Presse écrite: Diagnostic et prescriptions de Macky Sall
Le président de la République appelle les journaux à migrer vers le numérique ou à chercher des moyens à allier les deux. « Aujourd’hui, les gens n’ont plus le temps. Avec internet, l’avenir de la presse écrite est menacé. Donc, il faudra trouver les moyens pour faire avec », déclare-t-il. Pour la régulation de la presse, le président Macky Sall estime que c’est au Synpics de mener cette bataille. « Le SYNPICS doit mener le débat pour la régulation de la presse», estime-t-il. A cet effet, il soutient que le milieu de la presse doit être assaini au vu des difficultés qu’on note dans cette corporation. « Chacun ouvre un organe de presse. Le problème de la presse, c’est le fait d’avoir 20 journaux. Ce n’est pas rentable du point de vue économique », a lancé le président Sall. Par ailleurs, il appelle les journaux de voir la possibilité de migrer vers le numérique qui les menace. « Avec internet, l’avenir de la presse écrite est menacé. Donc, il faudra trouver les moyens pour faire avec », conseille-t-il. Il n’empêche, il souligne qu’il va continuer à apporter son soutien à la presse. « Nous allons continuer à aider la presse pour la survie de notre démocratie », conclut-il. Faudra noter, que le secrétaire général du Synpics a traité certains patrons de presse de délinquants à col blanc qui ne respectent pas le minimum des droits de leurs employés reporters.

Le Témoin



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2J9ozZF
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours