juin 2019
VIDEO - Abdoul Mbaye: « Aliou Sall n’est qu’un simple démarcheur d’un voyou »
L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye minimise la démission de Aliou Sall de son poste de Directeur de général de la Caisse des Dépôts et Consignations. Selon lui, le frère du Président Macky Sall « n’est pas le problème, mais un élément du problème » dans cette affaire des contrats pétroliers.

«Aliou Sall n’a pas signé le décret d’attribution. Il s’est simplement contenté de faire des démarches pour le compte d’un voyou (sic). Le vrai problème, ce sont les autorités sénégalaises qui ont mis à la disposition de ce voyou, les permis pétroliers du Sénégal », dit-il, interrogé par la RFM.

Au-devant de la contestation contre la « spoliation » des ressources pétrolières et gazières, le leader de l’Act informe que cette démission n’entame en rien leur détermination. «Aliou Sall s’en va, c’est une régularisation. Mais, ce que nous demandons, c’est que justice se fasse d’une part parce que la loi a été violée, et d’autre part, la réparation des torts subis par le Sénégal ».

Un peu plus tôt sur son compte Twitter, Abdoul Mbaye a dénoncé le décret portant nomination de Aliou Sall à la Cdc, avant d’exiger « l’audit approfondi de sa gestion ».
 




from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2KzEZfj
via gqrds
Macky Sall quitte Dakar aujourd'hui pour Osaka au Japon
Le Président Macky Sall quitte Dakar ce mardi 25 juin 2019 pour le Japon. Le chef de l’Etat sénégalais, Président du Comité d’Orientation du NEPAD, va participer au Sommet du G20 prévu les 28 et 29 juin 2019 à Osaka, selon un communiqué de la présidence de la République.

«Ce Sommet portera, entre autres sujets, sur d’importantes questions relatives au commerce, à l’économie numérique, l’investissement, l’environnement, l’agriculture, l’énergie, l’emploi, l’autonomisation des femmes et à la santé », selon la source.

Le document renseigne qu’ «en marge du Sommet, le Président Sall aura un entretien bilatéral avec le Premier Ministre Shinzo Abe et prendra part à une rencontre avec ses homologues chinois, égyptien et sud-africain ».

Le retour du Chef de l’Etat est prévu le 1er juillet 2019.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2NcatKs
via gqrds
Macky SALL, Président de l’APR vient de procéder à des changements
Le Président Macky SALL, Président de l’Alliance Pour la République (APR) vient de procéder à des changements à la tête du Mouvement National des Femmes de l’APR et de la Convergence des Jeunesses Républicaines (Cojer).
1 Madame Ndèye Sally Diop DIENG, Ministre de la Femme et de la Famille, est nommée Présidente du Mouvement National des Femmes de l’APR en remplacement de Madame Ndèye Marième Badiane, qui a présidé aux destinées dudit Mouvement depuis 2009.
2 Monsieur Moussa SOW, Responsable Jeune du département de Linguère, remplace Madame Thérèse Faye DIOUF qui dirigeait la Convergence de Jeunesses Républicaines (COJER) depuis 2015.
Ainsi, le Président Macky SALL leur adresse ses vifs remerciements pour les bons et loyaux services rendus à leurs différentes structures ainsi qu’à l’Alliance Pour la République. Il salue également, leur engagement dans notre cause commune, le développement et l’émergence du Sénégal.




from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2X6s3UK
via gqrds
C’est incroyable la quantité d’inepties que l’on entend au Sénégal depuis quelques années au sujet du pétrole et du gaz. Les principaux auteurs sont entre autres, des opposants perdants et aigris, la partie pourrie de la société civile, des maîtres chanteurs, des activistes en quête de buzz, des cancres dont le Qi équivaut à celui d’une sandale, de pseudo journalistes et chroniqueurs en mal d’audience.
En réalité ils rêvent de voir le Sénégal bruler avant le 1er baril (Marvel)
Déjà qu’ils ne pigeaient rien avant, ou avaient fini de démontrer leur mauvaise foi, le reportage de BBC est venu abrutir davantage bon nombre d’entre eux. Pourtant ce reportage est une telle insulte à l’intelligence que l’on ne saurait par quoi commencer pour le démontrer. Le reportage dit tout et n’importe quoi sur ce que Frank Timis aurait fait de ses droits à lui sur la Licence d’Exploration. Mais pas le moindre mot sur les parts prédéfinies du Sénégal qui restent intactes à 100 %, de la Phase de RECHERCHE jusqu’à la fin de la PRODUCTION / COMMERCIALISATION du Pétrole et du Gaz découverts.


En réalité la journaliste voulait un reportage à sensations, destinés aux plus cancres des sénégalais, aux plus malhonnêtes des politiciens. Le reportage nous dit que si le Sénégal était pauvre hier, et l’est encore aujourd’hui, c’est ………. tenez-vous bien …….. à cause du pétrole dont le 1er baril sortira de terre en 2022 qui a été volé. Essayez de comprendre. Il n’en faut pas plus pour que les plus écervelés hurlent partout « rendez-moi mes 400 000 f »


On peut le dire sans se tromper, les véritables ennemis du Sénégal, ce sont ces cancres qui abrutissent l’image du sénégalais, cette partie pourrie de la société civile qui en rajoute, ces opposants pour qui la fin justifie amplement les moyens, ces journalistes alimentaires et mercenaires. Tous prient tous les jours pour que le Sénégal brule, espérant tirer profit dans sa reconstruction.


Faut-il rappeler que le Sénégal a choisi l’option de « Contrat de Recherche et de Partage de Production d’Hydrocarbures ».


Qui dit PARTAGE, dit 2 parties concernées ou plus, avec des droits et des obligations pour chacune des parties.


Le Sénégal sait qu’il a droit à 20 % du Pétrole ou du Gaz si l’on en trouve. Il sait aussi que dans quelques années, après remboursement des investissements assurés par l’autre partie, ce pourcentage ira jusqu’à 80 % des revenus. Ces pourcentages sont prédéfinis clairement dans des contrats qui ont été publiés. Mais les cancres et charlatans qui espéraient qu’ils ne soient pas publiés n’y font plus aucune référence.


Le Sénégal a la chance de ne pas investir un Centime dans les phases de recherche qui nécessitent pourtant des coûts monstrueux, avec 90% de risques de ne rien découvrir au bout du compte.


En cas de DECOUVERTE miraculeuse, le Sénégal n’aura non plus aucun centime à débourser dans les Phases de DEVELOPPEMENT - PRODUCTION – qui nécessitent des investissements 4 ou 5 fois plus monstrueux que durant la phase de RECHERCHE, à savoir des milliers de Milliards sur la durée.



Il faut donc vraiment être un cancre ou être d’une tragique mauvaise foi pour :


1° Ne pas comprendre que le Sénégal avait tout intérêt à trouver des entrepreneurs ou courtiers prêts à prendre des risques d’investir des centaines de milliards dans la RECHERCHE, avec 1 chance sur 10 de succès.


2° Ne pas comprendre que le Sénégal n’a aucun intérêt à faire valoir un quelconque « Droit de Préemption » puisqu’il n’a pas ces centaines de milliards à jeter par la fenêtre quand l’entrepreneur veut faire appel à d’autres preneurs de risques


3° Ne pas comprendre qu’il est tout à fait normal que l’entrepreneur qui a investi ces milliers de milliards étalés dans le temps les récupère sur les futurs revenus du pétrole.


4° Ne pas comprendre que la plus grosse part des premiers revenus du pétrole sert d’abord à rembourser à l’entrepreneur ses investissements, et c’est le reliquat qui est partagé en guise de « Profit Oil » entre l’entrepreneur et le Sénégal qui n’a rien investi


Le pourcentage de l’entrepreneur, qui intègre le remboursement de ses investissements et son profit, sont prédéfinis dans le contrat et ses avenants, bien avant toute découverte. Le pourcentage qui reviendra au Sénégal est également prédéfini au même moment.


En quoi cela impacte le pourcentage du Sénégal si l’entrepreneur spécule bien ou mal avec les majors sur ses obligations d’investissement dans la RECHERCHE, et sur ses revenus potentiels en cas de DECOUVERTE ? L’essentiel pour le Sénégal n’est-il pas de conserver ses parts intactes et d’en faire tout l’usage qu’il décide ?


Quel est l’intérêt aujourd’hui du rapport de l’IGE qui fait tant de bruit, qui décrit Petro-Tim Ltd comme une société sans compétence technique, ni moyens financiers permettant de remplir les obligations d’EXPLORATION ? Ce constat ou les recommandations éventuelles de l’IGE n’ont-ils pas déjà été démentis par les faits au moment où certains hurlent ? Petro-Tim Ltd a non seulement levé les fonds nécessaires à la RECHERCHE, mais a aussi réussi le miracle de trouver du pétrole et du gaz 5 ans après la signature du contrat par les Wade.


On va faire quoi ? On retourne en 2012, et tous faire comme si rien n'a été découvert parce que l'IGE a dit que Petro-Tim n'en est pas capable ? Ce serait comme l'histoire de cette bonne dame qui découvre le diagnostic d'un Généraliste qui concluait qu'elle n'est pas fertile, alors qu'elle vient de mettre au monde des triplés. Elle fait quoi ? Elle se débarrasse des enfants, parce que le Docteur avait dit "ce n'est pas possible !!!!"


On constate simplement que les ennemis du Sénégal, qui prient tous les jours pour qu’il brule, auraient préféré que le Pétrole et le Gaz découverts restent encore enfouis des dizaines ou centaines d’années, privant le Sénégal de centaines de milliards de revenus supplémentaires par année, plutôt que Aliou Sall reçoive d’une société privée un salaire de 15 millions de CFA. C’est tout simplement répugnant.


Ils disent que BP va payer 10 Milliards de dollars à Frank Timis. Un chiffre complètement farfelu. Mais admettons que BP a effectivement décidé de se mettre en faillite pour faire plaisir à Frank Timis, en quoi les 10 Milliards de dollars qu’il offre à Frank Timis impacte le pourcentage et les revenus futurs du Sénégal ?


Ils disent que le Sénégal aurait dû percevoir des taxes dans les cessions de Petro-Tim Ltd ou de Timis Corporation à Kosmos ou à BP ou à je ne sais qui ?


Admettons qu’on soit aveugle, et ne voyons pas écrit noir sur blanc la loi qui exonère de taxes toutes les opérations effectuées durant les phases de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT de pétrole. Depuis quand une transaction commerciale effectuée hors du territoire sénégalais, entre 2 sociétés établies à l’étranger, est-elle quand même imposable au Sénégal ? Qu’en est-il de la règle élémentaire de territorialité ?


Admettons que finalement comme ils disent, Macky Sall aurait signé en 2012 le décret donnant effet à ce contrat signé par les Wade en 2011, simplement pour que Aliou Sall gagne 15 Millions Cfa de salaire (180 Millions Cfa par an), et 120 millions Cfa de commissions supposées versées via Agritrans.


Pourquoi Macky Sall ne s’est pas simplifié la vie en puisant ce montant de 300 Millions Cfa de ses 8 milliards de fonds politiques annuels pour donner à son frère adoré Aliou Sall ?


Par quelle magie Macky avait-il fait signer les Wade en 2011, et savait aussi que du Pétrole et du Gaz seraient découverts 5 ans après la signature du décret de Petro-Tim Ltd introduit par les Wade au Sénégal ?


Pourquoi tous ces charlatans ne publient pas une fois pour toute ces preuves qu’ils disent détenir afin que nul n’en ignore ?


Ma religion est faite. Ces politiciens pyromanes (TAS, Sonko, Diallo, Abdoul Mbaye), ces écervelés de Y’en-a-marre, ces ignares (du type Birahim Seck / Baba Aidara / Pape Alé Niang / Clédor Sène / Charles Faye / ….), ces rappeurs sans cervelle, ces journalistes des milles collines, ces cancres qui répondent aux appels du Vendredi à la place de l’Obélisque, sont en réalité les véritables ennemis du Sénégal. Ils n’aiment pas le Sénégal. Ils ne se réjouissent absolument pas que le Sénégal ait trouvé du Pétrole et du Gaz sans bourse délier. Ils ne se réjouissent pas que le Sénégal gagne au bout du compte plus de 13 Mille Milliards de CFA. Non pas du tout. Pour eux, que le Sénégal perde 13 Mille Milliards vaux mille fois mieux que le frère de Macky Sall gagne 13 Millions Cfa de salaire avec un Privé.


Que Dieu le Tout Puissant préserve le Sénégal de tels pyromanes, haineux, méchants et aigris. Les contrats ont été publiés (finalement ils s'en foutent), Aliou Sall a démissionné de Petro-Tim Sénégal (finalement ils s'en foutent), le COS Pétro6gaz a été créé (finalement ils s'en foutent), le Procureur les invite à apporter leurs preuves (finalement ils n'ont que des théories farfelues pour lui), Aliou Sall a démissionné de la CDC (ils vont s'en foutre aussi). Ils ne veulent pas de ce pétrole tant que cela risque de rehausser le magistère de celui qu'ils haïssent tant, celui qui ne les a pas encore invités au Palais, ou qui les en a chassés.


MARVEL

E-mail : marvel@hotmail.fr



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2JinQUz
via gqrds
Il n’y a pas que dans le pétrole que Frank Timis s’est fait des sous au Sénégal. Le très controversé homme d’affaires aux multiplex nationalitéx, a fait des affaires (peut-être jusqu’à présent) dans le milieu bancaire. Pour preuve : peu après son élection en 2012, Macky Sall a reçu une délégation d’hommes d’affaires. Selon les images de la télévision nationale, ils voulaient lancer une banque à Dakar pour le compte de la société Timis Corporation, celle-là même dont l’évocation du nom renvoie à l’affaire dite du scandale des 10 milliards de dollars. La banque en question sera connue plus tard sous l’identité de la « Banque de Dakar ». Parmi les personnes reçues ce jour, par Macky Sall (voir la vidéo ci-dessous) on y voit Franck Timis assis à côté des membres de la délégation. Il faut signaler que le nom de Aliou Sall est aussi associé à la BDK, ce que le frère du Président a toujours réfuté sans pourtant autant convaincre.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2X3Gjha
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2WZoStp
via gqrds
Le chamboulement dans l’entourage du chef de l’Etat ne va pas se limiter au départ d’El Hadji Hamidou Kassé, le désormais ex-ministre-conseiller, chargé de la communication de la Présidence. Et pour cause, "L’Observateur" indique que d’autres changements vont intervenir prochainement.
Palais de la République : d’autres changements vont intervenir
En effet, le chef de l’Etat prépare un gros coup de balai, et a déjà commencé des concertations dans ce sens.

Le journal annonce, en effet, qu’hier, à l’heure de la rencontre des Lions contre la Tanzanie, Macky Sall s’est longtemps entretenu avec son Directeur de Cabinet politique, Mahmout Saleh. Il a également discuté avec le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, avec la ministre chargée de la micro-finance, Zahra Iyane Thiam et avec son directeur de Cabinet Augustin Tine.

Les prochaines heures nous édifieront certainement sur les décisions que prendra le chef de l’Etat.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2XpQhJa
via gqrds
Communication du Palais : El Hadji Kassé viré, Seydou Guèye et Latif Coulibaly pressentis
Sauf revirement de situation, le président de la République Macky Sall va faire le ménage dans la communication de la présidence de la République.

Le chef de l’Etat qui a regroupé autour de lui quelques éléments de son entourage, aurait décidé de se séparer de El Hadji Hamidou Kassé, au cœur d’une tempête médiatique depuis ses déclarations sur TV5.

Il serait alors remplacé par Seydou Guèye, l’ancien ministre et porte-parole du gouvernement.

Le chef de l’Etat aurait aussi décidé de nommer l’ancien ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly, qui va porter exclusivement sa parole.

Toutes ces mesures devraient être officialisées aujourd’hui, rapporte L’Observateur. Le journal qui cite des sources proches du Palais, renseigne que le Président Sall a également décidé de confier le département de la Culture à El Hadj Hamidou Kassé.

Ce dernier faut-t-il le rappeler, fait ainsi les frais de sa sortie controversée sur le plateau de Tv5, et au cours de laquelle, il prenait le contrepied Aliou Sall dans l’affaire du présumé scandale de corruption dans le dossier PetroTim, révélée par BBC.

El Hadj Hamidou Kassé avait déclaré que le frère du Président a bien reçu la somme de 250 000 dollars (146 millions Fcfa) de Timis Corporation via sa société Agritans.

Aliou Sall qui a toujours nié ces « accusations » et menacé de plainte la BBC, va faire une déclaration ce mardi dans l’après-midi, à Guédiawaye, annonce son entourage.

 



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2IFwiy2
via gqrds
Les lions immédiatement après le match Sénégal-Tanzanie pour féliciter l’ensemble de l’équipe et l’encadrement.
Le President Macky Sall a appelé le Coach en direct



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ZIeurG
via gqrds
Le Président de la République du Sénégal, Macky Sall a été désigné "l'Homme de l'année",lors de sa conférence annuelle d'Africa Oil & Power au Cap. Il est reconnu pour ses efforts, visant à relancer l’économie sénégalaise et, à créer un marché attractif pour le pétrole et le gaz. Et le Président qui va prononcer le discours préliminaire, promet-on, va recevoir son prix.
Conférence Africa Oil & Power- Homme de l'année : Le président, Macky Sall désigné et le prix lui sera remis
Le Président de la République du Sénégal, Macky Sall se verra remettre le prestigieux prix « Homme de l'année » lors de la conférence Africa Oil & Power, qui se tiendra du 9 au 11 octobre 2019 au Cap. Le prix sera remis au président lors de la conférence, au cours de laquelle, il présentera également le discours liminaire.

Le Sénégal est une frontière mondiale pour les découvertes de pétrole et de gaz, bien connu comme le marché africain où faire de grandes découvertes de pétrole et de gaz, en grande partie grâce à une campagne de plusieurs décennies, menée par Sall pour améliorer la transparence, créer un environnement d'investissement attractif et relancer la croissance.

« Alors que les pays africains de tout le continent cherchent à stimuler la croissance et à se diversifier économiquement, le Sénégal est un bon exemple de pays qui fait fonctionner l'énergie, il crée un environnement propice au succès des affaires, attirant d'énormes investissements internationaux, tout en assurant des nombreuses opportunités d’investissement en amont et en aval et de développement des capacités locales », a déclaré Guillaume Doane, PDG d’Africa Oil & Power. « Macky Sall est l’un des principaux dirigeants africains, non seulement dans les domaines du pétrole et du gaz, mais également en tant que défenseur de la réussite économique globale. Nous sommes honorés de lui remettre ce prix. »

Sall a d'abord occupé le poste de PDG de l'entreprise étatique, Petrosen de 2000 à 2001, avant de devenir ministre des Mines, de l'Énergie et de l'Hydraulique en 2001. Après une longue carrière politique, Sall a été élu président du Sénégal en 2012 et, a mené une série de réformes, visant à relancer l'économie sénégalaise et, à attirer les investisseurs internationaux. « Sur un continent où les conflits frontaliers ont freiné le développement des ressources en mer, le président Macky Sall insiste sur un résultat plus productif. Il a travaillé avec son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, pour obtenir un accord, visant à développer conjointement des ressources offshore dans l’intérêt mutuel des deux pays », a exposé Jude Kearney, ancien sous-secrétaire adjoint aux industries de service et aux finances du département du Commerce des États-Unis sous l'administration Clinton et actuellement président de Kearney Africa Advisors.

Cette forme d'accord, lit-on, dans le communiqué représente la meilleure pratique pour le développement de ressources transfrontalières et, dans ce cas particulier, est basée sur l'accord historique de Frigg, conclu en 1976 entre le Royaume-Uni et la Norvège. Cette affaire a montré que, lorsque les dirigeants travaillent ensemble, des ressources peuvent être développées de manière pacifique au profit des populations des deux pays. « L’accord entre la Mauritanie et le Sénégal a ouvert la voie au développement du champ de la Tortue grâce à l’unification transfrontalière, avec une répartition initiale des coûts, de la production et des revenus 50/50 ainsi qu’un mécanisme pour les futures déterminations d’équité fondées sur la performance sur le terrain. Cela demande du leadership, de la vision et de la prévoyance », a poursuivi Kearney.

Aujourd'hui, le Sénégal a l'une des économies les plus dynamiques du monde et la plus forte croissance de l'Afrique de l'Ouest. Sall a étroitement guidé le développement de deux projets pétroliers de plusieurs milliards de dollars au large des côtes sénégalaises, le champ pétrolifère SNE de classe mondiale et le projet gazier Greater Tortue/Ahmeyim (GTA). Le projet GTA a atteint la décision finale d’investissement en décembre 2018 et, a déjà attribué plusieurs contrats initiaux, dont le contrat EPCIC pour le développement du FPSO nécessaire à Technip pour un montant, estimé entre 500 millions et un milliard de dollars. Le gisement de pétrole SNE devrait atteindre le FID cette année. Les deux projets devraient commencer à générer des recettes d'exportation au début des années 2020.

Pour s'assurer que les nouvelles recettes pétrolières du pays profiteront directement au pays, Sall a plaidé pour un nouveau code des hydrocarbures qui a été approuvé par l'Assemblée nationale cette année. Et, il a également créé le Cos-Petrogaz pour superviser le secteur pétrolier et gazier et délivrer des licences. Parmi les autres réformes, visant à promouvoir la transparence, citons la limitation des mandats présidentiels de sept à cinq ans, renouvelable une fois, et le lancement du Plan Sénégal Emergent en 2014 qui prévoit une planification détaillée du développement social et économique du Sénégal.

La quatrième édition annuelle d’Africa Oil & Power, qui se tiendra du 9 au 11 octobre au Cap, aura pour thème «Mettre en œuvre l’énergie » et se concentrera sur la manière, dont le pétrole, le gaz et l’électricité peuvent générer de plus grandes opportunités pour les populations africaines et stimuler une croissance économique durable. Les leaders de l’industrie pétrolière et énergétique en Afrique célèbreront les réalisations remarquables de Sall et lanceront des discussions sur l’utilisation de l’énergie à travers le continent.

A retenir que le dernier récipiendaire de ce prix était le Secrétaire général de l'Opep, Mohammed Sanusi Barkindo. Barkindo a guidé l'Opep dans l'une de ses périodes les plus turbulentes, marquée par une baisse soutenue du prix du pétrole et une perte de part de marché mondiale. On lui attribue le rétablissement de la stabilité du marché à l'échelle mondiale grâce à l'accord historique, conclu entre l'Opep et les pays non membres de l'Opep pour réduire la production de pétrole.

Leral



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2N75R8G
via gqrds
Mame Boye Diao, le directeur des domaines à la Direction générale des Impôts et des Domaines déplore la mauvaise communication au sein de la mouvance présidentielle.
APR : Mame Boye Diao dénonce une communication « désordonnée »
Le Directeur des Domaines exprime sa désolation sur l’existence d’une certaine « cacophonie » au niveau de la mouvance présidentielle. « Dès que nous n’avons pas une communication harmonisée, nous subissons nous-mêmes les contrecoups. Aujourd’hui, ces communications désordonnées ont écorné la confiance que les Sénégalais avaient pour le président Macky Sall, a-t-il regretté.

A noter que ces propos sont liés à l’affaire Petro-tim, avec le chargé com du Palais, El Hadj Kassé, qui a contredit Aliou Sall dans sa version. Ce qui a suscité beaucoup de réactions au sein de la mouvance présidentielle.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2KBQAKS
via gqrds
Moustapha Cissé Lô n’est pas satisfait de la manière dont est menée la communication du président de la République. Surtout en cette période de remous avec le scandale du pétrole et du gaz, et la sortie discordante du ministre conseiller, porte-parole du chef de l’Etat, El Hadji Hamidou Kassé, affirmant que Aliou Sall a bien reçu 146 millions de francs de Petro Tim, via sa société Agritrans.
Moustapha Cissé Lô : « à la place de Macky Sall, j’aurais changé de porte-parole »
« A la place du président, j’aurais changé de porte-parole », a, en effet, déclaré le vice-président de l’Assemblée nationale dans l’émission Grand Jury de la RFM, ce dimanche.
Et Moustapha Cissé Lô d’ajouter, « il y a des gens, autour de lui, capables de porter sa parole de manière plus incisive et plus agressive ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ZF2kzI
via gqrds
La représentante de la Banque mondiale au Sénégal, Louise Cord, quitte notre pays au terme de 4 années de service, avec 29 projets et 2 milliards de dollars injectés pour appuyer la stratégie de développement du Sénégal. Elle a été d’ailleurs reçue par le président de la République, Macky Sall, renseigne à ce titre "Source A". Son successeur Nathan Belete, prendra fonction le 1er août prochain, indique la même source.
Banque mondiale: la représentante au Sénégal s’en va



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2IybfNM
via gqrds
Mamadou Diop Decroix ne croit pas en la justice sénégalaise pour apporter la lumière dans le scandale de 10 milliards de dollars, évoqué par la BBC et impliquant le frère du Président, Aliou Sall.
Mamadou Diop Decroix sur l’affaire Petro-Tim: « la justice n’est pas indépendante, elle est incapable de tirer cette affaire au clair »
« Notre justice n’est pas indépendante, et je pense qu’elle est incapable de tirer cette affaire au clair », a dit Mamadou Diop Decroix, venu prendre part au rassemblement de la plateforme Ar Li Nu Bokk, vendredi, au boulevard Général De Gaule dans des propos rapportés par Source A.

« Le procureur ne gère rien du tout, sa mission c’est de soutenir le Président Macky sall », a ajouté le leader de And Jef/Pads. Et de rappeler, « c’est un dossier dont nous nous occupons depuis 2014. On n’a pas attendu la BBC pour réagir ».

Mamadou Diop Decroix suggère à l’opposition, de « mettre en place des coordinations départementales et communales, pour rassembler les Sénégalais dans leurs villages et quartiers ».

S’agissant de l’appel à témoins du procureur, il martèle : « je n’ai aucune information à donner à la DIC ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2IxN2ai
via gqrds
Mansour Sy Djamil:« Notre pétrole et notre gaz sont en train d'être volés par Macky Sall et Marième Faye Sall »
Serigne Mansour Sy Djamil a lancé un appel à une mobilisation contre le Président Macky Sall et son "clan" qu’il accuse d’avoir spolié les ressources pétrolières et gazières. « Notre pétrole et notre gaz sont en train d’être volés par Macky Sall et Marieme Faye Sall. Les Sénégalais doivent se rebeller pour bouter hors du pouvoir tous ces voleurs. Le Sénégal n’appartient pas à la famille Faye Sall », a-t-il affirmé.

Le marabout et homme politique dont les propos rapportés « Le Quotidien », s’exprimait hier lors du rassemblement de la plateforme de « Aar Li Nu Bokk » sur le boulevard du Centenaire. Plusieurs chefs de l’opposition et des leaders de la société civile ont pris part à la manifestation. Parmi eux, Ousmane Sonko, Avdoul Mbaye, Barthélémy Dias, Cheikh Bara Dolli, député du Pds…

La plateforme Aar Li Nu Bokk est née au lendemain de la diffusion d’une enquête documentaire de la BBC sur un scandale présumé de 10 milliards de dollars portant sur le contrat signé entre l’Etat du Sénégal et Petro-tim. Elle exige la renégociation des contrats pétroliers et gaziers et la transparence dans la gestion des revenus tirés de ces ressources.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Ix2OSG
via gqrds
C’est une révélation de taille qu’a faite Oumar Faye, hier, lors du rassemblement de la plateforme Aar Li Nu Bokk sur le Boulevard du Général de Gaulle.
Rassemblement de Aar Li Nu Bokk: Oumar Faye annonce la présence de Me Wade vendredi prochain
« Vendredi prochain, Wade va prouver qu’il n’y a aucun deal entre lui et Macky Sall. Il viendra apporter son soutien au peuple sénégalais », a dit le leader de Leral Askan Wi, dans des propos rapportés par Vox Populi.

« Tout le monde reconnaît qu’il a été le premier à parler de ce scandale qui porte sur Petro- Tim, avec Franck Timis et Aliou Sall, ajoute Oumar Faye, soulignant qu’à l’époque, « beaucoup de gens pensaient que c’est à cause de l’emprisonnement de son fils Karim Wade. »

Et Oumar Faye de renchérir : « on parle de gouvernement d’union nationale au sortir du dialogue national. C’est ce qui explique l’absence de certains leaders de l’opposition. Maintenant, ceux qui ne seront pas présents vendredi prochain, seront considérés comme des alliés et des complices de Macky Sall ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2XnopFB
via gqrds
Birahim Seck après son audition à la DIC:« J’ai remis des documents physiques et une clef Usb »
Le coordonnateur de la Société civile, Birahim Seck a été entendu hier à la Brigade des affaires générales de la Division des investigations criminelles(Dic) dans l’affaire Franck Timis et Aliou Sall, frère du Président Macky Sall.

L’audition a duré près de 7 tours d’horloges, selon l’intéressé, qui ajoute avoir livré aux enquêteurs toutes informations qui étaient en sa possession.

«J’ai répondu à toutes les questions qui m’ont été posées. Tout s’est bien passé. Je leur ai remis des documents physiques et une clef Usb. Je leur ai promis d’autres documents et je reste à leur disposition », a-t-il fait savoir en réponse à l’interpellation des journalistes.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2WZprTK
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2IyhUHS
via gqrds
Ousmane Sonko a été l’une des stars du rassemblement de la plateforme Aar Li Nu Bokk, ce vendredi, au boulevard du Général de Gaulle. Le leader de Pastef a réitéré ses accusations contre le Président Macky Sall, l’accusant d’être le seul responsable dans le scandale du pétrole et du gaz.
Ousmane Sonko : « je suis prêt à pardonner à Macky Sall sous deux conditions… »
Toutefois, Ousmane Sonko a fait une proposition au chef de l’Etat : « Je suis prêt à pardonner à Macky Sall, à Aliou Sall, à Aly Ngouille Ndiaye et à tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire. Mais à deux conditions. Que Macky Sall s’engage à nous rembourser notre argent en renégociant les contrats qu’ils a signés, et qu’ils arrêtent de signer des contrats au nom des Sénégalais, au détriment des Sénégalais, parce qu’ils ont reçu de l’argent. S’ils ne le font pas, ils seront tôt ou tard traduits en justice et emprisonnés pour haute trahison ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/31Iitq1
via gqrds
Rassemblement au rond-point du Centenaire: Aar Li Nu Bokk mobilise malgré la chaleur
Il est très tôt de dire le nombre de personnes qui répondu à l’appel « Aar li nu bokk », qui se tient au moment où ces lignes sont écrites, mais sur la foi des images, on peut attester qu’elle a réussi à rallier des Sénégalais à sa cause.

Dès 15 heures, ils sont venus par petits groupe sur le rond-point du boulevard du Centenaire. Et au fur et mesure, l’espace est devenu noir de monde. Et cette « belle » mobilisation se tient sous une forte chaleur (plus de 27° à l’ombre). Plusieurs slogans sont brandis çà et là dont : « Macky Sall voleur, Aliou Sall voleur, Frank Timis, voleur ». A signaler que cette manifestation contrairement à celle de vendredi dernier, a été autorisée par les autorités.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Y34Dft
via gqrds
Lettre ouverte à M. Oumar Youm ministre des transports terrestres.
M. Je vous écrit pour vous remercier et vous féliciter d'avoir nommé comme DAGE notre frère mbourois M. Abdou Lahad Sarr. Je prie Dieu, le seigneur tout puissant de accorder une réussite éclatante à la tête de votre nouveau ministère. En outre Monsieur le ministre je voudrais attirer votre attention sur une situation qui, à mon sens est une injustice vis-à-vis des transporteurs mbourois. En effet aucun taxi immatriculé "TH" ne circule à l'intérieur de l'aéroport AIBD qui pourtant se trouve dans la région de Thies . Je pense que les taxis de Mbour de Thies et de tivaouane devraient y accéder au même titre que ceux de Dakar. Et dans la même lancée Mbour a tous les atouts pour abriter un service des mines au vu des nombreux véhiculent qui y circulent . Notre département fait partie des trois agglomérations les plus peuplées du pays avec une forte colonie au niveau de la diaspora. Sous ce rapport je pense aussi qu'il est légitime et normal que mbour abrite un bureau des passeports. M. le ministre, en digne fils du département vous savez aussi bien que moi que la prison de Mbour est plus que surpeuplé car il y'a de nombreux détenus qui dorment dans les toilettes à même le sol dans une odeur nauséabonde. Mbour manque aussi de sécurité parceque les forces de police ne sont pas suffisantes , nous vous demadons aussi d'être notre interlocuteur auprès des ministres de l'intérieur et de la justice un camp GMI et un nouveau commissariat urbain ; Il aussi le faite que beaucoup de prisonniers ne peuvent être jugés rapidement car le tribunal de grande de instance a un seul juge d'instruction. Donc aidez nous a augmenter l'effectif du tribunal .M. le ministre Mbour est le prolongement naturelle de la banlieue dakaroise et troisième ville pourvoyeur de budget au niveau national .
Lors des élections passées Le président Macky Sall a remporté l'ensemble des bureaux de vote de Mbour. ce qui , dans la récente histoire politique de notre pays n'a jamais été réalisé.... Nous sommes donc à tout pour de vue dans notre droit de revendiquer ce qui nous revient de droit. Je suis persuadé que les doléances émises dans cette lettre seront bien comprises et j'espère qu'elles seront toutes satisfaites car Mbour manque presque de tout et elle est là vache laitière du pays .
Je renouvelle mon profond respect et mes voeux ardents pour u e réussite éclatante dans les nouvelles fonctions que le président vous a confiées. Que Dieu vous garde .

Cheikh Ndiaye Kàddu Mbour

Contribution na dougue nak



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ZGQRjb
via gqrds
Mor Ngom a démenti les allégations du leader du Pastef, lequel avait soutenu hier que le Président Macky Sall cherche à protéger son jeune frère, dans le scandale présumé de 10 milliards de dollars sur les contrats pétroliers et gaziers du Sénégal. D'après le ministre-conseiller, toute la lumière sera faite dans cette affaire qui continue de faire les choux gras de la presse. "La justice est saisie. Je crois que nous tous, nous devons nous dessaisir. Tout ce que nous avons comme preuve, nous devons la donner au Procureur de la République", a-t-il souhaité face à la presse ce matin.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Fr4Sd3
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/31N7n2T
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Y1Evln
via gqrds
Le Directeur général de la Sonacos plaide pour plus d'industrialisation dans le département de Kébémer. D'après Modou Diagne Fada, l'industrialisation est un pan très important dans le cadre du programme "Liguéyeul Euleuk" du Président Macky Sall. '"Certes, l'élevage, l'agriculture, la pêche.. peuvent absorber une partie des chômeurs. Mais l'industrie constitue le moyen le plus important d'absorption des chômeurs", a-t-il estimé, en marge de la Foire des ressources animales et agricoles du département de Kébémer.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/31M8ekp
via gqrds
Les leaders de l’opposition qui comptaient sur l’internationalisation du combat pour se faire entendre dans l’affaire Petro-Tim, sont en train de gagner leur combat. "Les Echos" rapportent, en effet, que des Sénégalais ont manifesté lundi dernier à Paris et à New York.
Assemblée générale de l'Itie à Paris: des Sénégalais vilipendent Macky Sall
Le collectif des citoyens sénégalais, composé de compatriotes de la diaspora a profité de l’Assemblée générale de l’Initiative pour la transparence dans les industries Extractives (Itie), pour manifester devant les locaux de l’Ocde, dans le 16e arrondissement à Paris.

L’occasion pour le collectif de s’entretenir avec le président du Conseil d’administration de l’Itie, Fredrik Reinfeldt. Et on peut dire que leurs doléances ont été bien prises en compte, puisque l’ancien Premier ministre suédois, a décidé d’inscrire le cas du Sénégal dans l’ordre du jour de la rencontre.

Le Pca de l’Itie est d’ailleurs revenu sur la fameuse validation du programme pétrolier et gazier par l’Itie, dont se targuent les autorités. « Nous ne sommes pas en train de dire que tout est bien avec cette validation », a, en effet, confié le Pca de l’Itie au collectif. « Il y avait très peu d’informations. Il y avait aussi des allégations de népotisme et de corruption. Nous ne savions rien par rapport aux permis octroyés, aux contrats et à la manière de gérer les ressources qui étaient octroyées aux investisseurs », a encore avoué Fredrik Reinfeldt.

Toutes choses qui ont fait dire au journal que Macky Sall n’est plus assuré de recevoir le prix que l’Itie était sur le point de lui décerner, en guise de reconnaissance de sa bonne gestion du pétrole et du gaz sénégalais.

Toujours selon les Echos, des Sénégalais ont manifesté pour les mêmes raisons à New York, à Wall Street où sont cotées les entreprises BP et Kosmos, impliquées dans le scandale du pétrole sénégalais.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2XmcAzv
via gqrds
Khadim Samb salue les opérations de désencombrement entamées sur l'avenue Blaise Diagne par le ministre Abdou Karim Fofana. D'après le chroniqueur de lutte, les occupants de la voie publique devraient vider les lieux conformément aux instructions du Chef de l'Etat, Macky Sall.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2WVRyTK
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2IuNBle
via gqrds
PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan

PHOTOS - Visite d'État du Président Macky SALL à Abidjan



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/31PQa9h
via gqrds
El Hadji Hamidou Kassé n’a pas bénéficié du soutien de certains camarades de parti. C’est le cas du Directeur du quotidien national « Le Soleil », Yakham Mbaye. Il a a indiqué sur les ondes de la RFM que le Conseiller en communication du Président, Macky Sall, a raconté des contrevérités dans son interview avec TV5monde.
Affaire Aliou Sall-Petro-Tim-BBC- Yakham Mbaye : « El Hadji Hamidou Kassé a raconté des contrevérités »
El Hadj Kassé, parlant de l’affaire du scandale présumé de Petro-Tim, révélant dans son interview que 250 000 dollars, ont été effectivement versés à Agitrans pour une mission de consultance dans le secteur agricole. Une accusation, portée dans le reportage de BBC et que le frère du Président avait démentie lors de sa conférence de presse. « L’information d’El Hadji Kassé est intégralement faux. Il devrait être convoqué par le procureur de la République, les autorités judiciaires et policières qu’il s’explique », invite-t-il.

Leral




from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ZH9JPb
via gqrds
Ousmane Sonko : « Aliou Sall n’a pas déclaré la somme reçue aux impôts »
Le candidat déchu à la présidentielle de février 2019, Ousmane Sonko informe à l’occasion de sa conférence de presse qu’Aliou Sall n’a pas déclaré la somme qu’il a reçue aux impôts. Par ricochet, il a fustigé l’attitude du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye dans cette affaire.



D’après le leader de Pastef Les Patriotes, considérant les ressources naturelles comme une bénédiction pour le pays, reste d’avis que le procureur doit appréhender l’auteur du crime, convoquer Macky Sall, son frère et Aly Ngouille Ndiaye pour les entendre.



Leral



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2IryWXT
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ZEGX1v
via gqrds
Ousmane Sonko s’en est fait une religion, le seul et unique responsable dans le scandale de 10 milliards de dollars révélé par la BBC, est le Président Macky Sall.
Ousmane Sonko: « Macky Sall doit avoir le courage de faire face au peuple et de reconnaître son erreur »
Face à la presse ce jeudi, le leader de Pastef a soutenu que les choses sont claires dans cette affaire. Pour lui, le chef de l’Etat est coupable de haute trahison dans l’affaire Petro Tim, pour avoir signé les décrets d’application qui ont octroyé les blocs de Kayar et de ST Louis, à Timis Corporation, malgré le rapport de l’Ige.

Aussi, Ousmane Sonko demande-t-il au président de la République « pour une fois, d’être un homme courageux. De faire face au peuple et de reconnaître son erreur » dans cette affaire.
Pour Ousmane Sonko, « Macky Sall et son ministre de l’Energie de l’époque, Aly Ngouille Ndiaye, ont pris la responsabilité d’engager le Sénégal dans cette affaire ».

Déplorant que le ministre de l’Energie détienne « trop de pouvoirs », Ousmane Sonko a également révélé que « Petrosen encaisse régulièrement des centaines de millions au titre des bonus d’entrée issus des contrats signés avec des compagnies étrangères », avant d’exiger, « qu’on nous dise où va cet argent ? ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ItJOEz
via gqrds
Ousmane Sonko a appelé les Sénégalais à une mobilisation générale dans cette affaire Petro-Tim. Le leader de Pastef qui a fait face à la presse, ce jeudi, a indiqué qu’il n’y a plus rien à prouver dans cette affaire. Ce qui reste à faire, c’est de se mobiliser, de mettre la pression sur l’actuel régime pour le pousser à tirer cette affaire au clair.
Affaire Petro-Tim: Ousmane Sonko appelle à une mobilisation générale et invite les Sénégalais à sortir dans la rue
Donnant l’exemple de la France, de l’Algérie ou du Soudan, Ousmane Sonko a déclaré qu’il appartient désormais au peuple de se battre pour rentrer dans ses droits.

Félicitant tous ceux qui sont sortis lors de la manifestation de vendredi dernier, Ousmane Sonko a estimé que « cela est insuffisant. Il nous faut nous mobiliser davantage pour gagner cette bataille qui est la mère des batailles. Un combat dont dépend l’avenir de ce pays ».
Ousmane Sonko ne veut surtout pas entendre dire que tout est perdu dans cette affaire. Donnant l’exemple de la Bolivie, il a martelé que « rien n’est perdu. Macky Sall lui-même a dit, lors de la campagne présidentielle, qu’il allait renégocier les contrats pétroliers. Maintenant si El Hadji Kassé fait une sortie pour dire qu’on ne peut pas renégocier ces contrats, nous constatons qu’il y a des contradictions. En tout cas, si l’occasion nous est donnée, nous renégocierons ces contrats ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ZAIfdK
via gqrds
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Ousmane Sonko ne fait nullement confiance au procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, pour l’éclatement de la vérité dans l’affaire Petro-Tim.
Ousmane Sonko: « Serigne Bassirou Guèye est un procureur politique »
Face à la presse, ce jeudi, le leader de Pastef a qualifié Serigne Bassirou Guèye, de « procureur politique ». Pour Ousmane Sonko, « l’attitude du procureur est ridicule. Depuis quand on fait un appel à témoins sans dire au préalable de quel crime il s’agit ? », s’est interrogé, le député à l’Assemblée nationale, non sans dénoncer l'acharnement dont Serigne Bassirou Guèye a fait montre dans le cas de Khalifa Sall.

Et de poursuivre, « tacitement, il accepte ainsi qu’il y a eu détournement dans la gestion du pétrole ».

Selon le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, « la procédure actuelle initiée par le procureur, n’existe pas en droit ». Ousmane Sonko déclare ne rien attendre des auditions de Serigne Bassirou Guèye. « Nous n’avons pas espoir qu’un dossier judiciaire soit ouvert et bien traité dans ce pays tant que Macky Sall sera là », a-t-il regretté.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Iu200W
via gqrds
Gouvernement – Ndèye Tické Ndiaye Diop en porte toujours la parole
Nombreux sont les Sénégalais qui se demandent si le Président Macky Sall a procédé à un changement au poste de porte-parole du gouvernement, jusque-là confié à Mme Ndèye Tické Ndiaye Diop.

Une question d’autant plus légitime que le dernier communiqué du conseil des ministres, porte la signature du secrétaire général du gouvernement, Maxime Jean Simon NDIAYE.

Un proche collaborateur du président de la République, a laissé entendre qu’il n’y a pas de changement intervenu dans le gouvernement. « Mme Ndèye Tické Diop Ndiaye reste toujours porte-parole du gouvernement. C’est parce qu’elle est en voyage qu’elle n’a pas signé le communiqué du  dernier Conseil des ministres » a-t-il précisé.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Zy8f9G
via gqrds
Ousmane Sonko a fait face à la presse ce jeudi. Le leader de Pastef a d’emblée soutenu qu’il n’a pas fait appel à la presse pour faire de nouvelles révélations. Mais pour dire que les choses sont désormais assez claires. La responsabilité du président de la République, de son frère Aliou Sall et de l’ancien ministre de l’Energie, Aly Ngouille Ndiaye est clairement établie.
Ousmane Sonko : « les choses sont claires, Macky Sall est responsable de haute trahison »
« Les choses sont claires, il y a eu plusieurs délits et crimes financiers commis par Macky Sall, son frère Aliou Sall et son ancien ministre de l’Energie, Aly Ngouille », a dit le leader de Pastef.
Pour Ousmane Sonko, « il y a eu fraude fiscale, prise illégale d’intérêts, de taxes et de plus-values ».
Et ousmane Sonko de marteler, « Macky Sall est responsable de haute trahison. Dans d’autres pays, il aurait été démis de ses fonctions ». Toutefois, Ousmane Sonko, invite Macky Sall « à livrer son frère Aliou Sall à la justice », soulignant que « sa seule présence à ce niveau, représente un délit aussi bien au Sénégal qu’à l’étranger ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2MYJged
via gqrds
Scandale Pétrolier: La sortie ratée de trop du Conseiller en communication du président Macky Sall
La communication gouvernementale sur l’affaire des vannes pétrolières et gazières frelatées se lézarde. La sortie de El Hamidou KASSÉ, Conseiller de la Communication du Président Macky SALL, sur le plateau de la chaîne TV5 paraît pour plusieurs officines politiques proches de la mouvance présidentielle à la fois cahoteuse et chaotique.

La bulle du virement dans les comptes de la société Agritrans d’un montant de 250 000 $(soit l’équivalent de 146 millions de FCFA), enfle et devient nauséabonde. À qui profite cette sortie et que cache-t-elle ?

Scandale Pétrolier: La sortie ratée de trop du Conseiller en communication du président Macky Sall
Le feuilleton autour du PetroGazGate se poursuit. Sans pitié. Les fragments volent haut. Les sorties sur cette affaire s’enchevêtrent à satiété. A chaque sortie, le mensonge d’état devient de plus en plus flagrant et chaque citoyen est conforté dans cette idée de monstre à plusieurs têtes. Invité sur la chaîne internationale TV5, El Hadji Hamidou Kassé, ministre conseiller en charge de la communication du président de la république du Sénégal, s’est battu et débattu à fond avant de s’engouffrer sur un terrain sensible et délicat. En évoquant l’affaire du Virement Agritrans, le conseiller en communication du Président SALL est allé trop loin. Sans doute. À mettre à l’évidence ses propos relatifs à un Virement de 250 000 $ motivé par une consultation agricole, le frère du Président de la république, Aliou Sall concernant est bizuté. Aliou SALL passe à l’échafaud de El Hadji KASSE. Alors que le patron de la Caisse de Consignation et des Dépôts, lui affirmait qu’il n’a reçu directement ou indirectement de l’argent de Timis Corporation. L’enquête de BBC révèle un virement de 250 000 $ (146 millions de FCFA) qui a atterri dans les livres de la société Agritrans.

El Hadj Hamidou Kassé, ministre conseiller, en charge de la communication du président de la République a mis les pieds dans le plat, en confirmant les révélations de la BBC selon lesquelles Aliou Sall avait perçu un virement bancaire de 250 000 dollars (146 millions FCFA). Aliou Sall a reçu de l’argent dû à l’Etat du Sénégal de la part de Timis corporation à travers Agritrans qui est gérée par son oncle, le maire de Pikine Monsieur Abdoulaye Timbo.

«Je crois qu’il y a de l’amalgame. D’après les informations que j’ai, cette somme a été virée dans la société Agritrans de M. Sall pour le paiement d’une mission de consultation dans le secteur agricole. Ce n’est pas une explication, c’est de l’information. Comme je le disais, c’est une question de l’ordre privé parce qu’Aliou Sall s’est défendu. Je pense qu’on doit aussi prendre en compte également les arguments qu’il a développés. Il a montré que c’est une somme qui a été virée dans un compte parce que résultant d’une mission de consultation qui n’a rien à voir avec des taxes et autres», a-t-il déclaré sur Tv5.

Comme à l’accoutumée le conseiller en charge de la communication du président Sall n’est pas à sa première dérive. C’est un habitué des faits.

Nous rappelons que c’est ce même Elhadji Hamidou KASSE qui disait que le Président de la république n’avait jamais instruit le rapport de l’inspection générale d’État (IGE) concernant le fameux dossier du Petro Gaz.

Mais dès le lendemain, le rapport avait été publié un peu partout sur les réseaux sociaux. Un gros revers en termes de crédibilité de l’image et des symboles de l’institution présidentielle qu’il incarne auprès du Chef et des citoyens sénégalais.

Par la suite M. Kassé revient à la charge pour dire cette fois ci que la lettre de mission n’émanait pas du Président Macky Sall. Alors que la lettre de mission avait été publiée le même jour.

La question qui taraude les esprits est: Depuis quand Aliou Sall est t-il consultant dans le domaine agricole ?

A en croire le principal accusé, ces allégations sont totalement fausses. Le 3 juin 2019, lors d’une conférence de presse, Aliou Sall avait nié avoir reçu de l’argent par le biais de sa société Agritrans. «Je n’ai jamais reçu un quelconque paiement de la part de Timis corporation à travers Agritrans. Cette société est signalée depuis 2011», avait-t-il dit.

Mais les propos tenus par le ministre conseiller ne font qu’enfoncer le jeune frère du président Macky Sall.

Après la sortie calamiteuse d’Elh Hamidou Kassé, les réactions fusent tous azimuts. On note la réponse de Yakham Mbaye, proche collaborateur du président et Directeur Général du quotidien d’État, qui taxe le conseiller El Hadj KASSE de «traître». C’est dire que cette affaire est loin de connaitre son épilogue. Vraiment, ça sent mauvais et vole très bas. Qui va sauver le soldat frère du Président, Aliou SALL ?





Par M.MB avec Confidentiel Afrique



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2FmJWnn
via gqrds
L’ancien ministre de l’Energie compte bien internationaliser l’affaire du scandale de 10 milliards de dollars, révélé par la BBC. Thierno Alassane Sall a, en effet, adressé une lettre au secrétariat international de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie), à Oslo, pour vilipender l’Itie Sénégal, dirigée par Eva Marie Coll Seck.
Affaire Petro-Tim: Thierno Alassane Sall vilipende l’Itie Sénégal à Oslo
Dans une lettre ouverte intitulée « l’Itie cautionne l’opacité et le manque de redevabilité dans le secteur du pétrole et du gaz au Sénégal », Thierno Alassane Sall (TAS) soutient que « le débat public sur le pétrole et le gaz au Sénégal a certes été très vibrant durant ces 7 dernières années, mais il est en porte-à faux avec l’évaluation de l’Itie », rapporte Walf Quotidien.

Revenant sur le reportage de la BBC, TAS note qu’il « illustre le manque de transparence et les soupçons graves de corruptions qui entourent le Président Macky Sall, sa famille et des ministres sénégalais dans la gestion du secteur pétrolier et gazier sénégalais ».

Parlant de l’Itie, Thierno Alassane Sall note qu’elle « n’était pas sans savoir la multitude de scandales qui ont secoué ce secteur durant ces dernières années et qui ont été largement relayés par la presse nationale et une partie de la presse internationale, notamment durant la dernière période d’évaluation de l’Itie ».

Selon TAS, « l’Itie a failli à ses devoirs basiques ». Et pour cause, souligne-t-il, « le Président Macky sall et ses ministres, ont à plusieurs reprises, cité le satisfecit de l’Itie pour preuve de la transparence et pour justifier leur refus de déclencher des actions judiciaires, y compris après le documentaire de la BBC ».

Thierno Alassane invite, ainsi, l’Itie à « mettre à jour son évaluation des politiques du secteur minier au Sénégal, au risque de continuer à cautionner des politiques opaques, de corruption et d’obstruction à la justice du Président Macky Sall ».

Une mise à jour qui doit être menée, à l’en croire, « par des experts libres et indépendants, dans des délais respectables ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2MXZUL7
via gqrds
Conseil des ministres: Macky Sall va fusionner certaines agences d’exécution
Macky Sall a annoncé à son gouvernement, sa «volonté d’engager la rationalisation des agences d’exécution et entités assimilées». Ce sera soit par un système de «fusion», soit par «mutation juridique en société anonyme ou en établissement public».

Pour la mise en œuvre de ce projet, le Président Sall a «instruit le ministre Secrétaire général du gouvernement, et le ministre des Finances et du Budget de lui dresser dans les meilleurs délais, le plan de rationalisation de ces entités et, subséquemment, d’envisager un plan de redéploiement des personnels de ces entités ou un plan social, selon le cas».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2x55PDl
via gqrds
Yakham Mbaye: « ce qu’a dit Kassé est une trahison à l’insu de Macky »
Le Palais tente de limiter les dégâts de la bombe lâchée par le ministre-conseiller en communication du président Sall. Yakham Mbaye, directeur du quotidien jadis national Le Soleil, est monté au créneau pour démentir le chargé de communication de Macky Sall.
Interrogé par Dakaractu, Yakham Mbaye n’a pas fait dans la dentelle. Selon lui, El Hadj Kassé a menti.

« Ce qu’a dit El Hadj Kassé n’est pas conforme à la réalité. Ce qu’il a dit est faux et c’est une trahison à l’insu du président de la République. (…) », déclare l’ancien secrétaire d’Etat.
Selon Yakham Mbaye, « Macky Sall n’est pas au courant de cette sortie médiatique», que seuls les opposants devraient tenir.








walfnet
 



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2WVnZql
via gqrds
Barth démissionne de l’Ams: Zator Mbaye lui demande de quitter la mairie
Suite au dépôt de la lettre démission de Barthélémy Dias de l’Association des maires du Sénégal (AMS), hier, le conseiller municipal de la commune de Mermoz/ Sacré-Cœur est sorti pour demander au maire de ladite commune, de démissionner de la mairie.

Le Conseiller municipal de la Commune de Mermoz/ Sacré-Cœur se «désolidarise de cette décision (de son maire Barthélémy Dias), qui n’a nullement été cautionnée encore moins validée par l’organe délibérant qui gère plus de 40 000 âmes». Il réclame la démission pure et simple de Dias-fils de la mairie.

«Ce que vous dénoncez, pourrait vous être opposable, car vous versez dans un abus d’autorité inconcevable. Il nous reste sûrement à attendre votre démission de la mairie, qui devrait en être la conséquence immédiate. Notre si chère commune n’a que trop subi de par vos positions rebelles hier, contre le Président Wade et aujourd’hui, contre le Président Macky Sall».

Zator Mbaye, ancien député à l’Assemblée nationale, demande également à Barthélémy Dias, d’avoir « l’amabilité pour la prochaine fois, de soumettre ce genre de questions au Conseil municipal, qui est seul souverain et de respecter les règles en matière de rédaction administrative ».

«Consacrez-vous davantage à la commune qui est votre employeur. Le temps de la politique arrivera inchAllah», ajoute-t-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2L04JB3
via gqrds
Interdiction de marche de ‘’Aar li nu bokk’’: le FRN menace d’abandonner le Dialogue politique
Le Front de résistance nationale (Frn) qui a accepté la main tendue du président Macky Sall, risque de bouder les rencontres du Dialogue politique, si les autorités continuent de réprimer les manifestations pacifiques de la plateforme «Aar li nu bokk».

Dans un communiqué, le Front, qui dénonce la répression du rassemblement de vendredi dernier pour protester contre la spoliation éhontée dont nos ressources pétrolières et gazières sont l’objet, interpelle le chef de l’Etat.

Les membres du Front disent avoir pris déjà position par rapport à ce scandale qui défraie la chronique et dont le peuple sénégalais risque d’être le seul perdant. Toutefois, cela n’a pas empêché le Front de répondre positivement à l’appel du chef de l’Etat pour un dialogue avec l’opposition.

Ce faisant, le Front a voulu réitérer son engagement à restaurer les principes et la pratique démocratiques au Sénégal. Cependant, le Front condamne avec la dernière énergie, cette politique de répression systématique des libertés démocratiques, et notamment de la liberté constitutionnelle de manifester et de marcher. Ils mettent en garde le Gouvernement et préviennent qu’ils ne sauraient tolérer la persistance d’un tel état de fait.

Le Front avertit le Président Sall que le dialogue n’aurait guère de sens pendant que des sections du peuple sont réprimées du seul tort qu’elles ont de faire prévaloir leurs droits constitutionnels. Surtout que toutes ces questions sont inscrites au menu des concertations en cours et à venir. Le Président Sall est invité à faire encadrer les rassemblements.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Y1omvY
via gqrds