Commentant la sortie du procureur de la République, le leader de Pastef ne démord pas dans ses accusations contre le pouvoir, de vouloir faire de la diversion. Le candidat malheureux de la dernière présidentielle estime toutefois être prêt à livrer les éléments de preuve en sa possession, mais avec la conviction que ce serait peine perdue, car la plainte qu’il a déposée, portant sur les 94 milliards distraits par Mamour Diallo, a été zappée par le chef du parquet.
Ousmane Sonko fait le procès de Bassirou Guèye: « Ainsi ne parle pas un Procureur »
« J’ai suivi pour une fois, avec beaucoup d’amusement, le procureur de Macky Sall jouer sa partition dans la tentative désespérée de diversion d’un pouvoir rattrapé par ses mensonges d’Etat. Le bras judiciaire de Macky Sall semblait plus être dans son meeting politique que dans une conférence de presse d’un procureur. Au service de son « maître », il s’est lancé de manière péremptoire dans du « garawalé », invitant « les experts pétroliers, à quitter les médias et les réseaux sociaux et aller aider les enquêteurs ».

Ainsi ne parle pas un procureur! Mais qu’à cela ne tienne, je le prends au mot et me mets à la disposition totale de ses « enquêteurs », pour réitérer et fournir les preuves de mes accusations de trafic d’influence, conflit d’intérêt, faux, prise illicite d’intérêt, fraude fiscale, concussion et trahison contre les personnes de Macky Sall, Aliou Sall, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Bâ et Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, Mahammed Abdallah Boun Dionne…

Ces griefs sont largement développés dans mon livre publié en 2017. Je lui rappelle par ailleurs, ma plainte portant sur le détournement foncier des 94 milliards. Depuis plus de 20 mois, il feint de l’ignorer en se réfugiant derrière une commission d’enquête parlementaire BBY. »







Kritik



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2MLZ8AQ
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours