Le lancement du dialogue politique, mardi 28 dernier, a marqué un tournant au Parti démocratique sénégalais. Parce que la participation de l’actuel numéro 2 du parti, Oumar Sarr, à cette rencontre, malgré le ‘’Ndiguel’’, du Pape du Sopi de boycotter les discussions, a sonné comme une énorme motion de défiance.
Pds : Quand Wade boude le dialogue, tire sur tout ce qui bouge…et file ses frais d’hôtel au palais qui paie la note
Cette posture assumée de l’homme fort de Dagana, pourrait également sonner le glas de plusieurs années de compagnonnage entre Me Wade et son probable futur ex lieutenant. Car l’on voit mal comment les morceaux pourront être recollés après cette grosse pierre jetée dans le jardin de l’ex président de la République.
D’ailleurs, les représailles n’ont pas tardé. Oumar Sarr a été biffé de la délégation libérale qui devait se rendre à Touba pour la célébration de la nuit du Laylatoul khadr. Mais il semble que le maire de Dagana a décidé de pousser le bouchon jusqu’au bout. Ouamr Sarr s’est, malgré tout, rendu dans la ville sainte, hier. Et selon certaines indiscrétions, il aurait été reçu avec tous les honneurs. Un pied de nez de trop qui ne passera certainement auprès de Wade. Et au Pds, tout semble indiquer que le divorce entre Abdoulaye Wade et Oumar Sarr est déjà consommé.
Comme, il y a quelques mois, la séparation surprise et retentissante d’avec Me Madické Niang. Des bisbilles qui semble avoir un dénominateur commun : le cas Karim Wade. Car faut-il le rappeler, la décision de Madické Niang de se déclarer candidat à la dernière élection présidentielle, à la place de Karim Wade, recalé, lui a voulu les foudres de son « ami » de longue date.
Et à la veille des élections, Wade débarqua à Dakar, menaçant de mettre le feu partout. De l’avis de plusieurs observateurs, une éventuelle amnistie et un retour d’exil de Karim Wade était la principale source de coup de folie bien calculé.
Il aura d’ailleurs fallu d’un nouveau protocole. Celui de Conacry, pour que le « Vieux », à 93 ans tapants, décide enfin de se terrer dans sa luxueuse suite de son hôtel de Terroubi. Cet hôtel dont beaucoup de sénégalais ont posé la question de savoir comment l’ex chef de l’Etat parvenait à payer la note, quand son « avocat », Me El Amadou Sall a tiré sur la corde sensible, soutenant que son mentor est presque sur paille, et n’arrivait pas à finir les travaux de sa fameuse villa du Point E.
Une question que ne pose l’ex chef de l’Etat, puisque ces frais d’hôtel sont systématiquement balancés au palais de la République, qui en paie la note.
Et les responsables de l’hôtel qui ont la malchance d’aller lui remettre ces factures, récoltent la colère du Pape : « allez donc les remettre à Macky Sall », crie-t-il aux pauvres, raconte une source sûre de leral.net.
Mais en attendant que le protocole de Conacry se matérialise, le Pds continue inexorablement à se disloquer. Pape Diop, Madické Niang, Souleymane Ndéné Ndiaye, Modou Diagne Fada, Aliou Sow et très probablement Oumar Sarr et Babacar Gaye, pour ne citer que les plus récents, ont largué les amarres.
Reste à savoir si Karim Wade, au centre de grosse tempête, parviendra, un jour à redresser la barre. Car le Pds tangue dangereusement vers Bâbord !





from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2ENQ6wJ
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours