Hier à l'Assemblée nationale, la prestation du député de Rewmi Déthié Fall a attiré l’attention de par sa pertinence.
Déthié Fall :
« M. le président de l'Assemblée nationale, 2eme personnalité de l'Etat, M. le ministre des Finances 3eme personnalité du gouvernement, dites au président Macky Sall que les Sénégalais souffrent de ses errements. D'ailleurs, hier, vers 23h45mn j'ai reçu une note des sinistrés de l'incendie en 2015 au pavillon vert du Cices qui disent qu'ils n'ont jusqu'á présent pas été indemnisés. Me solidarisant à mon collègue Ousmane Sonko, je rappelle à mes collègues de BBY que Macky Sall est à la tête de ce pays depuis 7 ans et 04 mois soit 88 mois soit aussi 3 601 800 mn et pendant tout ce temps nous souffrons de ses contradictions et de ses errements, donc apprenez à souffrir des 5mn de temps de prise de parole de vos collègues députés de l'opposition. M. le président de l'Assemblée nationale, je vous rappelle que, depuis le mardi 27 mars 2018, j'ai introduit, sur instruction du président Idrissa Seck, une demande de mise en place d'une commission d'enquête parlementaire sur tous les contrats gaziers et pétroliers signés par Macky Sall de 2012 á 2017. Cette demande est sans suite. Alors qu'elle est antérieure à celle relative aux 94 milliards » s’est étonné le vice-président de Rewmi.

Parlant plus précisément de la Loi de Finances rectificative, Déthié Fall a soutenu qu’ « on note une baisse des ressources internes de 112 milliards dont 100 milliards de baisse de recettes fiscales. N'oublions pas que le président Macky Sall avait demandé à tous ses directeurs généraux et directeurs de service d'aller battre campagne désertant ainsi leurs postes ce qui a induit, en partie, cette contre-performance qui est en contradiction avec l'augmentation des taux de croissance, nous laissant penser aussi que la gestion des exonérations pose sérieusement problème. Nous notons aussi que le déficit primaire qui traduit la capacité de l'Etat á honorer ses obligations sans engager de nouvelles dettes a connu une évolution passant de - 107 milliards á - 285 milliards. Ce qui signifie que le président Macky Sall nous maintient dans un cycle d'endettement pour payer des dettes. Les dépenses de fonctionnement ont évolué de 1,7 % pour se stabiliser à 911 milliards. Cette augmentation s'explique par les dépenses engagées par le candidat Macky Sall et son gouvernement lors de la précampagne et la campagne électorale avec ses inaugurations tous azimuts. Aujourd'hui le président Macky Sall augmente les prix du gazoil et du super pour demander à Goorgorlu de payer à sa place la facture de ses errements et de sa campagne. Ce qui est inadmissible. Et pourtant, la dernière fois qu'il recevait les syndicats, il leur a fait savoir qu'il ne leur ferait aucune augmentation de salaire. Donc il secoue sciemment le pouvoir d'achat du Sénégalais ».




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZU9cJI
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours