Demande de grâce pour Khalifa Sall: Le Pr. Malick Ndiaye pique une colère et boude Alioune Tine et Cie
Venu prendre à la cérémonie d’évaluation de la pétition lancée pour la libération de Khalifa Sall, le Professeur Malick Ndiaye a précipitamment quitté les lieux, une boule de colère à la gorge.

Le sociologue connu pour son combat la liberté, n’a pas apprécié le fait que les initiateurs dont Alioune Tine, aient adressé une lettre de grâce à au chef de l’Etat pour l’élargissement de prison de l’ex-maire de Dakar. « Dans la lettre d’invitation que vous m’avez fait parvenir, il s’agissait de l’évaluation de la pétition déjà lancée. Si je savais que vous aviez adressé une lettre au président Macky Sall, je ne serais pas venu, parce que pour moi, c’est le peuple qui doit aller à Rebeuss libérer Khalifa Sall. C’est une question de principe et ma position est claire», peste-t-il.

Et d'ajouter: « Je ne réclamerais jamais de grâce pour Khalifa Sall, parce que ça voudrait dire qu’à sa sortie, il perd tous ses droits. Khalifa Sall, jusqu’à présent n’a rien fait du tout. Veuillez me pardonner, mais vous me connaissez bien et mon comportement ne me permet pas de demander de grâce présidentielle. Ce serait liquider Khalifa Sall politiquement. S’il sort par décret présidentiel, il n’aura aucun droit et dans ce cas, il n’y aura plus de Khalifa. Or, il doit avancer droit et pourquoi pas devenir chef de l’Etat un jour ».

A peine a-t-il terminé, renseigne L’Observateur, il quitte la salle, la gestuelle nerveuse.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/33dchah
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours