L’information a fusé au lendemain de la tabaski et la non-effectivité de la grâce présidentielle à Khalifa Sall, pourtant annoncée avec insistance par des proches de l’ex maire de Dakar et la presse. La RFM qui citait des autorités de la présidence de la République, affirmait que Khalifa Sall n’a pas été gracié, parce que le président Macky Sall attendait que l’intéressé en fasse la demande. Aussi, le chef de l’Etat ne voulait donner l’impression d’avoir cédé à la pression avec les nombreuses demandes dans ce sens, très médiatisées.
Grâce pour Khalifa Sall : « le président ne pose aucune condition » (Seydou Guèye)
Réagissant sur la même chaine, ce jeudi, le ministre conseiller, porte-parole de l’Apr, Seydou Guèye a démenti ces hypothèses.
« La grâce présidentielle n’est pas liée à des conditions. Elle relève du pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat. Et je peux vous dire que le président Macky Sall ne pose aucune condition pour gracier Khalifa Sall », a-t-il dit.
Et de souligner, « le président de la République a gracié plusieurs personnes qui n’ont jamais fait de demande ».
Seydou Guèye ajoute : « ce qui aiderait Khalifa Sall, c’est que les sénégalais arrêtent de parler de conditions dans sa libération ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2TzVPMJ
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours