Moustapha Diakhaté est foncièrement contre à l’idée de ramener l’importation des véhicules âgés de plus de 8 ans à 5 ans. Selon lui, non seulement elle est impertinente mais est contraire aux engagements que le candidat Macky Sall avait pris avant son accession à la magistrature suprême. L’ancien député et ancien chef de cabinet du chef de l’Etat a exprimé son opposition sur sa page Facebook.
Importation de véhicules au Sénégal: Moustapha Diakhaté rappelle à Macky Sall ses promesses
Interdiction d’importation des véhicules de plus de 8 ans: Monsieur le Président ne renoncez pas à l’engagement central de l’ancien candidat Macky Sall !

L’annulation, de la mesure de baisser l’âge des véhicules importés à 5 ans, prise par l’ancien Président Abdoulaye WADE était à la fois la satisfaction d’une forte demande, notamment de la diaspora sénégalaise, et un engagement du candidat Macky Sall.

C’était, en effet, le lundi 05 mars 2012, pendant la campagne électorale lors d’une rencontre avec le bureau national de l’Union des commerçants et industriels du Sénégal, Unacois, que le candidat Macky Sall avait promis aux Sénégalais de porter l’âge des voitures importées à 8 ans.

Pour justifier cette promesse, le Candidat Macky Sall s’était étonné que des véhicules de plus de 10 ans circulent aux Etats-Unis et en Europe au moment où ils sont interdits de rouler au Sénégal.

A l’époque, Monsieur Macky Sall avait révélé avoir demandé en 2007, à l’ancien Président Abdoulaye Wade de lever l’interdiction.

Une fois élu, le Président Sall avait pris un décret portant relèvement de l’âge des voitures à 8 ans.
.
Cette mesure a été largement saluée par l’opinion nationale et les Sénégalais de la diaspora.

Pour ces raisons, ceux qui sont derrière ce renoncement à l’engagement de notre candidat ne rendent pas service au Sénégal en participant à la dé-crédibilisation de la parole politique et surtout en poussant le Président de la République à changer d'avis, à changer de vérité, à changer de cap sur l’âge des véhicules importés.

Compte tenu de la mortalité routière et de la vétusté du parc automobile sénégalais, l’urgence sécuritaire est de fixer un âge maximum au-delà duquel un véhicule doit être retiré de la circulation et mis à sac.

En outre, la direction des transports doit baisser la vitesse maximale à 70 km/ heure sur les routes nationales et départementales et aussi procéder à l’immobilisation, sans délai, de tout bus ayant subi des modifications visant à augmenter le nombre de passagers et le volume des bagages à convoyer.

Vive la République !
Vive le Sénégal !



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2mqjz9L
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours