La bourse des valeurs politiques devrait exister pour que le Président Ousmane SONKO soit l’action la mieux cotée. Il est clair que dans ce pays, tout énergumène en perte de vitesse qui veut attirer quelque lueur de son côté, devra s’attaquer au Président Sonko.
Meer… ! C’est quoi ce machin ?
Dans un contexte d’après élection où la dèche se profile à l’horizon et où forcément les subventions et les enveloppes « transport » se feront rare, il est normal que chaque sangsue trouve son stratagème pour survivre. Le MEER a décidé de jouer au larbin des « Chefs » !
Nous ne verserons pas dans les domaines où vous excellez le mieux que sont les insultes, la calomnie, l’incivisme et l’inculture.

Inculture, car si vous aviez suffisamment étudié, vous devriez savoir qu’un procès se passe au tribunal, où la vérité et le mensonge s’affrontent. A la place des insultes et de la calomnie, nous préférons vous offrir ce que notre formation politique nous enseigne à faire : parler pour le bien de tous !

Chers (es) étudiantes/étudiants membres du MEER, les combats suivants doivent être les nôtres :

- mettre la pression sur le gouvernement pour que justice soit rendue suite à l’assassinat de notre camarade Fallou Séne ;
- demander à Macky de nous trouver le million d’emplois pour que nous trouvions chacun un travail digne ;
- demander au gouvernement de créer pour nous plusieurs pavillons répondant aux standards, afin que cesse « la sardinerie » dans les chambres ;

- mettre la pression sur Macky et son régime pour que plus d’universités voient le jour à travers le Sénégal. Nous ne parlons pas des poses de première pierre ;

- demander au régime de recouvrer les milliards perdus dans les transactions pétrolières pour que nos bourses soient payées à temps ;

- insister pour que nos frères et sœurs, nouveaux bacheliers, soient tous orientés dans de bonnes écoles et leur assurer une chance de réussir ;

- demander à l’Etat de créer les conditions d’études qui nous faciliteront la réussite aux concours tel que l’ENA. Inutile de vous rappeler que le Président SONKO était major à l’entrée comme à la sortie de l’ENA.

Que de combats que vous avez délaissés pour tristement, devenir les larbins de quelques responsables politiques qui, pendant que vous vous attelez à insulter le Président SONKO, envoient leurs enfants dans les meilleures universités du monde. A PASTEF, nous n’insultons pas, nous éveillons les consciences, nous parlons des vrais problèmes du pays.

Vous voulez que l’on soit comme vous ? NON ! Votre comportement ne nous choque plus ; tel Président, telle COJER et tel MEER.





Diamé FAYE
COORDONNATEUR PASTEF UCAD



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2AyDIOt
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours