octobre 2019
Classement Doing Business 2020 : Macky Sall magnifie les résultats du Sénégal
Le Président de la République Macky Sall a abordé la question de l’environnement des affaires ce mercredi lors de la réunion du conseil des ministres, en magnifiant les résultats encourageants du Sénégal dans le classement Doing Business 2020 caractérisés par un bond de 18 places, faisant passer notre pays de la 141 ème à la 123 ème place sur 190 pays évalués.

Le chef de l’Etat a dans cet élan, exhorté le Gouvernement à poursuivre les réformes majeures pour améliorer durablemen...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/324gtHk
via gqrds
La baisse des prix du loyer, une des mesures populaires prises par le chef de l’Etat, en 2014, peine toujours a été appliquée par les bailleurs. Le chef de l’Etat qui veut, toutefois, en faire une réalité, est revenu sur ce dossier, hier, en conseil des ministres.
Baisse des prix du loyer : le président Macky Sall veut en faire une réalité
Selon le communiqué du conseil des ministres, tenu hier, le chef de l’Etat a donné des instructions fermes aux ministres du Commerce, des Finances et de l’Habitat pour mettre en place « un dispositif opérationnel et consensue...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2oCkLIy
via gqrds
Sa défenestration de son poste de directeur des Sénégalais de l’extérieur n’y fera rien changer. Sory Kaba qui a passé le témoin, hier mercredi à son successeur, a tenu à témoigner son engagement et sa loyauté en faveur du président Macky Sall.
Sory Kaba : « ma loyauté envers le chef de l’Etat ne souffre d’aucune ambigüité »
« Je tiens à remercier vivement Son Excellence, le Président de la République, Monsieur Macky Sall, pour la confiance qu’il m’a toujours accordée depuis le début de notre cheminement. Je tiens à rappeler que ma loyauté envers le Chef d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/Sory-Kaba-ma-loyaute-envers-le-chef-de-l-Etat-ne-souffre-d-aucune-ambigüite_a261788.html
via gqrds
Conseil des ministres du mercredi 30 octobre 2019: Voici les instructions de Macky Sall au gouvernement
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 30 octobre 2019, le Conseil des ministres au Palais de la République.

Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, informé le Conseil sur la cérémonie commémorative du 70 ème anniversaire de la création de la Maison d’Edition Présence Africaine par notre compatriote feu Alioune Diop, qu’il a présidée ce 25 octobre à Paris. Il a rendu un vibrant hommage à ce grand homme de culture pour so...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/331gc9J
via gqrds
Nomination en Conseil des ministres du Mercredi 30 Octobre 2019
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 30 octobre 2019, le Conseil des ministres au Palais de la République.
Au titre des mesures individuelles le Président de la République a pris les décisions suivantes : Colonel Henry DIOUF est nommé Directeur du Service civique national au ministère de la Jeunesse, en remplacement du Colonel Kisma Mamadou SOW, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2pimGlZ
via gqrds
Le Président Macky Sall dans les vraies bonnes querelles-Par Soro Diop
Lors de la célébration du 70ème anniversaire de Présence Africaine, le 25 octobre 2019, le Président de la République, dans un message puissant, a fait des annonces et donné des engagements qui entrent dans le cadre des grandes bonnes querelles qui doivent nous agiter, nous galvaniser et nous indiquer le chemin d’avenir.

A côté des infrastructures de haute portée sociale et économique comme le TER, bientôt sur les rails et récemment le lancement des travaux du BRT (Bus Transit Rapid : 30...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/34h0U0w
via gqrds
Conformément aux voeux du Chef de l'Etat Macky Sall, les opérations de désencombrement des artères de Dakar se poursuivent. Le Lieutenant-colonel Maguette Mbaye et son équipe ont encore fait une descente au niveau des deux voies de l'ancienne piste. Ainsi, toutes les épaves y ont été enlevées. 11 personnes ont également interpellées pour occupation illégale de la voie publique. Pour mieux assurer le suivi des opérations, des amenagements sont prévus sur le tronçon.
Deuxième opération de désencombrement de l'ancienne piste: 11 personnes interpellées



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/331jtWf
via gqrds
Mamadou Lamine Diallo, Mouvement Tekki :
Le leader du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo a révélé hier, dans le dernier épisode de sa série hebdomadaire d'interpellations du pouvoir, que depuis l'accession au pouvoir de Macky Sall, le Sénégal a emprunté sur le marché international la somme de 6000 milliards de FCfa.

L'État a accumulé "plus de 1000 milliards d'arriérés intérieurs". La preuve, selon Diallo, que le Sénégal croule sous le poids de la dette. Ce qui, croit-il savoir, l'expose à un ajustement structurel. « Ce...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2q7S1re
via gqrds
Daouda Dia à Diokoul:

from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2BSeoUj
via gqrds
​Travaux du Bus Rapid Transit: La non-implication des entreprises nationales dénoncée
Le projet du Bus Rapid Transit (BRT), lancé lundi par le président de la République, Macky Sall, à Guédiawaye dans la banlieue dakaroise, n'a pas seulement fait que des heureux. Le Syndicat des travailleurs de la construction des bâtiments et travaux est très en colère. Pour cause, les travaux de BRT ont été confiés à une entreprise chinoise, la même qui a assuré la construction de l’autoroute ILa Touba et qui, selon les membres dudit syndicat, « n’a aucun respect de la législation d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/​Travaux-du-Bus-Rapid-Transit-La-non-implication-des-entreprises-nationales-denoncee_a261684.html
via gqrds
Autopsie : Les corps de Abdou Elinkine Diatta et Cie doivent être transférés à Dakar
Le président de la République, Macky Sall est interpellé, selon le Directeur exécutif de la Section sénégalaise d’Amesty international Seydi Gassama. Il informe que « devant l'impossibilité de pratiquer une autopsie à Ziguinchor, les corps de Abdou Elinkine Diatta et de 2 autres personnes tuées à Mlomp par des hommes armés le dimanche 27 octobre 2019, doivent être transférés à Dakar dans des services compétents ».

En outre, le droit de l’hommiste a laissé entendre qu...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MWgdWy
via gqrds
Le député et responsable politique APR à Guédiawaye n’a pas fui le débat sur un éventuel troisième mandat du président Macky Sall. Dans un entretien accordé à nos confrères de senego, il affirme que « la loi permet au président Macky Sall de briguer un 3ème mandat et donc il va le briguer ». Il enfonce le clou, affirmant que le l’actuel chef de l’Etat est le seul candidat de l’Apr pour 2024.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2WpDWBy
via gqrds
Le lancement des travaux du Bus rapide transit par le chef de l’Etat, Macky Sall, hier, à Guédiawaye, a été l’occasion pour le maire de la ville de sceller ses réconciliations avec ses meilleurs ennemis.
Guédiawaye : Aliou Sall scelle les retrouvailles avec ses adversaires politiques
Aliou Sall s’est, en effet, affiché avec Lat Diop et Seydina Fall devant le chef de l’Etat comme pour valider ses retrouvailles.
Cité dans le scandale de 10 milliards de dollars par la BBC dans l’affaire Pertro-Tim, Aliou Sall, tente depuis quelque temps de redorer son blason et d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PtkhQ0
via gqrds
Nomination d'Aminata Mbengue Ndiaye au Hcct : Un vice de forme du décret retarde son applicabilité
Aminata Mbengue Ndiaye qui tient déjà son décret de nomination à la présidence du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), n'arrive toujours pas à prendre service. D’après L'As, son décret aurait été retiré par le chef de l'État pour vice de forme.

Ainsi, Macky Sall fait face à un dilemme cornélien. Pour que le successeur de Tanor prenne fonction, Macky Sall doit au préalable limoger un haut conseiller.

Au motif que la nomination d'Aminata Mbengue Ndiaye va entraîner u...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/34bWok4
via gqrds
Les travaux du Bus Rapide transit, lancés, hier, par le président de la République, Macky Sall, à Guédiawaye, sont confiés à une entreprise chinoise, celle qui a réalisé l’autoroute Ila Touba. Une chose que déplorent le syndicat des BTP sénégalais, qui regrette surtout la mise à l’écart des sociétés sénégalaises dans ce projet.
Travaux du Brt : le syndicat des BTP fustige le choix d’une entreprise chinoise et la mise à l’écart des sociétés sénégalaises
Financé par le Front vert pour le climat, la Banque européenne d’investissement et la Banque mondiale, les travaux du Bus rapide transit seront don...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2BNUFVZ
via gqrds
Abdoul Mbaye, ancien PM:
L’ancien Premier ministre de Macky Sall, Abdoul Mbaye a salué mardi de patriotisme de Moustapha Diakhaté, ministre-conseiller du chef de l’Etat, démis de ses fonctions par décret présidentiel suite à sa sortie sur l’éventuel trosième mandant de M. Sall.

« Il était difficile de le reconnaître sans l’exposer lorsqu’il était en fonction. Moustapha Diakhaté est un authentique patriote. Mandataire syndical j’avais aussi pu mesurer la force avec laquelle il défendait les intérêts de ses mandants...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MYFmAh
via gqrds
Le désormais ex-ministre conseiller a réagi à son limogeage par le président de la République, hier, lundi, à travers un post Facebook. Voici son texte.
Moustapha Diakhaté remercie Macky Sall
"Je remercie le Président de la République d'avoir mis fin à mes fonctions de ministre, Conseiller.
Je le remercie également de m'avoir associé depuis 2008 à ses actions au sein de l'Apr et de son magistère.

Merci à tous et bonne chance à Monsieur Macky Sall pour la suite.

Vive la République !

Vive le Sénégal !"



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MUtdMn
via gqrds
Moustapha Diakhaté a réagi à son éviction de la présidence de la République. Sur sa page Facebook, l’ancien ministre Conseiller a « remercié » le Président de la République d’avoir mis fin à ses fonctions et de l’avoir également associé depuis 2008 à ses actions au sein de l’Apr et de son magistère.
Moustapha Diakhaté:

from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2NggyCA
via gqrds
Bus rapide Transit : Macky Sall demande une réduction des délais livraison
Le Chef de l'Etat a lancé cet après-midi à Guédiawaye les travaux du Bus rapid transit (Brt). Mais Macky Sall ne semble pas être satisfait des délais de livraison. ''Monsieur le directeur de Crbc (China road et bridge corporation), je connais votre efficacité. Je voudrais compter sur vous pour réduire les délais contractuels de 30 mois à 25 mois au maximum'', demande-t-il.

Une requête accueillie par des sourires par les responsables de l'entreprise.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/31VtEdC
via gqrds
Transport: Le projet Bus rapide transit en détail
Voici, en chiffres, le projet Bus rapide transit (Brt) dont le lancement des travaux sera effectué cet après-midi par le Président Macky Sall, à Guediawaye:

-144 bus articulés, écologiques (moins d'émission de gaz à effet de serre)

-300 000 voyageurs par jour

-23 stations fermées (avec des bus de rabattement pour rallier les stations)

-14 communes traversées de Guediawaye à Petersen

-Plus de 700 emplois -Un...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Nl4AYj
via gqrds
Moustapha Diakhaté sur le troisième mandat : ‘’La démarche de Macky Sall n’est pas productive’’
Le Ministre conseiller, Moustapha Diakhaté, reste d’avis que le Président Macky Sall est en train de faire fausse route sur la manière, dont il veut clore le débat sur le troisième mandat. Il a réitéré cette conviction dans l’émission ‘’Sen Jotaay’’

‘’La manière dont Macky Sall veut mettre un terme à cette polémique est contreproductive. S’il veut limoger toute personne qui en parle ou si des gens de l’Apr insultent ceux qui expriment leur point de vue, cela pose problème. Le président ne devrait pas cautionner ces insultes et le limogeage de Sory Kaba a créé plus de problèmes qu’il n’en a réglé, en ravivant une polémique qui n’a pas lieu d’être’’, a-t-il dit.

Moustapha Diakhaté assume et se dit un homme libre. ‘’Il m’est égal d’être limogé ou maintenu à mon poste. J’ai rejoint Macky avant même qu’il ait un pouvoir de nomination. Si, aujourd’hui, il souhaitait me démettre de mes fonctions, je le remercierais’’, clarifie-t-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Nf8EcE
via gqrds
« Je pense que ceux qui ont voulu (au sein de la Coalition Bby) aider Abdou Karim Guèye, dit Karim "Xrum Xax" pour qu’il aille se soigner sont des hypocrites…« , selon Seydina Fall Bougazelly. Le parlementaire, lors d’un entretien avec senego, rappelle que le rappeur activiste, actuellement en Allemagne pour des soins, n’a cessé de les insulter.
Seydina Fall Bougazelli:
«Y’en a qui se sont donnés corps et âmes pour la réélection du président Macky Sall, qui sont malades et qui ont même écrit des lettres (…) et n’ont pas eu de réaction et c’est celui là qui a passé tout son temps à les dénigrer qu’ils ont choisi de soutenir. C’est de l’hypocrisie...», regrette Bougazelli.

Toutefois, il se félicite que l’activiste ait rejeté la main tendue par certaines autorités. «C’est bien fait pour elles, il les a humiliées. Au lieu d’aider ceux qui leur sont proches, ils ont voulu faire autre chose. Ils n’ont qu’à assumer… Y’a de ces soutiens, je trouve que c’est de l’hypocrisie. Même s’ils devaient l’aider, c’est dans la discrétion que ça devait se faire», estime-t-il, en citant son cas, en tant que responsable de l'Apr, lorsqu’il a sollicité leur aide, quand sa femme était atteinte d’une grave maladie. Il n’avait vu personne. Sur ce, il se dit en phase avec Karim Xrum Xax avec la façon dont il les a humiliés…



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/31PGx97
via gqrds
L’Association des maires du Sénégal (AMS) a bouclé, avant-hier, son périple régional avec les Maires de Fatick. Après les départements de Foundiougne et de Gossas, c’était au tour de Fatick de clôturer le périple d’Aliou Sall et sa délégation. Le constat est unanime, les maires de Fatick sont satisfaits du président Macky Sall, malgré des problèmes au niveau de l’eau et de l’électricité.
Mbaye Dione, Secrétaire général AMS : “ L’Etat a fait de gros efforts pour les Collectivités territoriales”
La tournée de l’Association des maires du Sénégal sous la conduite de son président et maire de Guédiawaye, Aliou Sall a été un moment d’échanges, de travail, de dialogue et de communication interne au niveau de l’association pour partager des préoccupations des communes et des administrés.

Selon Mbaye Dione secrétaire général de l’AMS, “les maires de la région de Fatick, dans une parfaite unanimité, félicitent et remercient le président de la République pour ses réalisations importantes dans la région et tous secteurs confondus”.

Les maires ont aussi aimé l’initiative innovante et courageuse d’Aliou Sall dans son périple à la base afin de rencontrer ses homologues et prendre en charge leurs préoccupations.

Toujours selon le Secrétaire général de l’Association des maires du Sénégal, “les collègues de Fatick apprécient positivement, le travail accompli par l’AMS. Ce travail a permis d’accroître considérablement, les ressources des Collectivités territoriales.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2qOD2D3
via gqrds
La vente des crevettes connait de véritables difficultés. Le Kilogramme qui coûtait 2800f est à nos jours entre 1300f et 800f. A Kaolack,le président des pêcheurs et maraiyeurs de la région Djiby Kalidou Niang annonce que la pêche des crevettes risque de disparaître face à la baisse drastique des prix . Le président des maraiyeurs de Kaolack et maire de Sibassor appelle le chef de l'état à panser cette difficulté et sauver la pêche artisanale qui est traitée en parent pauvre par son ministère de tutelle. Il demande aussi au président Macky Sall l'érection d'un quai de pêche et des usines de glace pour la gestion des produits halieutiques dans la région.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/36aWp9J
via gqrds
Infrastructures : Les travaux du Bus Rapid Transit seront lancés demain lundi
Le Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, à travers le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), lance les travaux du Bus Rapid Transit (Brt) sous la présidence effective du Président de la République, Macky Sall.

La cérémonie de lancement est prévue le lundi 28 octobre 2019 à partir de 16 heures précises, en face de la préfecture de Guédiawaye.




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2JrVIiF
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/31PIgLC
via gqrds
Yaya Sow défénestré : Les Saltigués peuls de Kaffrine menacent
Les saltigués peuls de la région de Kaffrine connus pour leurs savoirs mystiques sont très amers. Ces derniers, étaient en conclave ce dimanche à Somone avec le député Yaya Sow à qui, ils ont renouvelé leur soutien.

Ainsi, ces bergers réputés dangereux pour leurs savoirs mystiques ont décidé de soutenir Yaya Sow dans son combat contre certains caciques du régime qui veulent le tuer politiquement depuis sa sortie contre la gestion du président.

D’après eux, Farba Ngom aurait dit que les peuls ne doivent rien avoir dans ce pays. Ils doivent rester derrière les bœufs. Armés de leurs cornes et poudres magiques, ces saltigués se sont réunis pour apporter une réponse à cet affront, fait à leur fils Yaya Sow. « Il faut dire que dans cette affaire, Macky Sall lui-même risque d’y laisser des plumes », menacent-ils.





from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/36k341s
via gqrds
L’ancien secrétaire général adjoint du Pds, écarté à la suite des derniers renouvellements des instances du parti, s’est prononcé sur les récentes retrouvailles entre le président Macky Sall et son prédécesseur, Abdoulaye Wade.
Oumar Sarr : « je suis content des retrouvailles entre Abdoulaye Wade et Macky Sall »
« Je suis content des retrouvailles entre Abdoulaye Wade et Macky Sall. C'est ce que nous avons toujours souhaité », a déclaré l’homme fort de Dagana dans l’émission Face-to-face de la Tfm.
Le leader de l’Alliance and suxali Sopi poursuit: « Nous vouons beaucoup de respect à Abdoulaye Wade. Notre estime envers lui est énorme. Donc, s'il rencontre Macky Sall, on ne peut que s'en réjouir. Ce rapprochement ne nous fait rien perdre »



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/341RKVu
via gqrds
Ababacar Guèye, constitutionnaliste ne comprend pas la propension des présidents africains à vouloir s’éterniser au pouvoir, prétextant vouloir terminer leurs projets.
Ababacar Guèye, constitutionnaliste : «un président ne finit jamais ses projets, il faut arrêter de penser qu’on est indispensable »
« Un président ne finit jamais ses projets, il faut arrêter de penser qu’on est indispensable », a dit le professeur de droit constitutionnel à la faculté de droit de l’université Cheikh Anta Diop, invité de l’émission Grand Jury ce dimanche.
Invité à se prononcer sur un éventuel troisième mandat du président Macky Sall, Ababacar Guèye souligne que « Macky Sall à l’âge de partir et de revenir comme l’avait Poutine en Russie. La constitution dit que ‘’nul ne peut faire deux mandats consécutifs’’, mais ne dit pas qu’on ne plus briguer de mandat, après une pause, si l’âge le permet ».
Sur un autre plan, le constitutionnaliste pense qu’il faut aménager des espaces d’épanouissement des anciens présidents après le pouvoir pour les aider à partir.
« Abdoulaye Wade, avec toute son expérience et son statut de juriste et d’économiste, aurait bien intégrer le Conseil constitutionnel ou le Conseil économique, social environnemental », a-t-il ajouté.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32T3Z6D
via gqrds
Assassinat du chef rebelle Abdou Elinkine Diatta : ce que l’on sait
Abdou Elinkine Diatta est mort. Le Secrétaire général « autoproclamé » du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a été tué dans une fusillade survenue, dimanche, à Mlomp commune située dans le département de Bignona.

Vers 9h ce matin, deux individus à bord d’une moto-Jakata ont fait irruption dans une cérémonie d’initiation traditionnelle à laquelle prenait part l’ancien combattant et ont tiré à bout portant sur la foule.

Atteint de plusieurs balles, M. Diatta est mort sur le coup. Une deuxième victime a rendu l’âme au cours de son évacuation dans une structure de santé. L’attaque a également fait plusieurs autres blessés, évacués au niveau des structures hospitalières de Ziguinchor, selon témoins et la Dirpa (bureau des relations publiques des armées), cités par les médias. Les deux corps sans vie ont été évacués Thionk Essyl où la gendarmerie a ouvert une enquête.

Abdou Elinkine Diatta et ses prises de positions

Ancien combattant du maquis et proche de l’ancien chef du MFDC, feu Abbé Diamacoune Senghor dont il fut le porte-parole, Abdou Elinkine Diatta s’était fait connaitre du public par ses prises de positions. Il se présente comme un apôtre de la paix et de l’indépendance de la Casamance.

Au cours d’une assemblée générale tenue les 3 et 4 mars 2017 à son siège de Mangokouro à Ziguinchor, des responsables du MFDC l’avaient désigné comme nouveau secrétaire général du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance, rapporte l’APS.

Le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC, rébellion) renouvelle sa ‘’main tendue’’ au président Macky Sall et met en garde les ‘’va-t-en guerre qui n’auront plus de place en Casamance’’, avait déclaré M. Diatta.

’’Sous mon magistère, les va-t-en guerre n’ont plus leur place en Casamance. Je vais lutter pour cela. Ce sera difficile, mais je pense que je vais y arriver, parce que j’ai déjà fait le maximum. Tout le monde a travaillé pour ce retour de la paix. On ne laissera personne enflammer la Casamance’’, avait-t-il promis.

Devant des journalistes et un parterre de responsables et de sympathisants du MFDC, Abdou Elinkine Diatta a réaffirmé son vœu d’aller vers la paix.

‘’Dans le passé, en ma qualité de porte-parole, j’avais demandé au président Macky Sall, via une lettre transmise au gouverneur de Ziguinchor, que je lui tendais la main. Et je continue toujours à lui tendre la main, désormais en tant que nouveau secrétaire général du MFDC’’, avait poursuivi Abdou Elinkine Diatta.

Le conflit casamançais qui dure depuis 1982 a causé des centaines de milliers de victimes et de déplacés.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2p5RHtf
via gqrds
On a l'impression que la constitution a été piégée intentionnellement - La déclaration de Sory Kaba est un non discours dans un pays démocratique - Le président n'est plus crédible
seneplus.com



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2oruEsw
via gqrds
Retrouvailles- Momar Thiam:
Abdoulaye Wade ne perd rien en se réconciliant avec l'actuel Président, Macky Sall. C'est l'avis du communicant politique Momar Thiam qui pense que le Pape du sopi a ce géni politique qui fait qu’on n’arrive pas à le ranger dans un registre d’opposant ou d’homme politique complaisant.

«Au fond, la politique est un jeu. Et un jeu a ses règles, soit on gagne soit on perd. Et c’est rare qu’il (Wade) perde. Il réfléchit d’abord avant de passer à l’action. Wade sait tout ce qu’il fait. Je ne pense pas que dans ces retrouvailles, Wade ait un calcul qui serait uniquement lié à l’amnistie de son fils. On peut supposer qu’il veut aussi la réconciliation de la grande famille libérale », a-t-il analysé dans l'émission Jury du dimanche.

Mieux, d'après Thiam, Wade est un symbole, au-delà du Sénégal, de la politique africaine et de la manière de faire de la politique en Afrique.

Il dit: «Aujourd’hui, il fait partie des derniers dinosaures sinon le dernier dinosaure de la politique africaine. Wade est un homme politique qui, dans sa manière de faire, est toujours en décalage avec les autres. C’est-à-dire il est quelque part un anticonformiste. Et, cela l’identifie par rapport aux autres, cela le singularise. Tout cela fait de lui une représentation symbolique mais monumentale de l’homme politique qu’il est et qu’il restera ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2WnMzwD
via gqrds
Le constitutionnaliste Ababacar Guèye, maître de conférence à la faculté des droits de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar a conforté les propos de Sory Kaba à propos du troisième mandat du chef de l’Etat.
Ababacar Guèye, constitutionaliste donne raison à Sory Kaba : « Macky Sall ne peut absolument pas briguer un 3ème mandat»
Invité à la suite de l’ex Directeur des sénégalais de l’extérieur à l’émission Grand Jury de la RFM, ce dimanche, le professeur de droit constitutionnel a affirmé que le premier mandat de 7 ans du président Macky Sall doit être comptabilisé sur ses deux mandats.
« Le président Macky Sall a été élu en 2012 pour un mandat de 7 ans. Et entre temps, il y a eu une révision de la constitution en 2016. Le deuxième alinéa de l’article 27 de la constitution de 2016 dit bien que nul peut faire deux mandats consécutifs. Le problème est de savoir si cette disposition s’applique à Macky Sall pour son premier mandat de 7 ans. Je dois préciser que cette position découle d’une interprétation de la constitution après la décision du Conseil constitutionnel de 2011 qui avait validé la candidature de Wade », a souligné Ababacar Guèye.
Le constitutionnaliste précise toutefois, « les dispositions de la constitution sont d’application immédiate. Donc si la constitution de 2016 dit que le mandat présidentiel est de deux fois 5 ans et que nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs, cela s’applique au mandat du président en cours. Et Sory Kaba a bien raison de dire que le président Macky Sall est en train de boucler son deuxième mandat et qu’il n’a pas le droit de briguer un autre mandat. Il ne peut absolument pas briguer un troisième mandat ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32Rguj9
via gqrds
Le ministre du Transport, des infrastructures et du désenclavement, Oumar Youm a apporté la réplique suite aux accusations de la jeunesse de l'Alliance pour la République (Apr). Ces jeunesses politiques l'accusaient de lorgner le fauteuil de Macky Sall.
Oumar Youm sur ses supposées ambitions présidentielles : « je suis un militant discipliné, loyal, fidèle au président de la République »
'' Je suis un militant discipliné. Je suis un militant loyal, fidèle au Président de la République, lui-même le sait. Il y a des accusations qui sont malheureusement pas fondées. Mais on est en politique, souvent il y a des critiques qui ne sont pas fondées, qu'il faut accepter '', répond Oumar Youm, au cours de la finale départementale de l'Odcav de Mbour.
'Pour le maire de Thiadiaye, les critiques ne peuvent pas manquer dans la vie politique.
'Cependant, explique-t-il : '' Ce sont des critiques auxquelles on prête une oreille attentive. Et puis on avancera, parce que c'est ça la mission. Nous ne sommes pas là pour être dans des relations conflictuelles. Encore moins avec notre jeunesse qui a été au cœur de ce combat pour la réélection du Président Macky Sall ''.
'Ainsi, après la pluie, le beau temps. Oumar Youm et sa jeunesse, qu'il a reçue cette semaine, fument désormais le calumet de la paix.
'' De temps en temps, il peut y avoir des malentendus entre les responsables. Entre la jeunesse et leur responsable, je pense que le linge sale se lave en famille. Nous nous sommes retrouvés et nous parlons le même langage. Nous avons aussi compris leur message. Qui est un message revendicatif et légitime. Dans les prochains jours, les solutions appropriées seront apportées à ces revendications '', s'est réjoui le ministre.
Source seneweb



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Jqrn3E
via gqrds
25e AG ordinaire : Un manque de valorisation du corps des administrateurs civils exposé
Les administrateurs civils ont déploré les résultats modestes obtenus quant à la prise en charge de leurs préoccupations. D’après le Ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, les administrateurs civils, cheville ouvrière de l’administration, constituent la mémoire et le moteur d'un État.

Ainsi, à l’occasion du 25e Assemblée générale ordinaire, l’ancien gouverneur, Mamadou Ibrahima Lo considère que le présent et le futur du Sénégal se construiront par l'engagement efficace et loyal des administrateurs civils. « Les administrateurs civils restent à ce jour le seul corps parmi les hauts fonctionnaires brevetés de l'Ena à ne disposer d'aucune indemnité, rattachée au corps. En dépit de leurs nombreuses suggestions et des fonctions stratégiques qu'ils ont vocation de par leur statut à occuper au sein de l'administration publique », a défendu le président de l'Amicale des administrateurs civils du Sénégal, Mamadou Ibrahima Lo.

Ces derniers, regrettent que la valorisation de leur corps, l'amélioration de leur rémunération, la défense de leur honorabilité, l'accès au logement, entre autres, ne sont pas au rendez-vous de leur carrière.

Leur plainte a été bien prise en considération par le ministre Aly Ngouille Ndiaye. « C'est une préoccupation intéressante qu'il faut prendre en considération. Au-delà de ça, les administrateurs civils eux-mêmes, savent qu'il y a beaucoup d'avancées notées ces dernières années avec l'arrivée du président Macky Sall. Il connaît les préoccupations des administrateurs civils », a dit le Ministre.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MQvPLl
via gqrds
Le vice-président du parti Rewmi, s’est prononcé sur le débat concernant un troisième mandat de l’actuel chef de l’Etat. Déthié Fall qui a pris part à un séminaire organisé par son parti et la coalition Idy 2019, samedi, a mis en garde le chef de l’Etat.
Dethié Fall : « Macky Sall sait bien qu’il ne peut avoir un 3ème mandat »
« Le Président Macky Sall sait bien qu’il ne peut pas avoir un troisième mandat. Le mieux pour lui est de respecter la constitution », a dit le responsable de Rewmi.
Et de poursuivre, « nous sommes pour le maintien des règles de la constitution. C’est un principe. On ne peut pas déroger à ce principe ».
Le débat sur un éventuel troisième mandat a été ravivé après le limogeage de Sory Kaba, ex Directeur général des sénégalais de l’extérieur, qui a déclaré dimanche dernier dans l’émission Grand Jury que le Macky Sall ne peut faire un troisième mandat après le référendum de 2016 qui a fixé le nombre de mandats à 2.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MOaylx
via gqrds
Les jeunes du parti Rewmi mettent en garde le président de la République contre toute tentative de briguer un troisième mandat à la tête du pays. Réunis lors d’un séminaire, hier, ils ont adressé un message clair au chef de l’Etat.
Les jeunes de Rewmi avertissent Macky Sall sur un 3ème mandat : « ce qui n’a pas été autorisé à Wade ne lui sera pas permis »
« Ce qui n’a pas été autorisé à Wade ne lui sera pas permis », a déclaré Mor Guèye, le porte-parole des jeunes du parti.
Qui poursuit, « nous n’avons pas peur de la police, ni de la prison. Et s’il faudra aller le déloger du palais, nous le ferons ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2BOV36G
via gqrds
Diamniadio: Le ministre des zones économiques de la République de Congo Brazzaville salut la vision du Président sall
Ce samedi le président Diène Marcel Diagne et Monsieur Gilbert Mokoki, Ministre des Zones Économiques et Spéciales de la République du Congo Brazzaville ont effectué une visite de chantiers sur le site diamniadio lake city.
Selon Mr Mokoki, le Sénégal est un modèle sur le plan immobilier et a salué la vision du président macky Sall pour avoir rendu Diamniadio moderne à l'image des autres grandes villes du monde avant d'ajouter que son pays va s'inspirer du modèle sénégalais.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MO4Vne
via gqrds
Ranérou est l’un des départements les plus pauvres du Sénégal et espère un appui étatique pour mettre en valeur ses énormes potentialités. Il a 17 ans, mais sa croissance est lente. Créé en 2002, le département de Ranérou, qui s’étend sur la zone éco-géographique du Ferlo, d’une superficie d’environ de 15 mille km², est la deuxième circonscription la plus vaste du pays. La caractéristique générale du département de Ranérou, en dehors de sa superficie, demeure la dispersion dans l’espace de ses établissements humains. Cette situation serait liée au mode de vie des résidents, avec leurs déplacements réguliers dans le cadre de la recherche de pâturage et de l’eau. Situé dans la région de Matam, logé entre les départements de Linguère et de Matam, Ranérou-Ferlo a vu les espoirs de ses habitants s’amenuiser dans la zone agro-silvo-pastorale, qui constitue l’unique bouée de sauvetage de la population. Pourquoi Macky Sall ne tenterait-il pas de faire mieux que son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade ? Ce dernier a en effet signé le décret qui a érigé Ranérou en département en 2002. Mais, depuis lors, la localité, qui ressemble plutôt à un gros village, n’a pas réussi à gommer son accent rural.Ranérou
Absence d’infrastructures, chômage des jeunes, manque de promotion des cadres…: Ranérou Ferlo, un département oublié
Aujourd’hui, l’absence d’infrastructures sociales de base étrangle déjà une jeunesse pour la plupart sans perspectives. Quid de la promotion des cadres qui pourraient plaider pour leur localité ?

Ranérou, qui regorge pourtant d’énormes potentialités a du mal à décoller sur le plan économique. Désœuvrée, une partie de la jeunesse noie son chagrin dans le «boul falé», alcool très prisé dans le département de Ranérou. Initialement conçu pour servir de parfum, le «boul falé» fait des ravages chez les adolescents.

Bocar Diallo, président du Conseil départemental de la jeunesse, par ailleurs membre du Parti de la réforme à Ranérou-Ferlo, rappelle au chef de l’Etat, Macky Sall ses promesses tenues lors d’une audience accordée aux militants de ce parti à la veille de la Présidentielle. «Macky Sall nous avait promis de se pencher sur les problèmes urgents du département, afin de corriger certaines erreurs, mais jusque-là, nous n’avons encore rien vu ou entendu», dit-il.

«Pourtant, Macky Sall avait promis à cette occasion d’instruire les membres de son gouvernement aussitôt après sa réélection, pour régler les questions urgentes», rappelle Bocar Diallo. Il s’agit de l’accès à l’emploi et aux financements, à l’eau potable de manière courante.

«L’Etat parle souvent de plusieurs forages réalisés dans le département de Ranérou Ferlo, mais comparé à d’autres contrée du pays, ce département semble manquer de tout. Malgré les efforts de l’Etat, Ranérou Ferlo souffre toujours d’un problème lié à l’accès à l’eau potable», dit-il. Dans le cadre des programmes Promovilles, Puma, Pudc, les jeunes de Ranérou demandent à l’Etat de construire des espaces de loisirs, un stade départemental multifonctionnel, un Cdeps (Centre d’éducation populaire et sportive). Mais également et surtout, la promotion des cadres et des jeunes politiques qui sont dans le département.

Faible taux de scolarisation

Dans le domaine de l’éducation, le faible taux de scolarisation et le déficit du personnel enseignant plombent le système qui a recours souvent aux classes multigrades dans plusieurs écoles. A cela, il faut ajouter la vétusté des établissements, la multiplication des abris provisoires, le manque de cantines scolaires, de mur de clôture entre autres. Dans ce département, il n’y a que deux lycées, celui de Vélingara et du chef-lieu départemental non encore construits. Et pourtant, ces deux établissements sont ouverts depuis 2011.

Un système de santé malade

Sur le plan sanitaire, la situation est peu reluisante. En plus du centre de santé de Ranérou, le département dispose de 15 postes. L’enclavement interne, l’éloignement entre les localités et la mauvaise qualité des pistes rend très difficile la fréquentation de ces structures par les populations. L’insuffisance du personnel constitue l’un des maux du système de santé. Beaucoup de services au sein du centre de santé de Ranérou ne fonctionnent faute de personnels.

Il s’agit particulièrement de la chirurgie générale à cause de l’absence d’anesthésiste, de dentiste et du service de radiologie. Il faut souligner que ces services disposent d’un équipement neuf, qui risque de s’user à cause de sa non-utilisation. «Bref, les populations éprouvent d’énormes difficultés pour se faire soigner l’essentiel des services n’étant disponible qu’à Ourossogui situé à environ 80 Kilomètres de Ranérou. Il s’y ajoute que le dysfonctionnement de ces services oblige l’évacuation de la majeure partie des victimes d’accidents vers le centre hospitalier régional d’Ourossogui», explique un haut responsable médical.

Désenclavement et promotion des cadres

L’enclavement et l’habitat avec une population éparpillée un peu partout, constitue la principale entrave au développement du Département. Le tronçon qui relie Vélingara Ferlo à la Rn3 est un réel problème pour les habitants de la localité. En effet, la route latéritique est en état de dégradation très avancée. Tandis que sa réhabilitation est toujours à l’état de projet. Des localités comme les communes de Lougré-Thiolly et de Vélingara Ferlo restent coupées pendant une bonne période de l’hivernage des autres zones alors que des cités comme Salalatou, Houdalaye, Mbam, Mbem-mbem, Thionokh, Katané, disposent de pistes très défectueuses où les déplacements «sont pénibles et prennent beaucoup de temps aux usagers». Ils le ressentent quand il s’agit de rejoindre les Tribunaux d’instance de Matam et de Kanel, car Ranérou n’est pas doté d’infrastructures judiciaires, alors «que les conflits et les litiges sont légion».

En ce qui concerne les activités économiques, le département reste dominé par la pratique de l’élevage. Ce secteur dispose de certaines potentialités relatives à l’existence de grands espaces, riches de pâturage. Cependant, les pannes fréquentes des forages, le faible niveau d’organisation des éleveurs, les feux de brousse, l’enclavement, constituent des contraintes majeures au développement de ce secteur dans le département. Toutefois, faudrait-il souligner que cet élevage commence sa mue, car certains éleveurs modèles commencent à voir le jour, en développant un élevage semi-extensif. «Il suffit d’un coup de pouce pour qu’ils puissent décoller», explique-t-on. Et ils attendent…





♦ Djiby DEM

Absence d’infrastructures, chômage des jeunes, manque de promotion des cadres…: Ranérou Ferlo, un département oublié



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/368pSB7
via gqrds
Madame Christiane Yandé Diop, veuve de feu Alioune Diop a été élevée au grade de commandeur dans l’ordre nationale du Lion par le chef de l’Etat, le président Macky Sall.
70 ans de Présence africaine : Mme Christiane Yandé, veuve de feu Alioune Diop, élevée au grade de commandeur dans l’ordre national du Lion
C’était à l’occasion de la célébration des 70 ans de Présence Africaine à Paris, cette semaine. Une cérémonie qui a vu la présence de l’écrivain Wolé Soyinka ou encore de Djibril Tamsir Niane.
Au cours de cette cérémonie, le président de la République, Macky Sall, a offert à Mme Yandé Diop une ouvre des Manufactures des Arts décoratifs de Thiès.

70 ans de Présence africaine : Mme Christiane Yandé, veuve de feu Alioune Diop, élevée au grade de commandeur dans l’ordre national du Lion

70 ans de Présence africaine : Mme Christiane Yandé, veuve de feu Alioune Diop, élevée au grade de commandeur dans l’ordre national du Lion

70 ans de Présence africaine : Mme Christiane Yandé, veuve de feu Alioune Diop, élevée au grade de commandeur dans l’ordre national du Lion



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2pjoye7
via gqrds
De retour de voyage, le chef de l’Etat a piqué une colère noire contre le député frondeur, Yaya Sow, qui a occupé le devant de la scène médiatique dernièrement, en critiquant notamment les nominations de Cheikh Tidiane Gadio et Abdoulaye Baldé dans le bureau de l’Assemblée nationale, les traitant de transhumants. Il avait également critiqué le pouvoir qui n’a pas pris en compte les préoccupations de la région de Kaffrine, à ses yeux.
Député frondeur : Macky Sall très en colère contre Yaya Sow
«C’est fini entre lui et Macky Sall. Le président est très fâché contre lui et a même demandé à ses proches de l’isoler et de ne plus le recevoir. Yaya a fait preuve d’indiscipline et il va le payer cash», a, en effet, confié un collaborateur du chef de l’Etat au journal L’As.

Il ajoute que Mahammed Dionne, qui l’a reçu la veille, a été abusé et regrette de l’avoir accueilli, selon la même source, qui souligne que le président du groupe parlementaire Benno, Aymérou Gningue, a également reçu le maire de Ribot-Escale, hier.

Une preuve, selon la source du journal, que les choses ne se présentent pas sous les meilleurs auspices pour Yaya Sow, qui aurait d’ailleurs été démis de ses fonctions de coordonnateur des maires de la région de Kaffrine.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/31PpT9N
via gqrds
APR VA MAL ( Cedrick Diedhiou )
APR VA MAL, n'est pas un mouvement de contestation ou de rebellion, mais c'est un mouvement qui cristallise la frustration d'une jeunesse active et combattante, qui s'est donnée corps et âmes pour son leader. Au moment où, tous les caciques qui aujourd'hui jouissent des faveurs du Président, rasaient les murs et evitaient soigneusement Macky Sall. Tandis que d'autres qui goûtent eux aussi actuellement aux délices du pouvoir, par la bonne grâce du Président, ne se genaient pas à le vilipender partout et tous les jours. Mais nous savons que nous sommes la force vive du parti et sans nous rien de pérenne ne se fera.C'est nous avons décidé de prendre nos destins en mains et montrer que nous ne sommes plus décidés à vivre par procuration et laisser les autres décider de ce qui est bien pour nous ou pas. Debout comme une seule personne, nous avons l'intention de marquer notre territoire et de nous faire entendre.


Cedrick Diedhiou
Membre fondateur de Apr Dakar va Mal



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PlyWwG
via gqrds
Le collectif des sinistrés du marché Sandaga rappelle au Président Macky Sall sa promesse de reconstruire le marché Sandaga après l’incendie qui l’avait ravagé.
Marché Sandaga: le collectif des sinistrés rappelle à Macky Sall ses promesses
« Le Président Macky Sall nous avait reçus le 30 mai 2018. Il nous avait promis de reconstruire le marché avec son propre argent, après l’incendie qui l’avait ravagé, occasionnant des milliards de perte. Aujourd’hui, nous attendons toujours, c’est pourquoi nous rappelons au Président cette promesse », a déclaré le porte-parole du collectif, Djiby Diakhaté sur la RFM.

« La reconstruction du marché était inscrite en programme prioritaire et une feuille de route pour sa réalisation avait été établie. Aujourd’hui, nous voulons que le Président l’inscrive en mode fast-track », a-t-il encore dit.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32NiqcD
via gqrds
Le responsable de la Ligue démocratique (LD), membre de la Renaissance démocratique, Pape Sarr, voit la réactivation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), comme une arme politique qui visait à museler les opposants ou à les anéantir.
Pape Sarr, LD: « depuis sa réactivation, la Crei n’a jugé que le seul Karim Wade, sa mission était de museler les opposants »
« Seul Karim Wade a été jugé par la Crei depuis sa réactivation. En réalité, cette Cour n’est qu’une arme politique pour museler les opposants », a-t-il déclaré sur la RFM.

Et de déplorer, « ce procès de Karim Wade a coûté énormément d’argent avec les commissions rogatoires et autres. Et au finish, on nous parle de réhabilitation de Karim Wade. Pendant ce temps, toutes les personnes qui étaient citées dans le cadre de l’enrichissement illicite et qui ont rejoint le pouvoir, sont aujourd’hui disculpées et protégées ».
Se prononçant sur l’affaire du 3e mandat de Mackky Sall, Pape Sarr avoue que la question est très sérieuse, même si le Président a déjà dit qu’il ne fera que deux mandats.

« La parole de Macky Sall pose problème, il s’est plusieurs fois dédit. Aujourd’hui, on ne peut plus le croire sur parole », a-t-il encore martelé.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2pRcYGW
via gqrds
Trois candidats de la dernière présidentielle, Idrissa Seck, Madické Niang, Issa Sall, et trois autres leaders politiques, Pape Diop, Cheikh Hadjibou Soumaré et Malick Gakou, se sont réunis, jeudi, 24 octobre 2019. Une rencontre à l’issue de laquelle la décision de formaliser le cadre de concertation mis en place au lendemain de l’élection présidentielle du 24 février 2019, a été annoncée.
RENCONTRE EN L’ABSENCE DE SONKO ET KHALIFA SALL : UN NOUVEAU POLE DE L’OPPOSITION SE DESSINE


Toutefois, l’absence d’Ousmane Sonko, leader du parti Pastef-les-Patriotes interpelle. Le quatrième candidat de l’opposition lors de la dernière présidentielle n’a pas pris part à la rencontre au sommet de ce jeudi qui devrait déboucher sur la décision de formaliser un cadre de concertation. Est-ce parce qu’il n’a pas été invité ou est-ce parce qu’il a préféré zapper pour se concentrer sur la bataille juridique qui l’attend dans le dossier des 94 milliards ?

Nous avons essayé d’en savoir plus en interrogeant le responsable de la Communication au sein de son parti, El Malick Ndiaye. Joint au téléphone, ce dernier dit ne pas être au courant d’une telle rencontre de leaders de l’opposition et n’a pas souvenance que le sujet (d’une éventuelle invitation) ait été discuté dans les instances de Pastef.

KHALIFA SALL, RETENU PAR UN VOYAGE À L’ÉTRANGER

Si les raisons d’une telle absence n’ont pas encore filtré, ce nouveau regroupement semble aller dans le sens d’une réorganisation de l’opposition. Entre Wade qui, après s’être longtemps radicalisé, a fini par ouvrir les portes à des retrouvailles avec Macky Sall d’un côté, Ousmane Sonko qui incarne davantage l’aile dure de l’autre, et ce nouveau pôle de l’opposition classique.

Autre absent de taille à la rencontre du jour, Khalifa Ababacar Sall, actuellement en tournée internationale qui va le mener à Fès (Maroc) puis à Paris (France), ne devrait pas tarder à rejoindre le dernier pôle où se trouve déjà son allié lors des deux précédentes élections (présidentielle et législatives), Idrissa Seck, qu’il a rencontré quelques jours après sa sortie de prison.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2NgYgRw
via gqrds
COUPLAGE DES LOCALES AUX LÉGISLATIVES : « L’IDÉE PREND FORME »
L’idée de couplage des élections locales et législatives avait été agitée par Me Aïssata Tall Sall, au lendemain de l’élection présidentielle de février 2019.
Selon le journal Enquête, « l’idée prend forme ». D’autant que le débat se pose avec acuité dans le landerneau politique sénégalais.

Selon le journal, une grande partie des acteurs pense que : « dans un contexte préélectoral assez favorable au régime, en dépit des scandales sur le pétrole et le gaz, le couplage des Locales et Législatives serait bénéfique pour le président Macky Sall et sa majorité.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2NgYgku
via gqrds
La Russie peut grandement contribuer à la réalisation du projet d'émergence de l'Afrique, a affirmé jeudi à Sotchi, le chef de l'Etat sénégalais.
Macky Sall :
"La Russie, par son savoir-faire, technologique, avec ses compagnies publiques et privées, associées à des partenaires africains, peut grandement contribuer à la réalisation du projet d'émergence de l'Afrique, grâce à des instruments de financements adéquats, surtout dans la nouvelle perspective de Zone de Libre Echange Continentale africaine", a notamment dit Macky Sall.
Le président de la République s'est exprimé ainsi à l'occasion du sommet Russie Afrique, ouvert ce jeudi dans la ville balnéaire de Sotchi, une première dans les relations russo-africaines.
Le chef de l'Etat sénégalais a fait part de la volonté de l'Afrique de "coopérer avec tous les partenaires, sans exclusion ni exclusivité, dans un esprit de collaboration amicale".
"En venant à Sotchi, nous réaffirmons la ferme volonté de notre continent de coopérer avec tous les partenaires, sans exclusion ni exclusivité, dans un esprit de collaboration amicale", a dit Macky Sall dans son discours au Sommet Russie-Afrique qui se tient sur la station balnéaire de Sotchi.
Une quarantaine de chefs d'État africains participent au premier sommet Russie-Afrique à Sotchi.
"Ce Sommet est une première dans les relations russo-africaines. Il marque notre volonté commune de resserrer et d'inscrire nos liens historiques dans un cadre formel de collaboration politique et économique mutuellement bénéfique", a souligné le président sénégalais.
Selon lui, "c'est tout un symbole que notre premier Sommet se tienne le 24 octobre, Journée des Nations Unies, comme pour exprimer notre attachement commun au multilatéralisme".
Les relations russo-africaines "sont anciennes et inscrites dans la continuité", a relevé Macky Sall, estimant qu'il "est heureux" que Russes et Africains les traduisent "en un partenariat organisé et suivi, dans les domaines politique, sécuritaire, économique, de la science et de la technologie".
Il a souligné qu'avec "plus de 30 millions de Km2, plus d'un milliard d'habitants, et ses importantes ressources naturelles, l'Afrique est une terre d'immenses opportunités qui s'inscrit depuis quelques années dans une véritable dynamique d'émergence".
"Pour renforcer cette dynamique, il nous faut construire plus d'infrastructures routières, autoroutières, ferroviaires, énergétiques, technologiques et industrielles", a indiqué Macky Sall, ajoutant que c'est "ce qui transformera l'Afrique en un continent interconnecté, pleinement intégré à l'économie mondiale et moderne".
Selon lui, "la Russie, par son savoir-faire technologique, avec ses compagnies publiques et privées, associées à des partenaires africains, peut grandement contribuer à la réalisation du projet d'émergence de l'Afrique grâce à des instruments de financement adéquats, surtout dans la nouvelle perspective de Zone de Libre Echange Continentale africaine".
En sa qualité de président du Comité d'Orientation du NEPAD, il a rappelé que "conformément à l'Agenda de Dakar pour l'Action, adopté au Sommet de Dakar en juin 2014", l'Afrique "dispose, d'un Programme de développement des infrastructures en Afrique, le PIDA".
"Ce cadre stratégique contient les projets d'infrastructures prioritaires incluant toutes les régions du continent", selon le chef de l'Etat sénégalais, proposant que "le mécanisme de suivi" de la mise en œuvre de la Déclaration du Sommet de Sotchi "considère le PIDA comme une des priorités du programme de coopération Russie-Afrique".
APS




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/31Hj0ax
via gqrds
GESTION DU PÉTROLE & DU GAZ : POUTINE TEND LA MAIN À MACKY
La Russie est prête à appuyer le Sénégal dans la gestion de ses ressources pétrolières et gazières. C’est du moins l’avis du chef du Bureau économique à l’ambassade du Sénégal à Moscou. Dans un entretien accordé au quotidien national, Le Soleil, Dr Soulèye Anta Ndiaye déclare que Moscou souhaiterait appuyer notre pays dans le cadre de la formation des cadres dédié à l’exploitation de ces ressources naturelles.

Selon lui, la Russie est aussi prête à intervenir dans la construction des infrastructures et les techniques de management liées à l’industrie des hydrocarbures.
À signaler que l’expertise russe en matière d’exploitation et de gestions des ressources comme le pétrole et le gaz est reconnue de tous.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2BImHlz
via gqrds
L’objectif du premier sommet Russie-Afrique à Sotchi ces 23 et 24 octobre 2019 était de marquer officiellement le retour de Moscou sur le continent africain. Au programme, pléthore de dirigeants africains, un discours très volontariste du président russe et, surtout, une belle occasion pour la Russie d’exposer l’un des domaines dans lesquels elle excelle : l’armement. Voici les images de rencontre bilatérale de Macky Sall et le président du Cap-Vert...
PHOTOS - Le tête-à-tête de Macky Sall et le président du Cap-Vert

PHOTOS - Le tête-à-tête de Macky Sall et le président du Cap-Vert

PHOTOS - Le tête-à-tête de Macky Sall et le président du Cap-Vert



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/33Zofnq
via gqrds