2020
Reçu sur le plateau de Imédia, Thierno Bocoum, leader de AGIR, a affirmé que Macky Sall n’aura même pas le droit de se présenter en 2024. « Avant de parler de 3e mandat, il faudrait d’abord qu’il y ait possibilité d’une 3ème candidature. Nous, AGIR, on s’arrête sur la 3ème candidature. Il y a une […]
Reçu sur le plateau de Imédia, Thierno Bocoum, leader de AGIR, a affirmé que Macky Sall n’aura même pas le droit de se présenter en 2024. « Avant de parler de 3e mandat, il faudrait d’abord qu’il y ait possibilité d’une 3ème candidature. Nous, AGIR, on s’arrête sur la 3ème candidature. Il y a une impossibilité pour le président Macky Sall d’avoir une 3e candidature. La constitution est claire là-dessus. Lui-même en a déjà parlé. Il n’y a pas débat »
La constitution sénégalaise ne permet pas à l’actuel locataire du palais de la République de se représenter. Interpellé sur le sujet Macky Sall avait soutenu : « Si je dis que je ne serai pas candidat, les membres du gouvernement ne vont plus travailler, chacun va essayer de se positionner. Si je dis que je serai candidat, une vive polémique va s’ensuivre ». Il entretient un flou autour de cette éventualité. Sa réponse n’est ni oui, ni non. Mais le leader du mouvement AGIR donne une analyse sans équivoque de la situation. Pour lui, l’actuel président ne sera pas en lice pour les prochaines joutes électorales.


Source : https://letemoin.sn/3eme-mandat-thierno-bocoum-liv...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZVXSiu
via gqrds
La Tournée économique du Président Macky restera gravée dans les mémoires. Mais pour certains comme Moussa Sow, ce responsable de l’APR intercepté puis « refoulé » par la Gendarmerie, c’est de façon négative…
Venu mobiliser son monde pour accueillir le président Macky Sall, Moussa Sow Responsable COJER niveau national et sa délégation ont freinés par la gendarmerie.

Leral Tv est « tombé » sur la scène de son refoulement par les forces de sécurité. Cette partie de la vidéo est le début de son blocage. Après de brefs échanges, un des gendarmes leur poliment a dit : « De l’autre côté », façon subtile de leur signifier un demi-tour.

Une injonction que Moussa et sa délégation ont pris avec philosophie…



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3kzCUxO
via gqrds
Leral Tv s’est rapprochée des populations pour justement mesurer leur vécu en cette saison d’hivernage sous une période inédite de COVID-19 , mais aussi leurs attentes et espoir d’une tournée économique.
La visite d’hier du président Macky Sall dans les régions centres du pays lui a permis de mesurer l’avancée des cultures, les obstacles et attentes des populations. En marge de cette tournée économique Leral Tv s’est rapprochée des populations pour justement mesurer leur vécu en cette saison d’hivernage sous une période inédite de COVID-19 , mais aussi leurs attentes et espoir d’une tournée économique.

Cette saison d’hivernage comment l’ont-elles vécu ?

Que sont leurs problèmes ponctuels ?

Comment voient-elles cette visite économique ?

Quelles sont leurs attentes ?

Sont parmi d’autres les questions abordées par votre chaine…Micro…



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2EgGyx5
via gqrds
Un responsable de l'APR arrêté pour avoir dit à Macky Sall: « Guestoul nitt nyi »
Docteur Abdourahmane Diallo Responsable Politique à Karang a été arrêté lors de la visite cjhef de l’Etat dans leur région. Temoin de ce qu’on peut appeler une erreur sécuritaire, son ami Sidy Diouf responsable politique à Djilor, adjoint au Maire, ne décolère pas

Selon lui, Abdourahmane Diallo qui aurait battu beaucoup de chantiers à Kanrang pour Macky Sall a été arrêté sans qu’on ne puisse savoir la raison. « Il ya des gens qui sont derrière ! Il n’a rien fait ! » lâche-t-il avec colère.
 
 
 


Selon le docteur qui suivait la délégation présidentielle a demandé à celui dont il est un fervent défenseur : « Macky guestoul nitt nyi (Macky vient au secours des populations) »
Un homme dont il n’a pas dit le nom aurait donné ordre aux forces sécuritaires d’arrêter Abdourahmane Diallo !
 
 
 
 



Source : https://www.exclusif.net/Un-responsable-de-l-APR-a...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3iPWXYr
via gqrds
Le responsable politique de l'Apr dans la commune de Kaolack a réservé un accueil chaleureux au président de la République. Comme à l'accoutumée, Mohamed Ndiaye Rahma a mobilisé ses militants qui ont accompagné la délégation présidentielle de l'entrée à la sortie de Kaolack. Touché sans doute par cette marque de sympathie, le chef de l'Etat a pris la peine de stopper son véhicule pour accueillir son ambassadeur itinérant devant ses militants en liesse... 

www.dakaractu.com


Source : https://www.dakaractu.com/Arrivee-du-president-Mac...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3iYOxhi
via gqrds
Son Excellence Monsieur Macky SALL était ce samedi dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine, pour sa première tournée économique. Dans le Sine le Dr Cheikh Kanté a largement gagné le pari de la mobilisation. Il en a été de meme dans le Ndoucoumane pour le ministre d'Etat Mahamet Dione.
TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

TOURNEE AGRICOLE DU Pr :Dr Cheikh Kanté et le Ministre d'Etat Mahamet Dione gagnent le pari de la Mobilisation à Fatick.

www.dakaractu.com


Source : https://www.dakaractu.com/TOURNEE-AGRICOLE-DU-Pr-D...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/364rQVJ
via gqrds
La revue de presse du weekend
Les quotidiens se focalisent, pour leur édition de ce week-end, sur l’audition du juge Souleymane Téliko par l’Inspection générale de l’administration de la justice (IGAJ).
 
Selon Sud Quotidien, le président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) a été convoqué et auditionné par l’IGAJ pour avoir dit à une radio qu’il y a eu une violation de la présomption d’innocence de Khalifa Sall. Ce dernier, ancien maire de Dakar, a été condamné par la justice sénégalaise à cinq ans de prison pour détournement de deniers publics, puis libéré à la suite d’une grâce accordée par le président de la République, Macky Sall.
 
Sud Quotidien relève dans l’audition de M. Téliko le ‘’jeu trouble’’ du ministre de la Justice, Malick Sall. ‘’Le garde des Sceaux (…) a déclaré, jeudi 17 septembre, qu’il n’était pour rien dans la convocation du président de l’UMS (…) par l’IGAJ. Mais un communiqué publié vendredi 18 septembre par ses services relève une démarche incohérente, qui tranche avec sa déclaration’’ de la veille, lit-on dans le même journal.
 
Le magistrat, cité par L’Observateur, considère son audition comme une tentative d’‘’intimidation’’ du ministère de la Justice. ‘’Cette tentative de déstabilisation est vouée à l’échec, car je suis insensible à l’intimidation’’, jure Souleymane Téliko. 
 
Le garde des Sceaux, dans un communiqué publié par le même journal, soutient que ‘’la règle sera appliquée sans discrimination aucune à tous les magistrats contre qui des fautes disciplinaires auront été relevées’’.
 
‘’J’ai été convoqué pour des broutilles’’, rapporte L’As, citant le président de l’UMS. ‘’Le ministre [de la Justice] veut juste me chercher la petite bête’’, argue-t-il, selon le même journal, qui ajoute que M. Téliko a été ‘’entendu pour ses propos sur le dossier Khalifa Sall’’.
 
Devant les enquêteurs de l’IGAJ, ‘’le juge Téliko assume ses propos’’, écrit Libération, selon lequel le ministère de la Justice reproche au magistrat d’avoir jeté le ‘’discrédit’’ sur le système judiciaire sénégalais.
 
‘’Il a dit aux inspecteurs [de la justice] qu’il s’est basé sur deux décisions pour porter ce jugement’’, lit-on dans le même journal. L’une des décisions, prise par la Cour de justice de la Cédéao (15 pays, dont le Sénégal), fait état de ‘’violations’’ des droits de Khalifa Sall et de ‘’préjudices’’ subis par ce dernier, selon Libération.

Kritik’ semble sermonner le ministre de la Justice, l’IGAJ et le juge Souleymane Téliko en leur rappelant l’adage selon lequel le linge sale se lave en famille. En tenir compte permettrait d’‘’éviter encore de jeter en pâture le noble et illustre corps de la justice’’, commente le journal.

‘’C’est une tentative d’intimidation, pour que l’Union des magistrats du Sénégal arrête de tenir cette ligne dure’’, soutient le président de l’UMS. Des propos repris par Source A.
 
Selon le même journal, le Sénégal a été épinglé par le département d’Etat américain, qui dénonce la corruption, l’opacité des marchés publics, la faiblesse et l’inefficacité de la justice sénégalaise, etc.
 
‘’Le rapport explosif du département d’Etat [américain] sur le Sénégal’’, écrit WalfQuotidien. ‘’La corruption semble endémique au Sénégal. (…) Une corruption qui persiste, malgré les lois et les organismes de lutte contre la corruption’’, ajoute le même journal sur la base du rapport du ministère américain des Affaires étrangères, concernant le Sénégal. 
 
Le Soleil et EnQuête se sont intéressés à la vie des Sénégalais à l’étranger, surtout en cette période de pandémie de Covid-19.
 
‘’Plus de 11 milliards [de francs CFA] distribués’’ aux expatriés sénégalais, lit-on dans Le Soleil. ‘’L’enveloppe globale de 11 milliards 287 millions 510 mille 750 dégagée par le président de la République pour venir en aide à la diaspora, dans ce contexte de pandémie de Covid-19, a permis d’assister 125.056 compatriotes vivant à l’étranger’’, ajoute-t-il, citant le ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba.
 
Malgré cette assistance financière, la diaspora sénégalaise vit dans la ‘’galère’’, selon EnQuête
 
‘’En ces temps de crise, les Sénégalais [vivant à l’étranger] peinent à se faire établir ou renouveler leur passeport arrivé à expiration ou perdu’’, affirme le même journal, citant M. Ba. ‘’L’Etat va faire un effort exceptionnel’’, promet le ministre des Affaires étrangères, annonçant le déploiement à l’étranger de ‘’missions’’ chargées de délivrer des passeports aux Sénégalais qui en ont besoin.
 
Le Quotidien met en garde contre ‘’la vente clandestine de carburant’’ dans la zone des Niayes (ouest), une pratique qui fait de cette partie du pays ‘’une poudrière’’.
 
A l’‘’installation anarchique d’une centaine de dépôts d’hydrocarbures’’ s’ajoute la mort de six personnes tuées dans une explosion à Mboro, en février 2018, rappelle Le Quotidien. Et ‘’les autorités se renvoient la balle’’, écrit-il. (APS)
 
 



Source : https://www.impact.sn/La-revue-de-presse-du-weeken...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3hJyjr3
via gqrds
XALIMANEWS : Le chef de l’Etat a entamé aujourd’hui sa tournée économique. Macky Sall s’est rendu dans le Saloum. Une visite qui ne s’est pas passée sans incident. Un jeune du nom de Bécaye Niang du mouvement #MASK a été arrêté. Ce dernier tentait de monter au président de la République les maux dont souffrent […]

XALIMANEWS : Le chef de l’Etat a entamé aujourd’hui sa tournée économique. Macky Sall s’est rendu dans le Saloum. Une visite qui ne s’est pas passée sans incident.
Un jeune du nom de Bécaye Niang du mouvement #MASK a été arrêté. Ce dernier tentait de monter au président de la République les maux dont souffrent les kaolackois en lui rendant un mémorandum. Mais il aurait été attaqué par des éléments qui appartiendraient à Mariama Sarr.



Source : https://xalimasn.com/tournee-economique-du-preside...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZUYLYJ
via gqrds
Des fausses notes, la visite de Macky Sall dans les régions du centre du pays en a connu. La preuve, Docteur Abdourahmane Diallo, un de ses fervents défenseurs, a été arrêté sans raison exacte.
Docteur Abdourahmane Diallo Responsable Politique à Karang a été arrêté lors de la visite cjhef de l’Etat dans leur région. Temoin de ce qu’on peut appeler une erreur sécuritaire, son ami Sidy Diouf responsable politique à Djilor, adjoint au Maire, ne décolère pas

Selon lui, Abdourahmane Diallo qui aurait battu beaucoup de chantiers à Kanrang pour Macky Sall a été arrêté sans qu’on ne puisse savoir la raison

« Il ya des gens qui sont derrière ! Il n’a rien fait ! » lâche-t-il avec colère.

Selon le docteur qui suivait la délégation présidentielle a demandé à celui dont il est un fervent défenseur :
« Macky guestoul nitt nyi (Macky vient au secours des populations) »

Un homme dont il n’a pas dit le nom aurait donné ordre aux forces sécuritaires d’arrêter Abdourahmane Diallo !




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2RGNnv3
via gqrds
Tams-tams, djembsé, chansons, rien n'a été de trop pour ces jeunes, moins jeunes, hommes, femmes en tee-shirt, bref le monde de Fatick qui s'est mobilisé pour accueillir le Président Macky Sall. Mais malgré cette foule qui jalonnait son chemin, le Président a choisi de ne pas s’arrêter, mais d'aller vers les champs…, l’essentiel ?


Aller vers l’essentiel semble avoir été le choix du chef de l’Etat en visite à Fatick. Sur une vidéo, on peut voir le cortège présidentiel être accueilli en fanfare par une foule de militants. Malgré l’appel des militants fatickois qui se disaient oubliés dans les choix de Macky Sall, le cortège n’a pas choisi le bain de foule.

A Niakhar, sur les terres des paysans, le Président Macky Sall a par contre bien échangé avec les acteurs, qui ont exprimé au Chef de l’Etat leurs attentes. De ses propos ressortent surtout le choix d’une modernisation de l’agriculture, pour plus de rentabilité pour le mode paysan.


Fatick: le cortège présidentiel accueilli par une foule de militants, mais le Président Macky Sall préfère ne pas s’arrêter

Fatick: le cortège présidentiel accueilli par une foule de militants, mais le Président Macky Sall préfère ne pas s’arrêter



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3hUe6PD
via gqrds
Visite des champs de la coopérative des professionnels de l’agriculture pour la réforme (COPAR) avec 2.000 membres et plus de 8.500 ha exploités.
Macky Sall à Keur Socé - Visite des champs de 8.500 hectares (photos)

Macky Sall à Keur Socé - Visite des champs de 8.500 hectares (photos)

Macky Sall à Keur Socé - Visite des champs de 8.500 hectares (photos)

Macky Sall à Keur Socé - Visite des champs de 8.500 hectares (photos)

Macky Sall à Keur Socé - Visite des champs de 8.500 hectares (photos)



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2RUDdqZ
via gqrds
A Sibassor, c'est la visite des champs de la Coopérative pour le développement local de sibassor COPADELSI.
Tournée économique de Macky Sall: En images, l'étape de Sibassor

Tournée économique de Macky Sall: En images, l'étape de Sibassor

Tournée économique de Macky Sall: En images, l'étape de Sibassor

Tournée économique de Macky Sall: En images, l'étape de Sibassor

Tournée économique de Macky Sall: En images, l'étape de Sibassor

Tournée économique de Macky Sall: En images, l'étape de Sibassor



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35QW0LZ
via gqrds
Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, le Khalife général des Mourides, en cette veille de préparatifs du Grand Magal de Touba, a tenu un fort témoignage envers le Président Macky Sall. Alors que les avis divergent sur la célébration de cet événement en cette période de COVID-19., il a tenu à le remercier publiquement pour son courage à les accompagner en cette période difficile pour tous. Macky Sall, à coup sûr, marque des points en territoire mouride…
« Le président Macky Sall m’a beaucoup aidé dans ma mission de guide religieux. Mais en réalité cette aide ne fera que lui revenir en retour. Tout ce qu’il décide envers moi, c’est par égard à Serigne Touba. Tout ce que je ne peux manquer de faire, il me vient en assistance, quelles que soient les réactions. Mais qu’il sache qu’agir pour Serigne Touba ne s’accompagne jamais de regret en retour. Dans ce monde comme dans l’autre ».

Tel est le témoignage du Khalife général des mourides à l’égard du président sénégalais Macky Sall.

« C’est pourquoi, moi par ricochet, j’ai pris des mesures, donné des consignes pour le respect des mesures barrières. Et le tout est un bien-être pour les populations », a-t-il ajouté.

Il a salué cette cohésion entre autorités étatiques et guides religieux et prié pour une stabilité du pays. Pour cette pandémie, il rappelle à la foi en DIEU qui est LE SEUL DECIDEUR et qui connait la fin de cette pandémie, mais aussi suivre les traces de Serigne Touba qui s’est toute sa vie durant sacrifié pour Son SEIGNEUR et Son Prophète.
Suivons son discours …



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2RNDKdT
via gqrds
Le Président Macky Sall a démarré sa tournée économique dans le Sine et le Saloum à Niakhar, par une visite des champs de mil de l’ASC JAMM BUGUM. Le Chef de l’Etat a été chaleureusement accueilli par les élus locaux et les autorités de la localité.
En images - Tournée économique: Macky Sall démarre par

En images - Tournée économique: Macky Sall démarre par

En images - Tournée économique: Macky Sall démarre par

En images - Tournée économique: Macky Sall démarre par



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/33MCFZs
via gqrds
Visioconférence du Sen de l'Apr: Le silence de Macky Sall sur l'affaire Cissé Lo intrigue
Le chef de l’Etat a présidé en visioconférence le Secrétariat exécutif national de son parti jeudi dernier. Une rencontre qui ne s’était pas tenu depuis plusieurs mois.

Macky Sall a écouté tous les orateurs avant de faire son allocution. Ce qui a intrigué L’As, c’est que le Président qui a écouté le rapport de la commission de discipline, qui a exclu Moustapha Cissé Lô n’a pas pipé mot sur la question. Comme pour dire que Cissé Lô est définitivement out.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3iOCiEi
via gqrds
Ousmane Sonko - Le « dépité » à la démarche puérile
Ousmane Sonko, le leader de Pastef, est un apprenti populiste. Il a tardé à se draper du manteau de justicier du peuple en faisant son show dans les eaux.
Il prône l’anti-systême, suite à sa radiation du corps des inspecteurs des impôts.
On s’engage en politique pour un idéal et des convictions mais pas par haine ou par esprit revanchard.
Frustré et déçu par une carrière administrative en demie teinte, Sonko veut combattre un système qui lui à tout donné.
Le drame est qu’il use de tromperie pour dresser le peuple contre l’Etat. 
Il cultive aujourd’hui une contrevaleur en utilisant l’arme des faibles et des lâches:
sa bande de jeunes, tapie derrière les claviers sème le doute à longueur de journée dans la tête d’honnêtes citoyens qui méritent plus de respect et de considération.
Plus grave, Il cultive le régionalisme en voulant mettre à sa cause les populations de Casamance. 
Qu’a t’il fait de social pour cette partie du pays dont il se réclame, lorsque il était, des années durant, cadre des impôts?
Qu’a t-il fait lors des récentes inondations pour les sinistrés de la banlieue dakaroise ?
En fait, son seul fort est d’user de subterfuges et de contrevérités comme c’est le cas dans l’affaire dite « des 94 milliards ».
L’opposition sénégalaise n’a pas commencé avec Sonko.
De grands commis de l’Etat ont, pendant de longues années, incarné une opposition citoyenne et constructive. C’est l’image de Messieurs Landing Savané, Abdoulaye Bathily, Ibrahima SENE, Djibo Leyti Ka, Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Idrissa Seck, Abdoulaye Wade, Macky Sall.
Ce dernier dans un élan de patriotisme et du sens élevé de l’Etat, a apporté son soutien aux compatriotes touchés par la catastrophe des inondations.
Nous adressons nos sincères félicitations au Président de la République qui n’a ménagé aucun effort, dans un contexte économique difficile pour dégager un fonds d’urgence de 10 milliards de F Cfa, dont 3 milliards affectés directement aux populations, les 7 autres destinés à l’acquisition de matériels pour juguler l’envahissement de certaines zones par les eaux pluviales et usées.
Nous saluons cet élan de solidarité et de bonnes volontés, qu’un pyromane sans pudeur, gagnerait à imiter, au lieu de faire de la désolation son fonds de commerce.
Quelle honte « honorable dépité»!







Bouna kanté
Directeur du Département Conformité Qualité de la Caisse des Dépôts et Consignations 
Responsable APR
Fann-Point E-Amitié



Source : https://www.dakarposte.com/Ousmane-Sonko-Le-depite...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2FPSGWs
via gqrds
Pour une meilleure connaissance des Opportunités des Domaines agricoles communs, (DAC), de la maison de jeunesse et de la citoyenneté, une session de partage sur le DAC de Sangalkam, a été l’objet d’une rencontre qui s’est tenue à la Mairie de Guédiawaye.
Présidée par le ministre de a jeunesse Mme Fatoumata Néné Tall, en présence du préfet du département de Guédiawaye, plus d’une centaine de jeunes issus de Dakar, Pikine, Thiaroye et Guédiawaye ont répondu présent.

D’après Mme le ministre Guédiawaye fait partie des premiers départements qui vont bénéficier de la maison de jeunesse et de la citoyenneté, une initiative du chef de l’Etat Macky Sall qui va toucher les 45 départements du Sénégal.

Après des présentations et panels, les opportunités, possibilités d’accès aux domaines, ont été disséquées, mais aussi toute une chaine de valeur qui va de l’agriculture à la transformation, sans oublier la commercialisation.

Parmi d’autres aussi, la possibilité d’augmenter la productivité, pour les agriculteurs et éleveurs a aussi été partagée. Un montant de plus de 6,5 milliards F CFA a été annoncé pour le PRODAC.

En marge de cette formation aussi, un appui en motopompes et d’autres matériels cette période d’inondations a été donné à la localité…

Opportunités des DAC, de la maison de jeunesse et de la citoyenneté : une session de partage et de formation suscite l’intérêt de jeunes dakarois



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/33FRc9n
via gqrds
Comme le président Sall, Wade avait aussi vécu des inondations. Ces images de la vidéo que Leral vous montre datent du temps où Souleymane Ndéné Ndiaye était Premier Ministre. On peut y voir Karim Wade, ou Wade-fils comme disent certains, aller à la rencontre les populations touchées par les eaux.
Ce ne fut pas pourtant une visite mouvementée où les populations avec des salutations et accolades même pour les enfants, témoignaient un élan de sympathie pour le fils d’Abdoulaye Wade.

Du matériel pour apporter une solution à ce mal vivre de la banlieue, l’Etat en avait déployé, avec des pompes, des tuyaux d’évacuation, et autres

Aujourd’hui malgré les sorties critiquant la gestion de Macky Sall, (qui ne l’oublions pas a cheminé un bon moment avec l’ancien président avant leur profonde discorde), Karim Wade au Qatar n’a pas réagi face au calvaire que vivent toujours les populations.


Inondations au Sénégal : Quand Karim Wade visitait la banlieue avec du matériel lourd…

Inondations au Sénégal : Quand Karim Wade visitait la banlieue avec du matériel lourd…



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZSizvP
via gqrds
L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (Artp) relève le pari de la parité et du genre. Les femmes sont aujourd’hui au cœur du système et à la tête de grandes directions du cœur de métier.
Parité et Genre -Grandes avancées à l’ARTP : les femmes gravissent des échelons avec des postes stratégiques
C’est l’entrée en force des femmes dans le comité de direction de l’ARTP. Une doléance émise lors de la journée de la femme. Selon les sources de https://ift.tt/2ZPGxYw d’om nous tenons l’info , le Directeur Général de l’ARTP avait assuré que les compétences seront mises en avant. Il est aujourd’hui passé à l’action.

Dans le nouvel organigramme de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, elles ont été nommées à la tête des directions stratégiques. Le Directeur Général de l’Artp, Monsieur Abdoul Ly a proposé une modification de l’organigramme de l’instance de régulation approuvée par le collège.

Ainsi le respect de la parité est total : Sur 11 directions, les 7 sont dirigées par des dames. « Des femmes qu’il faut à la place qu’il faut », doit-on dire. Avec ce relooking, la direction générale essaie de donner un nouveau souffle à l’ARTP. Elles vont sans doute relever les défis, car elles ont le profil et l’expérience qu’il faut pour insuffler un nouveau dynamisme à la boîte sous la houlette du Directeur général.

En détails, c’est une ingénieur technologue en information qui est désormais à la tête de la direction des Réseaux et des Services de Communications Électroniques (DRS). Titulaire d’un DESS en contrôle de gestion et en audit internet, la dame est rétablie dans ses fonctions de Directrice de l’Approvisionnement et des Finances (DAF).

La Cellule des Systèmes d’Information (CSI) est également coordonnée par une dame, avec rang de Directeur. Cette dernière est ingénieur en génie des systèmes d’information.

De même, le poste de directrice des ressources humaines est également confié à une femme. C’est une titulaire en administration des affaires qui devient Drh de l’Artp.

Par ailleurs, la conseillère en stratégies et relations internationales, précédemment directrice du partenariat dirige désormais la direction de la communication et de la coopération. Toujours dans ces nouvelles nominations, une titulaire d’un DESS en entreprises et services publics, Madame Couro Kane est nommée directrice de la régulation postale. Last but not least, une économiste et experte en gestion des entreprises, Madame Khadijetou Toure Dia est nommée directrice de la prospective, de l’économie et des marchés télécoms.

Dans cette même décision du directeur général de l’Artp, fixant la composition du comité de direction, 4 hommes, également des « hommes qu’il faut à la place qu’il faut » ont été promus à des postes stratégiques. Comme pour dire que Abdoul Ly enclenche la dynamique du changement de paradigmes en optant pour le mérite et l’égalité des chances. Mieux, il a donné le pouvoir aux femmes pour mener à bien cette exaltante mission de service public.

Dans une gouvernance « fast track » prônée par le Chef de l’Etat, Macky Sall, des résultats probants sont attendus de l’Artp, dans les secteurs des communications électroniques et des postes au Sénégal. Comme le dirait l’autre : « À l’Artp, les choses sérieuses commencent ».

Parité et Genre -Grandes avancées à l’ARTP : les femmes gravissent des échelons avec des postes stratégiques

Parité et Genre -Grandes avancées à l’ARTP : les femmes gravissent des échelons avec des postes stratégiques



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/33F1mqS
via gqrds
Fatick: La visite de Macky Sall ne semble pas enthousiasmer les Fatickois
Après une longue absence, le Président Macky Sall va effectuer une tournée économique dans le Sine qui le mènera dans la commune de Niakhar pour voir les réalisations de «Jam Bougoum», une association sportive et culturelle donnée en exemple dans plus de cinquante pays du monde, grâce à son modèle agricole. L’association a créé aujourd'hui près de 200 emplois.

Après l'étape de Niakhar, le chef de l'Etat se rendra à Sibassor dans la région de Kaolack, avant de revenir dans l'après-midi dans la région de Fatick, précisément à Toubacouta. Là-bas, il visitera le champ d'arachide d'une superficie de 10 hectares du député-maire de Toubacouta, Pape Saïdou Dianké.

Contrairement à ses précédentes visites, la venue du Président Sall dans son fief politique ne semble pas enthousiasmer les populations. Pour l'instant, rien ne semble indiquer dans les rues de Fatick et environs que le Sine attend son Président.





Avec L'As



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32FC0ty
via gqrds
Il était prévu, ce vendredi, une rencontre de travail entre le leader du Pastef, Ousmane Sonko, et le directeur général de l’Onas, Lansana Gagny Sakho. Finalement, elle sera annulée, à cause d'un calendrier chargé du Dg de l’Onas, nous dit-on.
Onas - Annulation: Ousmane Sonko
Mais cette décision ne détournera pas Sonko de sa volonté de vilipender la politique de Macky Sall et son régime. ‘’Je ne doute pas de la volonté de M. Sakho d'honorer l'invitation qu’il nous a faite publiquement. Mais nous devinons tous que les choses n'ont pas dû être au repos pour lui, depuis l’annonce. Je lui réitère, pour ma part, ma totale disponibilité à tenir cette séance’’, a tweeté Ousmane Sonko.

Ce dernier promet de faire d'autres révélations sur les problèmes de gestion de l'assainissement dans le pays. ‘’Quant à la gestion de l’assainissement au Sénégal, nous y reviendrons dans les prochaines jours, pour vous livrer plus de détails sur les pratiques scandaleuses qui en sont la cause depuis 2012’’, soutient-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/304Y0N1
via gqrds
Le chef de l'Etat a promis d'ériger Keur Massar en département, le 46ème au Sénégal et va décaisser treize milliards F CFA pour les travaux de curage avec l'Onas.
Érection en département et enveloppe de 13 milliards F CFA - Keur Massar
Aux grands maux, les remèdes extrêmes. A la place d'une solution conjoncturelle, le Président Macky Sall a annoncé l'érection de Keur Massar en département, après avoir constaté l"ampleur des inondations dans les bas fonds de la zone, a fait savoir Kritik.

Le chef de l'Etat qui a pris les problèmes à bras le corps a aussi validé une enveloppe de 13 milliards F CFA pour équiper l'Onas dans des ouvrages de drainage et de curage pour abréger le calvaire des populations impactées.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3ktuw2Z
via gqrds
Le statut du chef de l'opposition est devenu la pomme de discorde des têtes de file des partis de l'opposition. Qui d’Idrissa Seck ou Abdoulaye Wade, etc… mérite ce prestigieux statut ? Une équation à mille inconnues au moment où le Parti Démocratique Sénégalais n'a pas pris part aux joutes électorales de 2019. Selon Mohamed Diagne de Macky 2012 , « il faut différer la décision car le chef de l'opposition ne se décrète pas. Si Abdoulaye Wade avait participé aux présidentielles de 2019, le parti Rewmi ne serait pas arrivé deuxième. Ma conviction est que le PDS serait deuxième. On le sait. Il y’a eu beaucoup de candidatures recalées. Alors si nous voulons avoir un chef de l'opposition qui ne sera pas contesté, il faut attendre l'organisation des prochaines élections et en fonction des résultats on sera édifié sur cette question. Il faut faire en sorte aussi que tous ceux qui veulent participer, participent », a-t-il encore indiqué...

www.dakaractu.com


Source : https://www.dakaractu.com/Statut-Chef-de-l-opposit...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/Statut-Chef-de-l-opposition-Il-faut-differer-la-decision-car-le-chef-de-l-opposition-ne-se-decrete-pas -Mohamed_a283126.html
via gqrds
Entre illusion et vérité : un droit de réponse s’impose( Par Alassane DIEDHIOU)
Ce lundi 14 septembre 2020 le président Ousmane Sonko, après une visite des sites inondés de la commune de ziguinchor, a tenu une conférence de presse dans laquelle il est revenu sur la situation globale qui sévit dans la région. A l’issue de cette conférence de presse très suivie par les Ziguinchorois, Madame la ministre Aminata Assome Diatta a fait une sortie le 15 septembre 2020 pour accuser le président Ousmane Sonko de vouloir raviver le conflit casamançais.


Face à une accusation si grave et qui n’a d’autres buts que de vendre de l’illusion aux populations dignes de ziguinchor et de la Casamance, nous estimons qu’un droit de réponse s’impose. Deux raisons justifient notre démarche : la première est qu’en tant que responsable de Pastef à Ziguinchor et ayant des ambitions pour cette région nous sommes l’alter ego politique de madame la ministre. La seconde raison est que face à une communication qui a pour but de vendre de l’illusion aux populations et paraitre comme une femme politique courageuse aux yeux de son mentor le Président Macky Sall, notre sens profond de l’éthique nous amène à rétablir la vérité. Mais au préalable rappelons les faits.


Le président Ousmane Sonko, s’exprimant sur la question foncière, est revenu sur le cas des populations de Niaguis qui sont victimes d’expropriation. Face à  cette frustration première, les habitants qui ont osé élever la voix ont vu deux de leurs enfants mis aux arrêts. Pour Ousmane Sonko, on n’apaise pas la frustration des populations par la répression et on n’achète pas non plus le silence d’un peuple meurtri par une dictature de la peur.
 
De son côté, notre sœur la ministre Aminata Asome Diatta reproche au Président Ousmane Sonko d’avoir pris position pour les populations de Niaguis victimes d’injustice. De plus, elle va même jusqu’à lui prêter l’intention  diabolique de vouloir raviver le conflit casamançais. Les mots utilisés dans son argumentaire (pyromane, division) dénotent de la violence du discours.
Pour un droit de réponse et de vérité, nous voulons rappeler à madame la ministre les points suivants :
- Le Président Ousmane Sonko est un homme de paix et de dialogue c’est pourquoi il est sensible au vécu des sénégalais. Si en tant que ministre de la république vous n’êtes pas dans la même dynamique, de grâce, ne lui demandait pas d’être complice d’une injustice. En effet, vos propos laissent transparaitre que la bonne attitude face à l’oppression des peuples et face à l’injustice est d’être neutre. Nous vous rappelons que cette neutralité pour laquelle vous êtes prête à sacrifier sur l’autel de votre Roi les populations de Niaguis, cache à notre avis une certaine lâcheté que vous refusez d’assumer. Cette posture ne vous grandit pas surtout si vous avez des ambitions politiques pour cette région.
- Le Président Ousmane Sonko est le symbole de l’unité nationale de par sa filiation donc l’accuser de régionalisme ou de vouloir remettre en cause l’unité nationale n’est qu’affabulation. N’ayons pas la mémoire courte, nous rappelons que le Président Ousmane Sonko est le seul candidat à l’élection présidentielle à dire publique au meeting de Bignona lors des élections présidentielles, je le cite ; « Je veux lancer un message d’ouverture et de tolérance pour le Sénégal à partir de Bignona. Nous sommes un seul et même peuple. Ce qui fait le ciment de ce peuple c’est qu’indépendamment de nos religions, de nos ethnies et de nos régions, nous avons su mettre en place les bases d’une cohabitation pacifique entre les peuples au Sénégal. (…) Il faut refuser que des aventuriers politiques viennent diviser les sénégalais. Vous de la Casamance vous allez voter massivement pour Ousmane Sonko mais ne le faites pas parce qu’il est de Casamance mais parce qu’il est le meilleur candidat pour le  Sénégal. On ne vote pas pour une ethnie, une race, une région. On choisit le meilleur candidat pour le Sénégal ».
 
- Le Président Ousmane Sonko prône une politique réformiste c’est pourquoi il s’inscrit souvent dans des logiques de prévention des problèmes sociaux en ne se lassant pas d’interpeller les autorités administrative et politique de ce pays. Mais au lieu de prendre note, la réponse de ces autorités politiques reste souvent à désirer. Madame la ministre nous comprenons votre attitude car à l’image de votre Roi le Président Macky Sall vous êtes pour une politique transformiste donc une politique de gestion des urgences, d’adaptation aux situations de crises et des pressions étrangères pour se maintenir au pouvoir.

Une telle politique est aux antipodes de la politique réformiste du Président Ousmane Sonko qui n’est rien d’autre qu’une action politique animée par le projet d’un monde plus juste qu’on entend faire advenir pacifiquement. Dans cette dynamique, le Président Ousmane Sonko entreprend un projet de société pensé par le génie local et bâtit à partir des problèmes endogènes. Vous comprenez donc aisément madame la ministre que votre frère Ousmane Sonko ne peut être un adepte de la mondialisation de l’indifférence c’est à-dire fermé les yeux sur la misère, les inégalités sociales et l’oppression des peuples.
 
 
En résumé, cette sortie de Madame la ministre Aminata Assome Diatta nous a permis d’y tirer deux leçons et pas les moindres. La première leçon à retenir est que sa sortie loin de servir les Casamançais a pour but de satisfaire des ambitions personnelles en vue d’une reconduction dans le prochain gouvernement d’union nationale. La deuxième leçon à retenir de cette sortie est que le peuple opprimé ne peut point compter sur des dirigeants comme madame la ministre Aminata Assome Diatta pour se libérer et son attitude  rend actuelle les propos de Thomas SANKARA « L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort.


Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère.»
 
 Prof. ALASSANE DIEDHIOU
Coordonnateur départemental adjoint PASTEF/ Ziguinchor



Source : https://www.exclusif.net/Entre-illusion-et-verite-...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2RByHNF
via gqrds
XALIMANEWS : Keur Massar est l’une des zones les plus touchées par les inondations cette année. Aujourd’hui, le président Macky Sall sest rendu sur les lieux pour constater l’étendue des dégâts et annoncer des mesures salutaires. Ce qui n’a pas empêché la population de crier son mécontentement.

XALIMANEWS : Keur Massar est l’une des zones les plus touchées par les inondations cette année. Aujourd’hui, le président Macky Sall sest rendu sur les lieux pour constater l’étendue des dégâts et annoncer des mesures salutaires. Ce qui n’a pas empêché la population de crier son mécontentement.



Source : https://xalimasn.com/keur-massar-le-ras-le-bol-des...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3iJsEm9
via gqrds
XALIMANEWS : Le chef de l’Etat était en visite à Keur Massar aujourd’hui fortement touché par les inondations. Macky Sall a pris des engagements pour sortir la zone de cette situation. « Nous avons beaucoup fait mais ce n’est pas suffisant, et ce que je voudrais demander aux maires sous la supervision des autorités administratives, de […]

XALIMANEWS : Le chef de l’Etat était en visite à Keur Massar aujourd’hui fortement touché par les inondations. Macky Sall a pris des engagements pour sortir la zone de cette situation.
« Nous avons beaucoup fait mais ce n’est pas suffisant, et ce que je voudrais demander aux maires sous la supervision des autorités administratives, de cesser de donner des lotissements dans des zones de cuvette… « , a dit le Président.



Source : https://xalimasn.com/keur-massar-les-engagements-d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3kp7lH5
via gqrds
SAINT-LOUIS: INSTALLATION DU COMITÉ DE PILOTAGE ET LANCEMENT DU PAPIC ET DU PAGOR
CES DEUX PROJETS D’UN MONTANT GLOBAL DE 871 MILLIONS CFA SONT FINANCÉS PAR LA COOPÉRATION ESPAGNOLE, EN COLLABORATION AVEC LE GOUVERNEMENT DU SÉNÉGAL.

Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Monsieur Oumar Guèye a procédé, à Saint- Louis, ce jeudi 17 septembre 2020, au lancement des projets « d’appui aux Plans d’investissements de 18 communes du département de Podor (PAPIC) et d’appui à la gouvernance locale (PAGOR). Ont pris part à la rencontre, le gouverneur de la région de Saint-Louis, la coordonatrice générale de la coopération Espagnole au Sénégal, le directeur exécutif du PNDL ainsi que les maires.

Les deux projets PAPIC et PAGOR qui s’inscrivent dans le plan Émergent, notamment dans l’Axe III, visent à apporter une contribution à la vision de son Excellence le président de la République, Macky Sall, qui pointe à « organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable ».

Le ministre Oumar Guéye a magnifié l’excellente coopération qui existe entre le Sénégal et l’Espagne, qui se matérialise aujourd’hui par le lancement du PAPIC et du PAGOR.

Le projet PAPIC financé à 655 millions FCfa et celui du PAGOR à 216 millions FCfa, qui est le fruit d’une coopération entre le Sénégal et l’Espagne, concernent les 18 communes du département de Podor qui n’avaient pas bénéficié du Pacasen, précise le ministre.

« Le premier projet s’intéresse à des renforcements de capacités, de gouvernance conformément à la loi au code général des collectivités territoriales, pour que ces collectivités territoriales aient des capacités de façon à ce que la gouvernance soit une gouvernance aux normes de l’axe 3 du PSE. L’autre projet est un projet d’investissement pour ces 18 communes », a expliqué Oumar Guèye.

Il a, au nom du président de la République, Monsieur Macky Sall, remercié la coopération Espagnole, qui à travers son intervention, a financé ces deux projets.

Le président de la République, Macky Sall, depuis son accession à la magistrature suprême du Sénégal, prend des initiatives et décisions importantes pour les collectivités territoriales, fait remarquer Oumar Guèye.

« J’en veux pour preuve, l’augmentation des fonds de dotation qui sont passés de 16 millards en 2012 à 25 milliards en 2020, les fonds d’équipement des collectivités territoriales sont passés de 12,5 milliards à 30 milliards en 2020, sans compter le Pacasen urbain qui est de 130 milliards, pour 5 ans, pour 123 collectivités territoriales, également la CEL qui est de 17 milliards l’année dernière et 21 milliards pour cette année. D’autres projets comme le PACASEN RURAL qui vont impacter 476 collectivités territoriales », souligne le ministre.

Ainsi, Abdoubacary Sow, maire de la commune de Méry, qui a parlé au nom de tous les maires du département de Podor bénéficiaires de ces deux projets, témoigne de toute la reconnaissance de ses collègues pour les efforts consenti par le president de la République, Monsieur Macky Sall, pour la mise en œuvre de ces projets, qui permettent de bâtir un Sénégal émergent.

SAINT-LOUIS: INSTALLATION DU COMITÉ DE PILOTAGE ET LANCEMENT DU PAPIC ET DU PAGOR

SAINT-LOUIS: INSTALLATION DU COMITÉ DE PILOTAGE ET LANCEMENT DU PAPIC ET DU PAGOR



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZNCf3Z
via gqrds
A travers un lettre ouverte adressée au Chef de l’Etat, le Commissaire divisionnaire de police Boubacar SADIO a non seulement ratissé largement mais aussi encore lâché des missiles dans le « Macky ». Des inondations aux sorties de la Première Dame, sans oublier la CEDEAO qui selon lui mérite une autre appelation, la Commissaire Sadio n’y est pas allé de main. Mais Souleymane Jules non plus ne va pas aimer la chute de cette lettre…Lecture
Lettre ouverte au Président Sall : le Commissaire divisionnaire Boubacar Sadio lâche encore des missiles dans le « Macky »
A Son Excellence Macky Sall.
« Une parole pathologiquement instable et un discours spécieux etapocrypheinstillentle doute et sèment le trouble dans les esprits ».
Monsieur le Président de la République, permettez à ma très modeste et insignifiante personne de s’associer à vous pour présenter ses très sincères condoléances à toutes les familles sénégalaises ayant perdu un être cher dans les récentes inondations qui ont plongé le pays dans une situation de calamité indescriptible.

Je disais récemment dans une contribution qui m’avait valu une convocation à la DIC qu’il faut etre doté de certaines qualités et imbu de certaines valeurs pour etre un bon Président de la république ; ainsi avais-je cité la compétence, l’efficacité, le courage dans les prises de décisions, l’honnêteté, le sens de la justice, de l’éthique et de la morale dont on dit qu’elles constituent l’âme de l’Etat.

A cela, il faut ajouter beaucoup d’empathie envers son peuple. Pour ce dernier aspect, je constate, malheureusement, et certainement avec beaucoup de Sénégalais, que vous semblez en manquer ; ce n’est qu’une impression fortifiée par votre démarche. A votre empathie apparente se greffe une condescendance envers les Sénégalais. La condescendance, la morgue, l’orgueil ainsi que l’arrogance ont en commun de toujours de toujours perdre ceux qui s’en prévalent.

Monsieur le Président de la République, comment avez-vous pu prendre tranquillement l’avion pour vous envoler quelque part dans le continent alors que votre pays que voulez émergent est profondément immergé dans les eaux de pluies, alors que votre vaillant peuple vit dans le désarroi, se trouve dans une détresse incommensurable et connait un des moments les plus catastrophiques de sa récente histoire ?

Pendant que vous étiez dans les airs, peut-être dans l’espace aérien du Mali, les Sénégalais souhaitaient très vivement et ardemment vous sentir à leur coté parce que, tout simplement et le plus normalement du monde, voyant en vous le dépositaire de leur salut. Votre présence physique les aurait confortés, encouragés et rassurés ; ils pourraient ainsi dire, avec fierté, que l’homme auquel nous avons confié les destinées du pays ne nous a point abandonnés, délaissés et laissés à la merci des intempéries et à la furie des eaux.

Monsieur le Président de la République,j’ai constaté, et certainement d’autres compatriotes avec moi, qu’à chaque fois que vous subodorez d’éventuels remous, des velléités de manifestations et des mouvements d’humeur de la part des populations, vous trouvez toujours un bon prétexte, une occasion pour précipitamment quitter le pays.

C’est peut-être un hasard ; mais, à mon avis, un tel comportement ne sied pas à une autorité qui doit etre prête et préparée à affronter toutes sortes de défis, à consentir tous les sacrifices nécessaires, même physiques, non seulement pour défendre son pays et protéger ses populations mais aussi pour le maintien et la garantie de la stabilité, de la tranquillité et de la paix sociales. En donnant la désagréable impression de fuir devant l’adversité, je me garderais de dire que c’est réellement le cas, vous pourriez faire croire à certains de vos concitoyens que peu vous chaut le sort de votre pays.

Monsieur le Président de la République, de retour de voyage vous avez pris la très bonne initiative de vous adresser à vos compatriotes pour évoquer le problème crucial de l’heure, c’est-à-dire les inondations.
Alors que l’on s’attendait à une adresse intelligente d’une grande et grave solennité, compte bien tenu de l’ampleur du malheur, vous nous avez servi un discours d’une banale tonalité, fade, sans hauteur ni dépassement, à la limite de la désinvolture.

Au lieu de reconnaitre, honnêtement et en toute responsabilité, les manquements et les dysfonctionnements au niveau de l’Etat et de venir à résipiscence, ce qui n’aurait fait que redorer votre image, vous vousêtes évertué à exclure toute responsabilité de votre gouvernement, en développant des arguties et un argumentaire simpliste à caractère, parfois, fataliste. Pour justifier l’impéritie de votre gouvernement de dormeurs, de noceurs, d’incompétents et d’incapables, vous avez d’abord évoqué les changements climatiques et ensuite fustiger l’indiscipline de vos compatriotes.

Le directeur général de l’ONAS a, de manière méprisante, mis tous nos problèmes d’assainissements sur le dos des Sénégalais qu’il accuse d’avoir une tendance exacerbée à vouloir toujours procréer sans limite. C’est à croire que la grande majorité de vos cadres est constituée d’imbéciles à la cervelle de moineau ne pouvant débiter que des idioties et des sornettes.
Monsieur le Président de la République, ma très modeste et insignifiante personne s’associe encore à vous pour condamner ce qui s’est passé au Mali voisin avec la destitution de votre frère et ami, le Président Ibrahima Boubacar Keita.

Qu’on le veuille ou non, il s’agit bel et bien d’un coup d’Etat, peut-être « soft », mais un coup d’Etat quand même. Permettez-moi d’exprimer, d’abord, un coup de cœur par rapport à la situation actuelle. Il ne s’agira pas pour moi de jeter l’anathème sur les jeunes officiers qui ont courageusement assumé leurs responsabilités. On nous parle de rétablissement de l’ordre constitutionnel ou institutionnel, c’est selon.

Mais enfin, de quel ordre parle-t-on ? Un ordre bafoué, piétiné, avili et trahi par le Président Ibrahima Boubacar Keita qui a commis toutes sortes de forfaitures politiques pour se maintenir au pouvoir.

Le Président IBK a instauré un régime autocratique, népotique, clanique et familial ou les différents membres se livraient à la luxure et avaient un penchant prononcé pour le luxe. Avec IBK ce sont des détournements de deniers publics aussi bien de la part de responsables civils que de hauts gradés de la hiérarchie militaire, toutes les formes de prévarications et de malversations ; la vassalisation de toutes les institutions, notamment une cour constitutionnelle corrompue et une assemblée nationale croupion présidée par un usurpateur. Pendant ce temps des militaires patriotes et engagés aux différents fronts se faisaient tuer, amputer faute d’équipements adéquats.-

Monsieur le Président de la République, devant une telle situation de désagrégation jamais atteinte dans leur pays, les populations maliennes, dépitées et excédées, se sont massivement soulevées pour y mettre un terme.

Les forces de défense et de sécurité qui ont pour missions essentielles, on semble ou feint de l’oublier, de défendre l’intégralité du pays, de veiller à la stabilité et à la solidité des institutions à travers un jeu démocratique respectueux des valeurs et principes républicains, n’ont fait que parachever une crise qui avait atteint son point paroxystique.
Les militaires ont agi ainsi pour mettre un terme à l’anarchie et au désordre institutionnel créés par le Président IBK et éviter que leur pays dont ils sont amoureux et fiers ne sombre dans le chaos. Leur action a pris la forme d’un coup d’état, certes condamnable sur le principe mais tout aussi salutaire parce que tout simplement libérateur d’un peuple subissant les affres d’une ploutocratie éhontée, avide, cupide, arrogante, peu soucieuse des intérêts des maliens et totalement indifférente à leurs légitimes aspirations de vivre à l’abri du besoin et de la peur, dans un environnement sécurisé, de tranquillité publique et de paix sociale. Mon coup de gueule porte sur les orientations que semblent prendre les auteurs du coup d’état ; chasser IBK, ne devrait etre qu’une première étape. Une autre étape, qui ne me parait pas trop visible et qui est tout aussi crucial, est de traduire en justice tous les malfaiteurs, prévaricateurs et autres détourneurs de deniers publics ; sinon le combat aura perdu tout son sens.

Monsieur le Président de la République, la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) s’est très tôt engagée pour gérer la crise malienne avec des initiatives malheureuses et pas réalistes, souvent dictées par les intérêts crypto personnels des dirigeants des pays qui la composent. Les Présidents Alassane Ouattara et Alpha Condé ont très tôt voulu faire adopter une ligne dure et sans concession aucune, tout simplement, parce qu’il y a dans chacun de leurs pays respectifs les prémices du syndrome malien.

Ils ont voulu pousser la CEDEAO à agir sans délai et vigoureusement pour conjurer toutes tentatives de mutinerie ou tout risque de contagion chez eux. Vous avez été d’une grande lucidité en vous y opposant avec fermeté et en proposant que la question soit examinée de manière sereine et judicieuse pour éviter de faire subir au peuple malien les conséquences néfastes d’une répression irréfléchie, je vous en félicite honnêtement.

Il y a que la CEDEAO souffre congénitalement et originellement d’un très grave déficit de crédibilité dans la mesure où certains de ses émissaires avaient perdu toute légitimité aux yeux des maliens ; il s’agit du Président Alassane Ouattara et de vous-même. La Cote d’Ivoire et le Sénégal, évoquant opportunément et hypocritement leur souveraineté nationale, n’avaient-ils pas, bruyamment, ostensiblement et gaillardement refusé de se soumettre aux décisions de l’organe communautaire ? Cela n’était-il pas un défi humiliant qui a beaucoup entamé la crédibilité de la CEDEAO ? Il y a beaucoup contradictions, de paradoxes et de gamineries dans le comportement de nos roitelets d’Afrique de l’ouest. L’organe communautair...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35Pbfov
via gqrds
Très critiqué par les populations et les délégués de quartiers, raccompagné à la fin de la visite présidentielle par des huées et des cris, la venue du président Macky Sall à Keur Massar n’a pas été de tout repos pour son Maire Moustapha Mbengue. Des boulets rouges il en a esquivé, des complaintes ont « inondé » les lieux …
Avec la visite du président Macky Sall, non seulement ils n’ont pu avoir accès à la tribune d’honneur pour parler avec lui, mais de grands notables parmi eux ont été exclus de la tente, ce qui selon eux est une grande humiliation.

S’adressant à la presse les délégués de quartiers, c’est d’eux qu’il s’agit, disent se sentir minimisés, et tout cela serait parti des autorités locales qui avaient crû à une tentative de sabotage de cette visite de leur part, ce qu’ils ne regrettent car étant de grands citoyens et responsables quelle que soit la situation vécue...

Conscients des ambitions du Chef de l’Etat pour régler ces problèmes d’inondations et de voiries, mais bien qu’étant toujours au premier rang à coté des populations, ils ne bénéficient d’aucune considération de la part des autorités municipales, ont-ils soutenu.

Pire, sur que 134 délégués de quartiers seuls 22 reçoivent leurs revenus pour exercer correctement leur missions. Quand à l’Aide alimentaire pour les populations impactés par la COVID, ils n’ont nullement été impliqués dans sa distribution, étant tout simplement zappés.

Des populations interrogées ont aussi expliqué le valvaire vécu, les routes barrés, les dommages, « ce n’est pas de l’argent qui attendu, des réponses infrastructurelles, comme les canalisations »

Malgré les mesures de sécurité prises, quand il quittait les lieux le maire Moustapha Mbengue a été accompagné par des huées et mouvements des populations présentes.

Les délégués de quartiers eux réclament une rencontre avec le président Macky, pour cibler les vrais problèmes et même proposer ce qu’ils pensent être les bonnes solutions.




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZLPnX8
via gqrds
Macky Sall convoque les responsables de l'Apr à 17h
Le chef de l'État a convoqué le Secrétariat exécutif national (Sen) de l'Alliance pour la République (Apr).

D'aprés "Libération", la rencontre entre Macky Sall et les principaux responsables de son parti, qui va se dérouler en mode visioconférence, est prévue ce jeudi à 17h.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2FCANdT
via gqrds
Le président de la République sera en tournée agricole du 19 au 21 septembre 2020? dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine. Dans un document reçu à leral, il est mentionné que Macky Sall visitera des champs de cultures à Niakhar, Sibassor, Keur Socé, etc…
Tournée agricole: Macky Sall à Kaolack, Fatick et Kaffrine du 19 au 21 septembre 2020



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32BPw1e
via gqrds
La nouvelle avait été saluée la semaine dernière : dans la stratégie de lutte contre la COVID-19, le Sénégal est classé deuxième meilleur pays au monde. Dans cet entretien avec TV5, le Dr Bousso met en lumière, ce qui nous vaut ce succès..
Même si des fois, certaines parmi elles ont été source de polémique, les mesures prises par l’Etat du Sénégal semblent avoir porté leurs fruits. Depuis plus d’une semaine, la tendance baissière des nouveaux cas testés positifs se poursuit.

Sur le classement du Sénégal comme deuxième meilleur pays, interrogé par la chaine française TV5, le Dr Abdoulaye Bousso, parmi ceux qui étaient à l’avant-garde de la lutte contre la pandémie, explique ce qui peut justifier ce rang plus qu'honorable…



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35Iepu7
via gqrds
Après le leader du Pastef/ Les patriotes et du patron de Gueum Sa Bop, Bougane Guèye, c’est au tour du Chef de l’Etat, Macky Sall de visiter les zones inondées.
Banlieue - Inondations - Macky Sall à Keur Massar ce jeudi
Ainsi, Président de la Répubique sera demain jeudi 17 septembre à Keur Massar.

Son service de reconnaissance a été aperçu ce mercredi sur les lieux, selon le site Liberation online.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3c5R2fj
via gqrds
Nécrologie :Habibatou Kane Ly, Présidente de FLD a perdu son père
Médina Baye en deuil encore . Un Grand érudit de la fayda tidiane est parti. Amadou Saidou Kane plus connu sous le nom de Oustaz Kane est parti à jamais. Né le 23 Septembre 1936 /16 septembre 2020, Oustaz Kane  était le père de Habibatou Kane Ly, Présidente des femmes leaders de Femmes Leadership et Développement(FLD), un mouvement qui soutien et défend les actions du président Macky Sall. Toute la rédaction du site exclusif.net présente ses sincères condoléances à la famille éplorée.



Source : https://www.exclusif.net/Necrologie-Habibatou-Kane...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3hCOB57
via gqrds
En Conseil des ministres de ce mercredi 16 septembre 2020, le président de la République « a insisté sur l’urgence d’accorder une priorité notable aux localités de Sokone, Kaolack, Ziguinchor, Joal, Palmarin, Thiès, Saint-Louis et Keur-Massar pour la région de Dakar. Macky Sall a annoncé également qu’il se rendra très prochainement dans les zones inondées pour s’enquérir de la situation.
Sokone, Kaolack, Ziguinchor, Joal, Palmarin, Thiès, Saint-Louis et Keur-Massar : Les priorités de Macky Sall pour le plan Orsec
Macky Sall a rappelé, en effet, au Conseil, l’impératif d’accélérer, dans le contexte du Plan Orsec, le déploiement de tous les moyens logistiques de pompage des eaux et de secours, ainsi que l’assistance humanitaire aux populations sinistrées.

Le président de la république a, à cet effet, demandé aux ministres concernés, de lui proposer un Programme spécial intérimaire d’assainissement pour Keur-Massar, en cohérence avec le Programme décennal de lutte contre les inondations.

« Il a, en outre, informé le conseil qu’il se rendra très prochainement dans les zones inondées, pour évaluer la situation in situ », rapporte le communiqué de presse du conseil des ministres.
Par ailleurs, le président Macky Sall a invité le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye, en relation avec celui en charge de l’eau et le Haut-commissariat de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs), de veiller, face aux risques de crues, à la protection préventive des localités situées le long du fleuve Sénégal et de ses affluents.
Bassirou MBAYE
 



Source : https://www.lejecos.com/Sokone-Kaolack-Ziguinchor-...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3kmikRu
via gqrds
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 16 septembre 2020, à 10 heures, au Palais de la République.
Sénégal : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 16 SEPTEMBRE 2020
Le Chef de l’Etat a, à l’entame de sa communication, rappelé au Conseil, l’impératif d’accélérer, dans le contexte du Plan ORSEC, le déploiement de tous les moyens logistiques de pompage des eaux et de secours, ainsi que l’assistance humanitaire aux populations sinistrées. Il a insisté sur l’urgence d’accorder une priorité notable aux localités de Sokone, Kaolack, Ziguinchor, Joal, Palmarin, Thiès, Saint-Louis et Keur-Massar pour la région de Dakar.

Le Président de la République a, à cet effet, demandé aux ministres concernés, de lui proposer un Programme spécial intérimaire d’assainissement pour Keur-Massar, en cohérence avec le Programme décennal de lutte contre les inondations. Il a, en outre, informé le conseil qu’il se rendra très prochainement dans les zones inondées, pour évaluer la situation in situ.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, invité le Ministre de l’Intérieur, en relation avec le Ministre de l’Eau et le Haut-Commissariat de l’OMVS, de veiller, face aux risques de crues, à la protection préventive des localités situées le long du Fleuve Sénégal et de ses affluents.

Le Président de la République a, au titre de la préservation des cultures et de la préparation de la prochaine campagne de commercialisation des produits agricoles, informé le Conseil qu’il effectuera une Tournée économique, du 19 au 21 septembre 2020, dans les régions de Fatick, Kaffrine et Kaolack.
Le Chef de l’Etat a, a demandé au Ministre de l’Agriculture et au Ministre du Commerce de s’atteler à la préparation de la prochaine campagne de commercialisation des produits agricoles et horticoles.

Le Président de la République a ensuite abordé la question de la gouvernance transparente de l’Etat et du renforcement de sa politique de lutte contre la Corruption au Sénégal. Il a informé le Conseil avoir approuvé la Stratégie nationale de lutte contre la corruption au Sénégal sur la période 2020-2024. Il a, dans cet élan, demandé au Gouvernement, au secteur privé et à la société civile d’apporter à l’OFNAC, tout le concours nécessaire à l’exécution optimale de son Plan d’actions quinquennal. Il a, enfin, demandé à l’OFNAC de lui transmettre chaque année, un rapport d’évaluation de la mise en œuvre de la Stratégie.

Le Chef de l’Etat, revenant sur l’application rigoureuse de la charte de la déconcentration, a demandé au Ministre de l’Intérieur et au Ministre des Finances et du Budget, en rapport avec les membres du gouvernement, de veiller à la vulgarisation, dans toutes les structures de l’Etat de la charte de la déconcentration en vue de son application systématique et cohérente. Il a enfin rappelé au Gouvernement la nécessité de renforcer l’Administration territoriale dans son efficacité, d’asseoir le « Fast-Track » comme mode de gouvernance afin de consolider les performances des politiques publiques et la satisfaction des citoyens.

Le Président de la République, au titre du climat social, de la gestion et du suivi des affaires intérieures a demandé au Ministre de la Culture de lui proposer en relation avec les acteurs, un Plan spécial de relance des activités culturelles au Sénégal.

Le Chef de l’Etat a, notamment, demandé au Ministre de la Culture de travailler à la contractualisation de polices d’assurance pour les bâtiments et édifices culturels, et veiller à la réhabilitation et au fonctionnement optimal du Théâtre national « Daniel SORANO ».

Le Président de la République, sur le suivi de la coopération et des Partenariats, a rappelé au Gouvernement la doctrine relative au traitement des initiatives, projets et dossiers de coopération, dans le respect des principes de cohérence et de rationalisation. 

Le Président de la République a clos sa communication sur son agenda diplomatique en informant le Conseil avoir pris part, le 15 septembre 2020, à Accra, au Sommet extraordinaire restreint de la CEDEAO sur la situation au Mali.

Au titre des Communications,

Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur l’évaluation et l’harmonisation des services financiers et non financiers d’appui au secteur privé et à l’entreprenariat.
Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la mission en cours, effectuée par le Fonds monétaire international (FMI), portant sur l’exécution budgétaire.

Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur l’assistance apportée à nos compatriotes de la Diaspora et sur la situation internationale.
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait le point sur la situation de la pandémie de COVID 19.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la préparation de la tournée du Président de la République, la situation de la pluviométrie, le suivi des cultures et l’exportation des produits horticoles.

Le Ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du développement des Territoires a fait une communication, portant sur la mise en œuvre du projet de désenclavement des zones de productions en appui au Programme national de Développement local (PNDL).
Le Ministre, en charge du Suivi du Plan Sénégal émergent (PSE) a fait le point sur les avancées et la mise en œuvre des réformes, notamment sur l’accélération de la mise à disposition du foncier.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

- le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier la charte africaine de la sûreté, la sécurité maritime et le développement en Afrique (Charte de Lomé) ;
- le Projet de décret fixant les modalités d’application de la loi 2019-01 du 1ier février 2019 portant Code pétrolier ;
- le projet de décret abrogeant le décret n° 2020-781 du 18 mars 2020, portant Code des marchés publics relatifs aux dépenses liées à la COVID-19 ;
- le projet de décret modifiant le décret n° 72-1288 du 27 octobre 1972 relatif aux conditions d’affectation des terres du domaine national comprises dans les communautés rurales.           

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris la décision suivante :
Madame Aïchatou Ndiaye DIALLO, Administrateur civil, matricule de solde n° 669 323/A, précédemment Chef de la Division des Ressources humaines à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Matam chargée du développement, poste vacant.
 
                                                                Fait à Dakar le 16 septembre 2020
                                                    Le Ministre, Porte-Parole du Gouvernement
                                                                             Ndèye Tické Ndiaye DIOP
 



Source : https://www.lejecos.com/Senegal-COMMUNIQUE-DU-CONS...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2E8AlmR
via gqrds