Affaire Pétro-tim : Les deux options du Doyen des juges
Depuis l’audition de Aliou Sall, jeune frère du président de la République Macky Sall, le 25 novembre dernier dans l’affaire présumé scandale Pétro-tim, c’est le statu quo, car aucun acte n’a été posé, malgré la pression de certains membres de l’opposition. Selon "L’Observateur", les deux options qui restent au Doyen des juges, sont un non-lieu ou une commission rogatoire.

Des sources proches de cette instruction attestent que l’affaire n’avance pas. En plus, dans le dossier, personne n’a été accusé de ces malversations. Alors que le réquisitoire introduit du procureur de la République visait X, c'est-à-dire d’une personne non encore identifiée. Les mêmes sources confient que le magistrat-enquêteur peut constater que les faits qui lui sont soumis, ne sont pas constitutifs d’une infraction. Ce qui signifie qu’il n’aura personne à poursuivre. L’option qui lui restera donc est de faire une ordonnance de non-lieu.

La seconde option au Doyen des juges, c’est une commission rogatoir...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2uCPjwc
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours