A l’issue d’une rencontre tenue samedi dernier à Lomé, le Sénégal, qui fait partie des sept pays signataires de l’accord-cadre intitulé « Initiative de Lomé », compte appliquer les lois dans toute leur rigueur avec des sanctions pénales qui seront générales et impersonnelles afin de mettre en terme au trafic et à la vente de faux médicaments.
Trafic de faux médicaments: Abdoulaye Diouf Sarr promet des sanctions générales et impersonnelles
Les gouvernants en sont bien conscients. En Afrique, le trafic de faux médicaments, comme rappelé dans un communiqué du ministère de la santé et de l’action sociale, est devenu une « grave menace de santé publique, une source de financement du terrorisme et de la criminalité transfrontalière ». Pour une lutte plus efficace contre ce trafic, sept chefs d’Etat africains, dont le président Macky Sall, se sont rencontrés le weekend dernier à Lomé, au Togo, pour signer un accord intergouvernemental intitulé « l’initiative de Lomé ». Une initiative africaine qui entre dans le cadre de la lutte contre le trafic des produits médicaux d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2GdMVys
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours