février 2020
Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye fait machine arrière. Cible d’une vague de critiques, même dans son propre camp, l’ancien maire des Parcelles Assainies qui avait déclaré dans l’émission jakarlo de la Tfm, que le président Macky Sall exerce présentement son premier mandat, après sa réélection en février 2019, est revenu sur sa déclaration : « Je m’excuse auprès des sénégalais qui ont mal compris ce que j’ai dit. Je n’ai pas parlé de 3e mandat j’interprétais l’article qui parlais des mandats », a-t-il notamment déclaré la TFM.
Mbaye Ndiaye se rétracte : « Je m’excuse auprès des sénégalais…Je n’ai pas parlé de troisième mandat »



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2uKSsuA
via gqrds
Madame Seynabou Ndiaye Diakhaté, la présidente de L’office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a été reçue, hier vendredi, par le chef de l’Etat, Macky Sall à qui elle a remis les rapports d’activités 2017 et 2018 au président de la République. 23 enquêtes, dont 5 dossiers remis au procureur de la République, figurent dans ces rapports.
Ofnac : les rapports 2017 et 2018 remis au chef de l’Etat



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Tovxxo
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2I7klQl
via gqrds
Yakham Mbaye, le directeur du quotidien national Le Soleil, responsable de l’Apr n’a pas raté l‘occasion de fustiger la récente sortie du ministre conseiller, Mbaye Ndiaye, qui a affirmé que le président Macky Sall en est à son premier mandat.
Yakham Mbaye: « Mbaye Ndiaye a eu tort et gravement »
«Il a eu tort, et gravement, d’avoir dit tout ce qu’il a dit. Il n’a pas le droit à tenir de tels propos», a dit Yakham Mbaye dans une interview accordée à Libération, ce vendredi.
« Nous tous qui sommes dans la proximité du Président, nous devons avoir conscience que nous avons perdu, et tant que nous serons au pouvoir et à ses cotés, le droit d’exprimer nos opinions en public », a-t-il poursuivi. Pour Yakham Mbaye, «le Président Macky Sall ne mérite pas tout ce qu’il subit de nos faits, il ne mérite pas de subir à longueur de sorties médiatiques, nos gaffes récurrentes qui sont autant d’insultes à l’intelligence des Sénégalais finalement amenés à nous mépriser ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3adQWQw
via gqrds
Alors que les supputations vont bon train sur un éventuel 3ème mandat de l’actuel chef de l’Etat, Macky Sall, le leader du Parti des travailleurs et du peuple (PTP), Me Elhadji Diouf, lui, a officiellement déclaré sa candidature pour les prochaines élections présidentielles de 2024. « Je déclare officiellement ma candidature pour la prochaine élection présidentielle. Je ne vais pas laisser le pays entre les mains des voleurs, des manipulateurs menteurs et comploteurs », a-t-il fulminé lors d’un point de presse, ce vendredi.
Présidentielle 2024 : Me El Hadji Diouf déclare sa candidature



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2vo8Xgl
via gqrds
Me Elhadji Diouf a traité les théoriciens du troisième mandat de l’actuel chef de l’Etat « d'idiots qui racontent du n’importe quoi pour plaire à Macky Sall ».
Me El Hadji Diouf : « Macky est entouré d’idiots »
L’avocat, allié de Macky Sall, lors de la dernière élection présidentielle, a projeté 6 vidéos dans lesquelles l’actuel président de la République, après son élection, avait clairement tranché le débat sur la question. « Dans les vidéos que nous venons de regarder ensemble, vous avez constaté que Macky Sall lui-même a déjà déclaré et à plusieurs reprises, qu’il ne peut pas avoir un troisième mandat dans ce pays. Mais ces griots, ces idiots dont je ne veux même pas prononcer les noms, sont en train de raconter du n’importe quoi pour installer le chaos dans le pays » , a dit le président du BTP.
Le ministre conseiller, Mbaye Ndiaye a déclaré, mercredi dernier, que le président Macky Sall en est à son premier mandat. ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3a5kIHg
via gqrds
Une ligne de crédit a été mise en place à la Banque agricole pour permettre aux conseillers de s'acheter des voitures. Ce, alors que le chef de l'Etat avait interdit, depuis la nomination d'Aminata Touré, qu'on achète des voitures aux membres du Cese, rapporte "Les Echos", évoquant des montants entre 6 et 20 millions FCfa pour l’acquisition de ces véhicules.
Achat de véhicules au CESE: Macky Sall très en colère
Ce qui a eu le don de provoquer la colère du président de la République. "Le Président Sall était dans tous ses états quand il a appris la nouvelle", indique, en effet, le journal, citant une source. Toutefois, le Daf du Cese, Mandiaye Diop, précise qu'il s'agit de crédits personnels et individuels et que le Cese, qui n'a mis aucun sou dans cette ligne de crédit, ne faisant qu'encadrer en tant que facilitateur.

"i[Ce sont des crédits individuels. Les gens vont signer individuellement leur contrat avec la Banque. Les prélèvements se font à la source et sont versés dans un compte bancaire. Le Conseil ne fai...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2IglVQh
via gqrds
Il s’est emmuré dans un profond silence depuis qu’il a été limogé de son poste de Directeur des sénégalais de l’extérieur, pour avoir déclaré sur la Rfm que le président Macky Sall est en train d’exercer son second et dernier mandat à la tête du Sénégal. Sory Kaba a décidé de briser le silence. Ce sera le 8 mars prochain, dans son fief de Fatick où il tiendra un point de presse pour notamment dérouler son agenda politique, a-t-il déclaré sur la Rfm. Le responsable Apr qui a affirmé qu’il était à la recherche de moyens pour dérouler son programme politique se dit être suffisamment armé pour dérouler son agenda. Il affirme toutefois que le cordon n’a jamais été coupé entre lui et le président Macky Sall.
Limogé de son poste de Directeur des sénégalais de l’extérieur : Sory Kaba brise le silence le 8 mars



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3896cg2
via gqrds
Me El Hadji, non moins président du parti BTP, va se prononcer ce vendredi sur la question d’un éventuel troisième mandat du président Macky Sall. Le tonitruant avocat exprimera sa position à l’occasion d’un point de presse qu’il animera ce vendredi. Le ministre conseiller, Mbaye Ndiaye, a déclaré, mercredi soir, sur la TFM, que le président Macky Sall en est à son premier mandat présidentiel selon la constitution.
Eventuel 3ème mandat du président Macky Sall : Me Elhdji Diouf se prononce aujourd’hui



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PuRyt2
via gqrds
C’est le journal L’Observateur qui donne l’information ce matin. Le mandat de six membres sur les douze de l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a expiré depuis le 31 décembre 2019. Toutefois, un retard est noté dans le renouvellement de ce mandat ou la nomination de nouveaux membres pour les remplacer, par le président Macky Sall.
Les mandats de plusieurs membres pas renouvelés : l'OFNAC paralysé
Cela concerne le magistrat Cheikh Tidiane Mara, vice-président de l’Ofnac, le commissaire aux enquêtes économiques Amadou Niang, l'ex-Inspecteur générale de la police Codé Mbengue, le magistrat Kaïré Sow Fall, l'avocat Abdou Kane, le Professeur de médecine El Hadj Niang, Amadou Diouf de la société civile, le magistrat El Hadj Mansour Tall, l'Administrateur civil Lamine Sagna, le gendarme Amadou Hamady Sy et le magistrat Boubacar Albert Gaye.
"Nous qui avons terminé nos deux mandats, nous avons arrêté nos activités, parce que nous ne pouvons pas prétendre à un troisième mandat. Seul le mandat de Seynabou Ndiay...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2VtJQmU
via gqrds
Ngouda Mboup, constitutionnaliste : « Sans détour, Macky Sall doit dire que c’est son dernier mandat »
La question du troisième mandat continue de susciter des interrogations dans le landerneau politique. Le constitutionnaliste Ngouda Mboup a soutenu sans détour, que le Président Macky Sall est à son dernier mandat.

« Il doit dire sans tergiversation que c’est son dernier mandat. La constitution est claire là-dessus, Macky entame son dernier mandat. La constitution est au- dessus de tout le monde », a signifié Ngouda Mboup, qui intervenait sur la Tfm.

Selon lui, en Afrique, être président n’est pas un sacerdoce mais plutôt une jouissance et c’est pourquoi nos présidents s’accrochent au pouvoir.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2wbMUJM
via gqrds
Eventuel 3e mandat de Macky Sall: Le camp de Khalifa Sall définit Boun Abdallah de « clown de la République »
Le débat sur la très gênante question du 3e mandat, est ré-ouvert depuis la sortie du Secrétaire général du Palais de la République (SGPR), Mouhamed Boun Abdallah Dionne, déclarant que « l’histoire du président Macky Sall et le peuple sénégalais va se poursuivre jusqu’en 2035 ». Suffisant pour faire sortir le camp de l’ex-maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, de son mutisme. Porte-parole et Conseiller politique du leader de la coalition « Taxawu Dakar », Moussa Taye, tient à informer l’ancien Premier ministre (Pm) que « le jeu est bien compris ».

« Boun Abdallah Dionne, dans une explication étriquée, tente maladroitement de justifier une éventuelle troisième candidature de son mentor Macky Sall. L’ex PM, prototype de l’inutilité et de l’inefficience de la station primatoriale sous Sall, évoque doctrine, jurisprudence et pratiques internationales pour valider sa théorie trop alambiquée. A peine eut-il terminé sa logorrhée que l’impertinent Mbaye Ndiaye prend le relais. Cependant...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3ac3esU
via gqrds
La machine est en branle. Les proches du Président Macky Sall enchaînent les sorties et installent au calme l'idée selon laquelle leur mentor peut se représenter en 2024. si l'ancien Premier ministre Boun Abdallah Dionne est allé plus loin en appelant à supprimer la limitation des mandats présidentiels au Sénégal, l'ancien ministre de l'Intérieur, actuel ministre d'Etat (sans portefeuille), Mbaye Ndiaye affirme clairement que Macky a le droit de se représenter en 2024, puisque selon lui, il en est qu'à son premier mandat, d'après la révision constitutionnelle de 2016. Mais ces deux sorties ne sont pas du goût de certains membres de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar (BBY), dont le spécialiste en communication Mamadou Thiam, qui déplore les communications de Boun Dionne et Mbaye Ndiaye sur un sujet qui est déjà vidé par presque tous les responsables de l'APR dont Ismaila Madior fall, Mimi Touré, Seydou Gueye...
3e mandat de Macky: BBY tape sur Boun et Mbaye Ndiaye...: Le débat déjà clos par Ismaila Madior Fall, Mounirou Sy, Seydou Gueye Mimi Touré
Après l'ancien Premier ministre Mahammad Bou...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/397I7rg
via gqrds
La réponse n’a pas tardé, après la sortie du directeur de la Maison de la presse, Bara Ndiaye, accusant Amadou Bâ et Aminata Touré de manœuvrer pour succéder à Macky Sall en 2024. Les partisans de la présidente du Conseil économique, social et environnemental ont vertement répliqué aux accusations du maire de Méwane. « Bara Ndiaye est irrespectueux, mais qu’il sache qu’il est trop petit pour dénigrer Aminata Touré. Aujourd’hui, l’engagement et la loyauté de Mme Aminata Touré envers le président de la République ne sont plus à démontrer. Il est temps que ces genres de dérives cessent au sein de l’Apr », a, en effet, déclaré Ablaye Diop, proche de la présidente du Cese à Kaolack sur la Rfm.
Succession de Macky Sall: des proches d’Aminata Touré répondent à Bara Ndiaye



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2VpKHFe
via gqrds
Le directeur des structures de l'Apr, Mbaye Ndiaye se prononce sur le débat d’un éventuel "troisième mandat" du Chef de l'Etat, Macky Sall. Dans l'émission Faram Facce sur la Tfm, hier mercredi, le ministre conseiller a déclaré : « Oui le Président de la République, Macky Sall par rapport à la nouvelle Constitution qui limite le nombre de mandat à 2, exerce présentement son premier 1er mandat », avant de poursuivre, « maintenant pour ce qu' il fera en 2024 ou 2027, laissons le temps au temps ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3aeZmHD
via gqrds
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 26 février 2020, au Palais de la République.
Communiqué du Conseil des ministres du 26 février 2020
Le Chef de l’Etat, à l’entame de sa communication, a adressé en ce début de Carême ses chaleureuses félicitations à la Communauté chrétienne. Il a saisi ce moment intense de ferveur religieuse et de dévotion, pour prier, avec l’ensemble de la Nation, pour un Sénégal de paix, renforcé par un dialogue interreligieux permanent et exemplaire.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, saisi l’occasion de l’anniversaire de son élection, le 24 février 2019, pour exprimer au Peuple sénégalais, toute sa gratitude et sa reconnaissance pour sa confiance et son soutien. Il a réitéré son engagement quotidien à bâtir, dans un dialogue national remarquable, les consensus dynamiques afin de consolider un Sénégal uni dans la paix ; une Nation émergente et prospère, dans la solidarité, le bien-être équitable et durable. A ce titre, il a, plu...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2TfXNlP
via gqrds
Décrispation de la vie politique - Rapport à soumettre à Macky Sall: Le nom de code pour amnistier ces 2 «K»
L’affaire Karim Wade et Khalifa Sall était encore au menu des discussions du dialogue politique. En effet, la commission politique du Dialogue national, a débattu de la pertinence ou non d’accorder l’amnistie à Wade fils et l’ancien maire de Dakar.

Mais, il semble qu’il y a une évolution, car d’après le journal « SourceA » dans sa parution de ce mercredi, la Mouvance présidentielle, l’opposition et la Société civile qui sont dans un dialogue de sourds, depuis des semaines, ont fini par décider de mentionner dans le Rapport à soumettre au président de la République, un point intitulé «Décrispation de la vie politique».

Une manière pour les participants à ces concertations d’évacuer l’amnistie de Khalifa Sall et Karim Wade. Pour ce faire, ajoute le journal, «i[ la commission politique du dialogue national donnera, ainsi, carte blanche à Macky Sall de donner un sens aux termes «Décrispation de la vie politique. Et, par ricochet, d’accorder l’amnistie à l’exilé de Doha et a...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2TbJJK0
via gqrds
Face à Elhadji Fallou Khouma dans l'émission Jokko de LERAL TV, Le SG de la Convergence Socialiste, par ailleurs Directeur de l'Action Sanitaire et des Services aux personnes de la Ville de Dakar, s'est désolé de la façon dont Le Président Macky Sall traite ses adversaires politiques en l'invitant à comprendre que la démocratie est "affaire de gentleman" . En mettant à nue les failles de l'acte 3, Le Khalifiste n'a pas manqué d'inviter les sénégalais à prendre leurs responsabilités pour par rapport à la mauvaise gestion du pouvoir en place. Il rappellera aussi que leur mentor Khalifa Babacar Sall est plus que jamais déterminé à se battre pour la démocratie et la liberté avec toutes les forces vives de la nation.. Regardez



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32pzLJc
via gqrds
Le Sénégal passera à l’électricité produite à partir du gaz, encore appelée ‘’Gas to Power’’, à partir de 2022, pour ainsi atteindre plus de 90% d’énergie propre, a annoncé lundi à Taïba Ndiaye, le Président de la République Macky Sall.
LE SÉNÉGAL PASSERA À L’ÉLECTRICITÉ ’’GAS TO POWER’’ À PARTIR DE 2022 (MACKY SALL)
Le pays va également passer de 22% d’énergie renouvelable présentement à 30% d’énergie renouvelable, à la fin de la seconde phase du Parc éolien de Taïba Ndiaye, renseigne aussi le chef de l’Etat, en procédant à l’inauguration de la première phase de cette infrastructure.

‘’Jusqu’à ce jour, nous sommes à près de 22% d’énergie renouvelable, donc d’énergie propre et à la fin de cette centrale éolienne de Taïba Ndiaye, nous serons à 30%, compte non tenu du fait qu’à partir de 2022, dans deux ans précisément, le Sénégal passera du gaz à l’électricité +gas to power+’’, a-t-il poursuivi.

Cela devra permettre au Sénégal, a indiqué Macky Sall, d’être ‘’l’un des rares qui utilisera quasiment à plus de 90% de l’énergi...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/38ZgUY2
via gqrds



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2VgxLBu
via gqrds
Le parc éolien de Taïba Ndiaye sera inauguré aujourd’hui par le président de la République. Cette réalisation, la première en Afrique de l’Ouest, a été réalisée à hauteur de 200 milliards FCFA et aura une capacité de 450 000 mégawatts par an, à terme, qui seront utilisés par la Sénélec. Le parc qui comprendra au total 46 turbines, sera livré en trois tranches.
Premier parc éolien d’Afrique de l’Ouest : Macky Sall inaugure le parc de Taïba Ndiaye ce lundi



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/391kVLC
via gqrds
Le débat concernant un statut spécial pour Dakar et la nomination de son maire, continue de susciter des vagues de désapprobation. La dernière en date est celle du président du parti Bokk Gis Gis et non moins ancien maire de Dakar, Pape Diop. Voici sa déclaration.
Pape Diop: « C’est une hérésie que de vouloir nommer le maire de Dakar »
Je pense qu’on aurait tort de se laisser embobiner par ces dénégations qui cachent mal la volonté de l’actuelle majorité de mettre sous son giron, et sans coup férir, les communes de Dakar, Thiès, Ziguinchor et Touba. Quatre villes qui ont la particularité d’échapper au contrôle du régime de Macky Sall depuis son installation en 2012.

Après tout, il n’y a jamais de fumée sans feu. Il ne faut pas non plus s’étonner que Macky Sall qui n’a pas hésité à instrumentaliser la justice pour faire condamner l’ancien Maire de Dakar afin de s’assurer le contrôle de la capitale pour sa réélection, soit tenté de prendre une voie détournée pour satisfaire, enfin, son obsession de prendre cette Mairie qui se refuse à lui depuis s...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3bWhck6
via gqrds
Même parti, Ousmane Tanor Dieng a encore réussi à réunir Idrissa Seck et le président Macky Sall. C’était, hier dimanche, lors d’une cérémonie d’hommage en l’honneur du défunt président du HCCT, à la maison du Parti socialiste.
Cérémonie d’hommage : Tanor réunit encore Idy et Macky
Le chef de l’Etat qui a trouvé sur les lieux Idriisa Seck, vers 4 heures, et d’autres responsables de l’opposition, a chaleureusement salué l’ancien premier ministre, considéré comme l’un de ses plus virulents opposants. Après une chaleureuse poignée de mains, les deux hommes ont échangé des sourires, avant d’échanger quelques mots dans le creux de l’oreille. Le public stupéfait, accompagne l’instant par des applaudissements nourris.
Le journaliste Cheikh Yérim Seck a annoncé dernièrement un deal entre les hommes et a soutenu que Macky Sall penserait à Idrissa Seck pour lui succéder à la tête de l’Etat. L’histoire nous édifiera certainement sur la relation ambigüe entre les deux hommes.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/37UP8KT
via gqrds
Dénominations d'établissements scolaires de Dakar: Rufisque exige un lycée au nom de Me Mbaye Jacques Diop
Le Président de la République du Sénégal, Macky Sall, a pris un décret pour changer les dénominations de certains établissements de Dakar. Il a en effet immortalisé Ousmane Sembène, Amath Dansokho, Cheikh Hamidou Kane, Aminata Sow Fall et Ousmane Sow en leur donnant les noms d’établissements scolaires dans la région de Dakar.

Une décision dont se félicitent les proches de Mbaye Jacques Diop. Toutefois, d’’après le quotidien "Les Echos", ces derniers ne comprennent pas du tout la raison pour laquelle, Me Mbaye Jacques Diop a été oublié.

A défaut du Lycée Moderne de Rufisque, ils demandent au Chef de l’Etat Macky Sall de donner le nom du lycée de Diamniadio, qui fait partie du département de Rufisque, à Me Mbaye Jacques Diop.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32nOp3O
via gqrds
Le Président Macky Sall fête, aujourd’hui, son premier anniversaire après sa réélection le 24 février 2019, au premier tour, lors de la dernière élection présidentielle. Avec plus de 65% des voix, le candidat Macky Sall devançait, ses challengers Idrissa Seck, Ousmane Sonko, le professeur Issa Sall et Madické Niang. Élu pour un second mandat de 5 ans, la polémique enfle déjà après l’intention prêtée à l’actuel chef de l’Etat de briguer un troisième mandat en 2024, date des prochaines élections présidentielles au Sénégal.
Réélection de Macky Sall : il y a un an déjà !



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PhHUtM
via gqrds
La déclaration de Mahammed Boun Dionne suscite déjà des réactions notamment dans l’espace politique. Membre de Y en marre et du collectif Nio Lank, Thiat a déclaré sur la Rfm, « nous ne sommes pas intéressés par le discours de Boun Dionne. Nous n’avons pas de temps à perdre avec ce discours sur le 3e mandat. Les Sénégalais sont fatigués, le pays va mal, la démocratie est moribonde. Nous attendons que Macky Sall pose des actes, nous lui répondrons par des actes et nous n’hésiterons pas à appliquer ce qu’il avait lui-même dit pour aller le déloger du palais ».
Thiat répond à Boun Dionne: « Nous attendons que Macky Sall pose des actes »



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2VhCZwE
via gqrds
Le Secrétaire général de la présidence de la République a fait une déclaration forte, hier dimanche, à Guédiawaye, lors d’une rencontre de la Convergence républicaine. «L’histoire avec Macky Sall n’est pas terminée, il nous invite à l’émergence en 2035 », a notamment déclaré l’ancien Premier ministre dans des propos relayés par la Rfm, invitant les Sénégalais à se mettre autour du Président Macky Sall dont le seul objectif, a-t-il dit, est de « travailler dans l’intérêt exclusif du Sénégal ».
Mahammed Boun Dionne : « l’histoire avec Macky Sall n’est pas terminée, il nous invite à l’émergence en 2035 »



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2va7MRx
via gqrds
Pendant 52 minutes, Mahammad Boun Abdallah Dionne est revenu de long en large sur le bilan du premier mandat du président Macky Sall. Un an après la réélection du Secrétaire général de l’Alliance pour la République (Apr), l’ancien Premier ministre, ministre d’Etat et Secrétaire général de la Présidence accorde son premier grand entretien au groupe EMEDIA (Itv, iRadio, emedia.sn). Face à Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop (Khalifa Diakhaté, en wolof), il détaille les étapes clés du premier quinquennat de Macky Sall : Plan Sénégal Emergent (Pse), exploitation du pétrole et du gaz, le Train express régional (Ter). Dionne s’explique aussi sur les grandes questions de l’heure : le rapport de la Cour des comptes, le statut spécial de Dakar, la dette intérieure, etc. La question du 3e mandat, il ne l’esquive pas. Et remet même en cause le principe de la limitation des mandats. Troisième mandat ou pas ? Dionne fait dans le clair-obscur. Durant cette heure d’entretien, Mahammad Dionne...

from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3c08IbK
via gqrds
Salon de l’agriculture de Paris : Le ministre de l’Agriculture se félicite de la qualité des produits « made in Sénégal »
Le ministre de l’agriculture de l’équipement rural, le Pr Moussa Baldé, accompagné de plusieurs officiels, dont de l'Ambassadeur du Sénégal en France, a visité samedi dans l’après-midi les expositions du sénégalais au Salon de l’agriculture de Paris. A l’issue de son tour de stand, il a félicité les organisateurs, dont l'Union nationale des chambres de commerce du Sénégal et les agents de son ministère pour la qualité des produits et des expositions « made in Sénégal ».

« J’estime que nous avons un beau stand avec des produits made in Sénégal. J’espère que durant tout le long du salon, nous allons faire vivre le Sénégal et notre participation à ce Salon sera de qualité », dit-il, lors d’un entretien avec les journalistes.

L’agriculture cultive l’émergence

Sur un autre un point, Moussa Baldé a décliné la vision du Président Macky Sall qui selon lui, veut que l’agriculture soit l’un des moteurs de l’émergence.
« Au ministère de l'Agriculture, nous avons l’habitude d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/38WH0KY
via gqrds
Une vingtaine de rapports de l’Ofnac dorment encore sur la table du procureur de la République. C’est ce qu’a révélé, l’ancien porte-parole de l’institution, ce dimanche, dans l’émission Grand Jury de la Rfm.
Ofnac : 20 rapports ‘’sous le coude’’ du président Macky Sall, selon Mody Niang
« Il y a 20 rapports qui ont été déposés sur la table du procureur, mais jusqu’à présent, il n’y a aucune suite », a déploré Mody Niang.
Accusant le président de la République de ce laxisme, l’inspecteur de l’enseignement à la retraite, rappelle, « c’est lui-même qui avait dit, ‘’si je n’avais pas posé mon coude sur certains dossiers. J’aurais mis beaucoup de gens en prison’’. Dans l’affaire Sindiély Wade, par exemple, il avait dit, je ne peux pas mettre la sœur et le frère en prison’’ ». Et de relever l’incongruité : « Donc c’est lui qui met en prison ».
En effet, a révélé Mody Niang, les rapports 2014, 2016 et 2017, n’ont pas été publiés. Enfin, souligne-t-il, « il n’a mis personne en prison à part Khalifa Sall ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PgP2Xu
via gqrds
Mody Niang a accusé le président de la République d’être le premier responsable de la mauvaise gestion et de mal-gouvernance du Sénégal.
Caisse noire du chef de l’Etat : « Macky Sall a englouti 56 milliards en 7 ans, sans aucun contrôle », selon Mody Niang
« On nous dit que l’Etat a dépensé 307 milliards FCFA pour l’achat de véhicules de 2000 à 2019. Mais qui est responsable de tout cela », s’est interrogé l’ex porte-parole de l’Ofnac avant de répondre à sa propre interrogation. « Je lui impute la faute, car il y a un décret qui organise l’achat de ces véhicules. Il est responsable de tout. Tout part de lui. Il y a énormément d’abus depuis sa prise de fonction en 2012 », a martelé Mody Niang.
Qui poursuit, « il a une caisse noire de 10 milliards par an, beaucoup plus que celui du président Macron. En 7 ans, il a englouti 56 milliards Francs CFA, sans aucun contrôle ». L’inspecteur de l’enseignement à la retraite ajoute : « le Conseil économique social et environnemental a coûté 42 milliards en 6 ans et 7 milliards pour le HCCT ».
Enfin, regrette-t-il, « il y a énormément d’abus avec Mack...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2uXDxgJ
via gqrds
Mody Niang, l’ancien porte-parole de l’Ofnac a déploré le comportement de l’ancien Directeur du COUD, Cheikh Oumar Hann, nouveau ministre de l’Enseignement supérieur, lors de l’enquête de l’Ofnac au Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD).
Révélations de Mody Niang : « Cheikhou Oumar Hann a menacé de mort le chef de la mission d’enquête de l’Ofnac »
« Quand il a senti que les carottes commençaient à être cuites, il a commencé à ne plus répondre aux convocations et avait demandé à ses agents de ne plus répondre. Pire encore, il a couvert d’injures le chef de la mission d’enquête, pape Ibra Kébé. Et ça, la Sonatel peut l’établir. Il lui a même adressé une lettre et l’a menacé de mort. Mais le plus grave, la présidente de l'Ofnac a adressé une lettre au président de la République, mais Macky Sall n’a pas levé le plus petit doigt », a déclaré Mody Niang, ce dimanche dans l’émission Grand Jury de la Rfm.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2VqDS6v
via gqrds
La Ligue démocratique (LD/debout), accuse le président Macky Sall d’être l’unique responsable de la situation économique désastreuse du Sénégal. Réunis, hier, à Rufisque, en réunion de leur bureau politique, ils ont fustigé ce qu’ils considèrent comme des choix économique hasardeux, qui ont conduit le Sénégal à cette situation. Ils ont notamment dénoncé la dernière mesure du président Macky Sall de suspendre l’achat de véhicules administratifs, l’accusant d’être le seul responsable de la situation actuelle du pays, marquée notamment par un niveau d’endettement inquiétant.
Suspension de l’achat de véhicules administratifs : la LD/Debout désapprouve accuse Macky Sall



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/38S2lW5
via gqrds
Le ministre du Travail, non moins Secrétaire général du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT), a accusé l’opposition sénégalaise d’être à la solde de forces étrangères et de vouloir brûler le pays. Samba Sy l’a déclaré, hier, lors du 5ème anniversaire du CDS, qui regroupe des partis de gauche, soutenant le président Macky Sall. Il a réitéré, par la même occasion, l’engagement du CDS dans la coalition Benno Bokk Yakkar. Toutefois, interrogé sur une possible candidature du PIT à la présidentielle de 2024, il a soigneusement esquivé la question.
Tensions politiques : Samba Sy accuse l’opposition d’être à la solde d’intérêts étrangers



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2wGYrRJ
via gqrds
‘’Il est clair que ceci a pour conséquence de rendre difficile l’accès au financement des populations et la survenance des problèmes de remboursement. C’est dire donc que le chemin est long’’, a déclaré Zahra Iyane Thiam. Pour alléger les taux appliqués par les SFD, il conviendra selon elle ‘’d’identifier les contraintes au niveau des SFD et de proposer des solutions’’.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2TaRSya
via gqrds
Le président de la République et non moins patron de l’Apr, a reçu au palais, le 13 février dernier, des jeunes de son parti, avec il a partagé le déjeuner, selon L’AS.
Déjeuner au palais : Macky Sall
Le patron de l’Apr, les a piqués au vif, leur disant qu’il ne les reconnaît plus à cause de leur passivité et de leur attitude amorphe depuis un certain temps, par rapport aux événements politiques et autres.
Le chef de cabinet du président, Mame Mbaye Niang, Farba Ngom, le Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères en charge des Sénégalais de l’extérieur Moise Sarr, entre autres, étaient présents à cette occasion. Et depuis, note le journal, ces jeunes multiplient les sorties intempestives, via des contributions, communiqués de presse et autre talk-show.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/37Ob1LP
via gqrds
Le président Macky Sall a reçu le Khalife de Médina Baye, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Niasse, hier vendredi au Palais, selon L’Observateur, soulignant que le khalife, de retour d’un séjour à l’étranger pour des raisons de santé, a tenu à remercier le chef de l’Etat pour son soutien.
Audience le président Macky Sall reçoit le Khalife de Médina Baye



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/38Ql9VH
via gqrds
Le Président Macky Sall a tenu à rendre hommage au Khalife général de Mpal, Serigne El Hadj Lamine Ngom, décédé ce vendredi, à l’hôpital Principal de Dakar, des suites d’une maladie. " J’ai appris avec émotion le rappel à Dieu de Serigne El Hadji Lamine Ngom, Khalife général de Mame Rawane Ngom de Mpal. Je rends hommage à ce grand érudit de l’Islam. A sa famille, à tous les musulmans, je présente, au nom de la Nation, mes condoléances les plus attristées", peut-on lire sur un post Fcaebook du chef de l’Etat.
Décès du khalife de Mpal : Le président Macky Sall rend hommage à feu El Hadji Lamine Ngom



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2V9KYvT
via gqrds
Le collectif Noo Lank va intensifier dans les jours à venir, son combat pour la libération de Guy Marius Sagna et l’annulation de hausse du prix de l’électricité. Face à la presse ce matin, les leaders du collectif ont annoncé la tenue d’une grande manifestation vendredi prochain, mais cette fois-ci, sur l’itinéraire du rond-point foire jusqu’au rond-point 6, en passant devant le devant le Camp pénal, où leur camarade est, selon eux, arbitrairement détenu.
Libération de Guy Marius Sagna : Noo Lank va manifester devant le Camp pénal de Liberté 6
« Le vendredi 28 février 2020, le collectif appelle toutes les Sénégalaises et tous les Sénégalais, à sortir massivement pour exiger une fois encore, la libération de Guy Marius Sagna et l’annulation de la hausse du prix de l’électricité. Cette marche partira de l’échangeur de la Foire à 15 heures, au rond-point de Liberté 6 », a déclaré le coordonnateur du collectif, Aliou Sané.

Par ailleurs, les membres du collectif ont invité le chef de l’Etat, Macky Sall qui, d’après eux, « i[oppose un mépris aux vague...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32e8Xvr
via gqrds
Maguette Sène, le Directeur du matériel et du transit administratif (Dmta), a révélé que l'État dépense chaque année 5 milliards Fcfa pour l'entretien de ses 11 000 voitures, dont 9000 en état de fonctionnement, selon L’Observateur. Des chiffres effarants, compte non tenu de la facture payée pour l’assurance de ces voitures et l’achat d’autres véhicules neufs chaque année. Le chef de l’Etat Macky Sall, a annoncé, mercredi dernier, la suspension de l’achat de véhicules administratifs jusqu’à nouvel ordre.
Entretien des véhicules de l’Administration : L'Etat dépense 5 milliards chaque année



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2wB2MG2
via gqrds
Au moment où le président de la République annonce la suspension de l’achat des véhicules administratifs jusqu’à nouvel, les chefs de village, eux, lui demandent de leur rendre leurs véhicules qui leur ont été octroyés, puis réquisitionnés en faveur, en autres, de l’armée. C’est ce qu’a déclaré Mamdou Faye, le président de l’association des chefs de villages, ce vendredi, sur la Rfm.
Les chefs de village réclament à Macky Sall leurs véhicules
« On nous avait octroyé des voitures qui ont été retirées en 2012. Le 4 avril 2017, le président Macky Sall avait promis de nous les restituer avec une certaine somme d’argent, mais jusqu’à présent nous n’avons rien vu, alors que nous utilisons notre propre argent pour effectuer des missions de service public. Ces voitures nous servaient à aller régler des litiges et même transporter des malades démunis dans certains cas. Nous demandons vraiment au président de nous les restituer car nous avons besoin », a-t-il dit.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2wsrTKX
via gqrds
Babacar Gaye, l’ancien chargé de la communication du Pds, a sorti une publication pour lister les autorités qui ont droit à un véhicule de fonction, après la décision prise par le Président Macky Sall de suspendre l’acquisition des véhicules administratifs jusqu’à nouvel ordre.
Véhicules de fonction: Babacar Gaye liste les autorités qui en ont droit
Utilisation des véhicules administratifs
Saviez-vous que seules les autorités ci-après exhaustivement énumérées par le décret 2008-695 du 20 juin 2008, ont droit à un - je dis bien UN - véhicule de fonction (11CV)
Le Président de l’Assemblée nationale;
Le Président du Conseil économique et social et environnemental;
Le Président du HT Conseil des CT (par analogie);
Les membres du Gouvernement ;
Le Premier Président de la Cour suprême ;
Le Président et les membres du Conseil constitutionnel ;
Le Procureur général près la Cour suprême ;
Le Médiateur de la République ;
Le Président de la Cour des Comptes ;
Les Présidents de chambres à la Cour suprême ;
Le Secrétaire général de l...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/38YEOCE
via gqrds
Ce Jeudi 20 février 2020, à Diamniadio, le chef de l’Etat, Macky Sall a dévoilé les plans de l’impressionnant futur stade du Sénégal, attendu pour août 2021, et qui pourrait accueillir la CAN dans 4 ans.
Les travaux lancés ce jour, dès l’année prochaine, le Sénégal aura un stade flambant neuf d’une capacité de 50.000 places pour pouvoir accueillir les jeux olympiques de la jeunesse prévus en 2022. Ce stade ultra moderne, est installé sur les bords de l’autoroute de l’avenir et plus précisément dans la ville de Diamniadio à moins de 30 minutes de Dakar.
«Le design proposé s’inspire du stade du Spartak de Moscou que j’ai vu lors de la Coupe du monde 2018 », a expliqué le Président de la République, qui a tenu à lancer un défi au Ministre des Sports Matar Bâ et à la Fédération sénégalaise de football pour l’organisation d’une Coupe d’Afrique des Nations de football dans les prochaines années (4 ans). Ce, après avoir réhabilité le stade Léopold Sédar Senghor et ceux des région...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/37OSnDs
via gqrds
Le Président Macky SALL donne rendez-vous le 21 aout 2021.
Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️

Pose de la Première Pierre du Stade du Sénégal 🇸🇳📸⚽️



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/Pose-de-la-Premiere-Pierre-du-Stade-du-Senegal-🇸🇳📸⚽️_a270569.html
via gqrds
En visite dans une mosquée de Médina Gounass, deux ministres de Macky Sall et représentants de l’APR, en l’occurrence Moussa Baldé et Abdoulaye Bibi Baldé, ont été chassés de la mosquée de la ville par l’Imam. « Pour que je sois tranquille, il faut qu’ils sortent de ce mosquée. Quand on sait ce que fait une personne et qu’il ne veut pas se remettre dans le droit chemin, on se doit de le lui rappeler. Et si on ne fait rien, on serait tous complice. Ma conscience ne me permet pas d’accueillir des représentants de Satan dans ce lieu. Sortez de la mosquée ». Voici la terrible fatwa du marabout de Médina Gounass contre les ministres Moussa Baldé et Abdoulaye Bibi Baldé, venus participer à une cérémonie officielle d’un événement religieux.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2HGzvvL
via gqrds
L’interdiction d’achat de voitures administratives à partir de ce 20 février 2020 jusqu’à nouvel ordre, annoncée par le président Macky Sall, hier en conseil des ministres n’est que la première étape, avant la suppression pure et simple des voitures de fonction. C’est ce qu’a laissé entendre le Directeur du matériel et du transit administratif (DMTA), aujourd’hui sur la Rfm.
Suspension de l’achat des Véhicules administratifs : la première étape, avant la suppression des voitures de fonction
Selon Maguette Sène qui s’est confié à la Rfm, l’idée, à terme, c’est de supprimer les véhicules de fonction, selon un modèle de Bench marking, importé du Rwanda. « Les voitures de fonction sont réservées aux ministres, directeurs de société et autres hauts magistrats, mais il faut reconnaître qu’il y a des abus, puisque des non ayant-droits bénéficient aujourd’hui des voitures de fonction », a-t-il admis, précisant que les voitures de service qui sont différentes des voitures de fonction, sont toutefois indispensables, car permettant à l’administration de fonctionner
Cependant, précis...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2vNcVPq
via gqrds
Un remaniement ministériel serait en vue pour le mois d’avril prochain. C'est en tout cas, ce que révèle "La Lettre du Continent". Qui indique que l’ancien ministre de l’Energie de Wade, Samuel Sarr, serait dans les starting-blocks pour briguer le portefeuille de ministre de l’Energie. A rappeler que l’ex wadiste, aujourd’hui allié de Macky Sall, avait occupé le même poste dans l’ancien régime, en pleine période des émeutes de l’électricité.
Remaniement ministériel en vue en avril : l’Energie à Samuel Sarr ?



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2V5RjIz
via gqrds
Plusieurs ministères ont été épinglés dans l’achat de véhicules administratifs pour des montants exorbitants, selon "Libération". Il s’agit notamment du ministère de la Justice qui a inscrit 460 millions FCfa pour l'achat de véhicules administratifs dans son budget, du ministère de la Microfinance pour 198 millions FCfa, celui de l'Agriculture à hauteur de 118 millions FCfa ou encore le Secrétariat général du gouvernement pour 65 millions FCfa. Le président Macky Sall a interdit l’achat de véhicules administratifs jusqu’à nouvel ordre, hier, en Conseil des ministres.
Achats de véhicules administratifs: ces ministères épinglés



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2V9d6iC
via gqrds