La légitimité de la « guerre » menée par les pouvoirs publics contre le COVID-19 (coronavirus) est incontestable. De la même manière, les citoyens ont le devoir et désormais l’obligation de s’associer à cette lutte commune pour vaincre cette pandémie. L’État doit être soutenu et aidé en de telles circonstances (« Rester chez soi », en est un exemple ; et même, un impératif légitime dans ce contexte à bien des égards).
De l’état d’urgence à la torture et aux traitements cruels inhumains et dégradants ?
Toutefois, les images qui circulent sur internet, et montrant des policiers qui frappent des civils dans les rues de Dakar, parmi eux des pères de famille, entre autres, sont inacceptables dans un État de droit, quel qu’en soit le motif. Imaginez qu’il y ait des cardiaques par eux…

Ces images qui résulteraient du couvre-feu dans la nuit du 24 au 25 février 2020, sont, en tout état de cause, contraire aux engagements internationaux de l’État du Sénégal. Par conséquent, dès aujourd’hui, le Président de la République Macky Sall et son ministre d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2xqkdJC
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours