Sans la solution d’Akilee, la Senelec projetait de perdre 1273 milliards dont 50%, soit 636 milliards, de pertes liées à des erreurs de facturation, à l’obsolescence des compteurs et fraudes des abonnés. Un constat fait par les audits menés par la Senelec qui depuis la rupture du contrat en 2000 avec Hydro-Québec a couté près de 1000 milliards aux contribuables sénégalais, un véritable gouffre à milliards.
AFFAIRE SENELEC – AKILEE : À qui le deal profite le plus ?
Le secteur de l’énergie au Sénégal, depuis près de 30 ans, a été un véritable casse-tête pour les pouvoirs publics. De la privatisation avec l’arrivée du géant canadien Hydro- Québec sous les années Diouf, au Plan Takkal sous le régime Wade, le seul qui aura réussi à disposer du bon remède, est sans conteste le "Macky" qui aura réussi à tripler la capacité de production, mettre le pays hors délestage et même s’offrir le luxe de baisser le prix de l’électricité. Le Chef de l’État a dans un premier temps mis en œuvre des investissements conjoncturels pour permettre à l...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3elj8TF
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours