L’approche des fêtes religieuses, de la Korité et de la Tabaski surtout, est une source de revenus colossale pour tous transporteurs, urbains comme interurbains. Mais avec les mesures contraignantes prises pour contrer la pandémie du Coronavirus, ces acteurs économiques à bout de nerfs commencent à taper du poing sur la table…
Mobilité interurbaine avec l’approche de la Korité : à bout de nerfs, les transporteurs donnent un ultimatum aux autorités de tutelle
Pour Alassane Ndoye, le Secrétaire General Du Syndicat Des Transporteurs Routiers Du Sénégal, «Faire arrêter ses activités à un transporteur, pendant 2 mois, constitue un manque à gagner considérable. Nous respectons les décisions du président de la République, Macky Sall, ce qui est une obligation. Mais, à force de supporter notre inactivité, nous sommes financièrement à terre ».
Ce responsable qui répondait à nos confrères de Sud Quotidien se veut même plus clair : «Dans 48 heures, si les autorités ne réagissent pas, je donnerais l’ordre de rouvrir les gares routières…»
Même son de cloche chez Gora Khouma, le Secrétaire General de l'union De...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2AMNqjX
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours