Face à Elhadji Fallou Khouma , dans l'émission Jokko de Leral TV, Le DG de l'ASP et responsable politique de l'Apr , Birame Faye a fait le tour de l'actualité nationale. Très à l'aise dans ses arguments, le cofondateur du parti présidentiel s'est exprimé sur plusieurs points tels que le dernier discours du Président Macky Sall, la situation de l'Agence d'assistance à la Sécurité de Proximité, le bradage foncier et les problèmes internes à l'Apr.
Président Macky Sall n'a pas cédé à la pression, il a plutôt écouté son peuple

Pour relancer les activités économiques, Le Président de la République Macky Sall a décidé de lever l'état d'urgence et le couvre feu . En effet, selon certains observateurs, Le Chef de l'État a cédé à la pression populaire. Ce que Le DG de l'ASP a balayé d'un revers de main. Il a ainsi estimé que Le Président Macky Sall a eu une trajectoire politique tellement riche et une parfaite maîtrise de ce qu'est un état. Il ne peut être ébranlé ou mis sous pression . Cependant , Un Président de la République a le devoir d'écouter son peuple afin de satisfaire leurs besoins , surtout à cette période où les populations étaient à bout de souffle à cause des mesures restrictives imposées par l'état d'urgence et le couvre feu. L'essentiel est que chacun puisse prendre ses responsabilités et respecter les dispositions sanitaire.

Les Agents de sécurité de proximité, en contrat jusqu'en fin décembre

L' Agence d'assistance à la Sécurité de Proximité (ASP) a joué un rôle essentiel dans la lutte contre la Covid-19 , en collaboration avec les forces de sécurité et de défense. Le Chef de la dite agence a rappelé que c'est presque tout le personnel qui a été mis au concours pour lutter contre la pandémie. Ils ont depuis le début de la maladie assuré la sécurité des personnes mises en quarantaine en plus de leur participation très importante pour la désinfection des lieux publics, a t-il martelé.
Revenant sur le contrat des agents qui devrait prendre fin depuis le mois de Mars, Le Directeur Birame Faye a laissé entendre que c'est sous la bienveillance du Président de la République avec l'appui considérable de son Ministre Tutelle Aly Ngouille Ndiaye que les contrats aient été prolongés d'une année de plus, c'est à dire jusqu'à fin décembre 2020.

Cités souvent dans des scandales , Le patron des ASP a défendu bec et ongle que les agents sont très disciplinés et respectent avec rigueur les règles déontologiques . Ils ont subi une formation très rigoureuse et savent très bien leur rôle. Maintenant sur presque 10 milles agents ,il ne peut pas manquer des dérives comme d'ailleurs dans tous les autres corps , mais l'essentiel est qu'aujourd'hui ils participent avec fierté à la mission sécuritaire interne du pays .

Le Président de la République est entrain de corriger avec intelligence le problème du littoral et du foncier en général

Le nom du Président Macky Sall , qui aurait attribué des Titres foncier sur le littoral et à l'intérieur du pays , revient souvent quand on pose le problème . En effet , la récente sortie des habitants de Ndengler , qui ont accusé Le Président Macky Sall , de donner leur surface agricole à un ami en l'occurrence Babacar Ngom par décret présidentiel , a mis en mauvaise posture le régime. Des accusations que Le responsable politique Apr , a réfuté en jugeant de mauvaise foi tous ceux qui veulent ternir l'image de leur mentor. Il déclare que toutes ces terres dont on parle aujourd'hui y compris le littoral a été attribués au temps du régime libéral. Le Président Macky Sall conscient du danger a d'ailleurs, dit-il, suspendu tous les baux sur le littoral. Le chef de l'état a toujours soutenu les paysans et il continuera à le faire .


Que ça soit Moustapha Cissé Lô ou autre , personne n'a le droit de ternir l'image du Président Macky Sall

Secoué par une crise interne , la situation du parti présidentiel a fait à la une de tous les journaux. En effet , l'exclusion du tonitruant député Moustapha Cissé Lô, membre fondateur de l'Alliance Pour la République, qui a eu à travers des audios proliférer des insultes très agaçantes en l'encontre de Yakham Mbaye (DG Le SOLEIL) et de son collègue député Farba Ngom (très proche du couple présidentiel) , n'a pas laissé indifférent les analystes politiques. Certains y voient même le début de la fin d'un règne qui est entrain de perdre ses lieutenants de première heure.

Abordant la question , Le responsable politique de Fatick , a souligné les principes républicains sur lesquels l'APR a été fondé, à savoir la discipline et le courage. L'APR est le fruit d'un long processus de combats politiques menés par Le Président Macky Sall depuis l'Assemblée nationale où il avait imposé la réédition des comptes de certains agences et Directions. Avec des hommes de valeurs qui ont cru à ses principes, Le Président Macky Sall est accédé au pouvoir en 2012 et les Sénégalais lui ont renouvelé leurs confiances . Donc Que ça soit Moustapha Cissé Lô ou autre, personne n'a le droit de ternir l'image du Président de la République et Président de l'Alliance Pour la République, Macky Sall . a t-il conclu.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/31VC5JN
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours