Abdou Karim Guèye, connu sous le nom de Karim Xrum Xax, « Nittu Deug », insistant sur la République des valeurs, bénéficiaire d’une liberté provisoire a fait face à la presse. L’activiste a remercié les Sénégalais et l’ensemble des personnes qui l’ont soutenu dans les dures épreuves de son incarcération.
Abdou Karim Guèye après sa sortie de prison a présenté ses excuses et exprimé sa désolation, concernant les nombreux détenus en prison depuis des années sans jugement. Evoquant sa maladie, le leader de la République des valeurs, reconnaît que son état de santé a été rendu populaire par les médias. Mais, il précise que s’il est malade, le Sénégal l’est plus. Conscient de la nécessité de combattre pour une amélioration des conditions de vie des Sénégalais, il reste d’avis que sa personne importe peu. « Je ferai tout ce que ma santé me permet. Même si, on me mettait sur un pousse-pousse, je partirai pour défendre ma nation. Les hommes politiques passent une bonne partie de leur temps à mentir aux populations », a dit Karim Guèye.

Citant l’affaire des insultes entre Cissé Lo, Farba Ngom et Yakham Mbaye, il estime qu’il y a une justice pour deux Sénégalais. Certains sénégalais, proche d’un régime peuvent se permettre des travers sans craindre d’être traînés en justice. Tandis que d’autres, moins protégés, sont emprisonnés pour une petite erreur commise.

Revenant sur la situation, ayant occasionné son emprisonnement, l’activiste y relève un paradoxe. Puisqu’il a dénoncé justice le fait de fermer les mosquées. Alors quelque temps, le Président de la République a procédé à un desserrement, en autorisant l’ouverture des mosquées. Un acte, dit-il, posé sous le coup de la pression.

D’après l’activiste, s’estimant n’être pas un ennemi de la République, estime que Macky Sall fait des erreurs. Ce faisant l’activiste promet de ne jamais arrêter de combattre. « L’islam a sa propre législation. Mais, les politiques, tirant des références ailleurs, trompent le peuple. Nous nous battons pour tout ce qui est des valeurs », promet-il.

Abdou Karim Guèye, a insisté sur la situation carcérale de certains détenus, dont un certain Grand Badiane, un homme d’affaires qui a fait près de 7 ans. L’affairiste, souffrant d’une insuffisance rénale ne peut plus rien faire pour sa propre personne. « Je suis un régime spécial. Mais, j’étais obligé de se nourrir des aliments de la prison. Etant en souffrance, mon médecin traitant a été même permis de venir en prison pour me rencontrer. Je ne voulais pas toucher l’argent des hommes politiques ».

N’empêche, Abdou Karim Guèye indique avoir échangé avec Assane Diouf, dont son dossier est envoyé en instruction. Si rien n’est fait, regrette-t-il, l’insulteur public risque de s’éterniser en prison. N’empêche, les autorités étatique du Sénégal, exhortent-ils, doivent faire des efforts pour sortir de prison des détenus en souffrance.




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2C9BsSv
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours