Les membres de l’Association diaspora de Louga ont déploré, dimanche, la cherté du coût du test de dépistage de la Covid-19 exigé des voyageurs sortant ou entrant au Sénégal et demandé aux autorités sa suppression pure et simple.
Test de dépistage de la Covid-19 à 40 000 F Cfa : l’Association diaspora de Louga demande sa suppression pure et simple
‘’C’est avec une très grande amertume que nous accueillons cette nouvelle mesure des autorités visant à faire subir à hauteur de 40.000 francs CFA un test de dépistage au coronavirus aux émigrés qui doivent rentrer’’, a dit le 2ème secrétaire général de l’association, Ousmane Niang.

Le Sénégal a ouvert depuis le 15 juillet dernier son espace aérien aux vols internationaux. Suivant un protocole sanitaire, le ministère de la Santé exige de tout voyageur entrant ou sortant du pays, de subir un test de la Covid-19. Le coût du test, fixé à 40.000 FCFA, est à la charge du voyageur.

L’Institut Pasteur de Dakar (IPD) a été désigné, avec d’autres laboratoires, par le ministère de la Santé pour effectuer ces tests. L’Etat du Sénégal a fixé à 40.000 F CFA le prix d’un test de RT-PCR, lequel est à la charge du voyageur.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Ousmane Niang a ‘’fermement’’ déploré cette mesure qu’il juge ‘’inacceptable’’ au regard du fait que les émigrés souffrent déjà de la cherté du billet d’avion.

‘’L’Etat devrait plutôt nous appuyer et nous aider à rentrer dans nos pays d’accueil ne serait-ce que pour tout ce que nous apportons économiquement au Sénégal’’, a fait valoir Ousmane Niang, invitant le chef de l’Etat, Macky Sall, à annuler cette mesure.

‘’Notre association ne pourrait être d’accord avec cette mesure dans un contexte de crise sanitaire et économique qui impacte directement les émigrés’’, a dit le 2ème secrétaire général de l’association.

Selon le porte-parole de la structure, Ameth Diop, le coût de ces tests constitue une dépense et une charge supplémentaires. ‘’Nous demandons aux autorités du pays, à défaut de ne pouvoir supprimer ces tests payés, d’en supporter le coût pour nous en décharger’’, a-t-il suggéré.

Demba Lô, un autre membre de l’association, estime que l’Etat devrait revoir son système d’aide aux émigrés qui ‘’contribuent fortement au développement de leurs localités et du pays’’. ‘’Nous apportons plus à l’Etat qu’il ne nous apporte’’, a-t-il ajouté.

L’Association Diaspora de Louga a été créée en 2020. Elle est constituée de plus de 500 membres originaires de la région.

APS



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3eFe64c
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours