Mamadou Sall et ses Camarades réclament la tête de Ndiagne Diop
Ils alertent sur la mauvaise gestion du maire de la commune de Bambilor.

Arborant de brassards rouges et des pancartes, Modou Sall Diop et des camarades ont organisé un point de presse, ce dimanche 23 août 2020 à Bambilor, pour lancer un cri d’alerte sur la gestion du maire Ndiagne Diop. En effet, l’union des Républicains pour le Contrôle Citoyen et la Bonne Gouvernance dénonce la gabegie et le bradage foncier qui se passe dans la commune de Bambilor.

« On note une prolifération de lotissements clandestins au niveau du domaine national, des titres fonciers et même au niveau des pôles urbains », à déclaré Modou Sall Diop, qui porte leur parole.

M. Diop d’ajouter : « ce qui est surprenant et inadmissible, est que ceci se passe au vi et à su des services étatiques départementaux, de l’administration territoriale et centrale sans que personne ne réagisse » a-t-il dit.

Une pratique que ces responsables APR de la commune de Bambilor ont jugé nébuleuse, ayant conduit à l’enrichissement rapide et inexplicable d’une petite aristocrate communale. Selon eux, « cette pratique à comme corollaire, l’avènement des inondations jusque-là méconnues dans cette zone, double mécontentement des pooulations ».

Modou Sall Diop, dans sa déclaration face à la presse, a dit : « au moment où les villages courent sans succès derrière leurs extensions sur le TF 1975/R au moment où les populations, surtout les jeunes, s’entassent chez eux, les morcellement clandestins continuent de plus belle; profitant à des dignitaires du régime, des célébrités, de députés, des coopératives d’habitat, aux nouveaux roches de la commune et j’en passe. Nous interpellons directement le chef de l’Etat, Macky Sall, le ministre des finances, de l’urbanisme et le ministre des collectivités territoriales, Oumar Gueye, habite la zone », ajoute-t il.
Ces membres de l’Union des Républicains pour le Contrôle Citoyen et la Bonne Gouvernance (URC2BG), on fini leur point de presse pour rappeler qu’ils n’ont pas hérité la terre de leurs ancêtres, mais ils l’ont emprunté aux générations à venir.
« Donc, nous naccepterosbolus ce bradage de notre foncier. Nous accepterons plus que les efforts du président de la république soient plombés ou que nos efforts politiques soient anéantis par ces pratiques », a dit M. Diop.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3l6ZXBc
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours