Rupture Du Contrat SENELEC- AKILEE : Les Raisons De La Précipitation De Papa Mademba BITEYE
Senelec s’est empressé d’adresser une lettre pour résilier le contrat de déploiement du système de comptage intelligent. Mais de sources dignes de fois, c’est parce que Papa Mademba Bitèye savait que le rapport provisoire de l’Armp ne lui était pas favorable.
Ça bouge dans le différend Senelec et Akilee. Le rapport provisoire de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) disponible depuis trois semaines et déjà remis au Directeur général de Senelec, Papa Mademba Bitèye et à Amadou Ly, patron de la start-up Akilee, qui ont d’ailleurs adressé chacune, cette semaine, leurs observations à l’Armp, suite à ses conclusions suivies de recommandations. Et selon certaines indiscrétions faites à WalfQuotidien, si Senelec s’est vite empressé d’adresser une lettre prétendant résilier le contrat de déploiement du système de comptage intelligent, c’est bien parce qu’il savait déjà que le rapport provisoire ne lui est pas favorable. En effet, de nos recoupements, il nous revient que le gendarme des marchés publics «n’a trouvé rien d’illégal, ni de nébuleux et encore moins de suspect dans ce contrat tant décrié par Senelec». Tout au plus, l’autorité de régulation aurait recommandé, considérant la volonté exprimée par les deux parties lors des auditions, la renégociation du contrat dans le but d’éviter un contentieux qui serait coûteux et à l’issue incertaine, mais surtout parce que la procédure a été bel et bien transparente.
Toujours selon ces indiscrétions, l’autorité de régulation a aussi, dans sa logique de faciliter une possible renégociation, indiqué des points précis dans le cadre de recommandations contenues dans le même rapport et sur lesquelles les deux parties devraient mettre l’accent afin d’arriver à un accord qui leur sera mutuellement profitable.

Une situation qui ne ferait manifestement pas les affaires du patron de Senelec, Papa Mademba Bitèye qui, sans doute sentant le tollé que cela représenterait, a vite envoyé une lettre de résiliation.

Pour arriver à produire ce rapport, nos sources d’indiquer que l’Armp a procédé à l’audition des deux parties notamment le Dg de Senelec et celui d’Akilee, ainsi que le Président du Conseil d’Administration de Senelec, Khalifa Dia qui, nous renseigne-t-on, s’est décommandé à quelques minutes de son entretien et a préféré s’en remettre à la décision du chef de l’Etat Macky Sall, lors de cette fameuse réunion au palais, au cours de laquelle il avait demandé le rachat des actions d’Akilee.
Pour rappel, c’est le syndicat des cadres de la Senelec (Sycas) qui avait déposé une plainte auprès de l’Autorité de régulation des marchés publics, invoquant une nébuleuse et l’illégalité du contrat signé avec Akilee.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Seyni DIOP



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3j1jdhR
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours