Après la vraie fausse opération Tabaski, la Der semble se diriger vers un nouveau gros scandale lié au financement des masques. Il aura fallu, une reprise de la mesure rendant obligatoire le port de masque, pour que le 1er des Sénégalais se rende compte que Pape Amadou Sarr aura plus communiqué que servir les populations en masques. Une situation qui indispose en haut lieu et qui risque de coûter cher au choix fait par le Président qui mise sur les jeunes.
Un autre scandale dans le financement des masques: Le « Pape de la Der » multiplie les dégâts
À la faveur de la crise sanitaire, on aura vu le Délégué Général à l’Entreprenariat Rapide (DER) présent sur tous les fronts à la rencontre des acteurs économiques en promettant soutiens et financements chiffrés à des centaines de milliers de nos francs. Après les éleveurs, qui ont eu à débourser pour occuper un enclos au niveau du stade Léopold Sédar Senghor alors que le Chef de l’État avait annoncé un financement de 12 milliards de FCFA en guise de soutien à l’élevage et à la campagne agricole, c’est au tour des tailleurs de se rendre compte que la Der n’est pas ce bon samaritain présenté par tous, mais une structure qui obéit à la rapacité de son chef. En lieu et place d’un portage de la confection de 10 millions de masques destinés à la population, le montage de Pape Sarr aura juste permis de « prêter » aux tailleurs, très éprouvés par la crise, de quoi produire pour lui permettre de les écouler à travers un circuit qui implique des structures étatiques et privées. En effet, les masques de Pape Amadou Sarr ont été vendus, de quoi s’interroger sur la mission de la Der.

Comment on en est arrivé à faire de ce machin, qu’est la Der, une structure à vocation mercantile, qui obéit à des logiques commerciales à travers le vocable de projets « bancables » trop souvent utilisé par son Délégué Général. En effet, la Der qui n’obéit qu’au désir et à la volonté de son « Pape » n’en a que faire des avis des membres qui composent son conseil de surveillance. Mieux, Pape Sarr qui tient la bourse, n’hésite pas au besoin à mettre certains dans sa poche à travers des protocoles de partenariat sur fond de transfert des ressources….. Il aura décidé seul d’allouer des financements à des « startup » sur des projets faibles en création d’emplois et qui ne profitent qu’à une minorité dont les promoteurs, en majorité sont issus des familles sénégalaises à l’abri du besoin, ceci étant loin de la philosophie du Macky. D’autant plus qu’un des projets tant vantés par Pape Sarr, Jayma Mburu a fait long feu.

Mais voilà, il faut dans tout cela, évaluer le parcours de la Der depuis sa mise en place, car après les annonces de financement, les opérations de charme à l’endroit de la population, il est plus que temps d’adresser le retour sur investissements. On se souvient tous de la FNPJ et du FPE sous Wade, qui avaient aveuglément fait confiance à des jeunes….on connaît la suite. Macky Sall à qui on a souvent reproché sa propension à promouvoir des « vieux » risque d’avoir raison sur tous, car sa « jeune garde » fait souvent défaut dans la prise en charge réelle des préoccupations des populations, plus intéressée à faire du saupoudrage. Tant de milliards mis à la disposition du « Pape de la Der » devaient au moins permettre de faire reculer le chômage des jeunes et booster certains secteurs d’activité occupés par les femmes….. Les chiffres disent tout le contraire des résultats que tente de nous vendre la DER.

Pape D. Faye Direct news



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/348mw2g
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours