Amadou Lamine Sall, invité du « Jury du Dimanche » sur Iradio, revient sur la construction du mémorial de la tragédie du Joola réclamée par les familles des victimes et les survivants de cette catastrophe. Le poète qui milite pour l’édification du mémorial Gorée – Almadies, soutient que « La mémoire est fondamentale parce qu’elle […]
Amadou Lamine Sall, invité du « Jury du Dimanche » sur Iradio, revient sur la construction du mémorial de la tragédie du Joola réclamée par les familles des victimes et les survivants de cette catastrophe. Le poète qui milite pour l’édification du mémorial Gorée – Almadies, soutient que « La mémoire est fondamentale parce qu’elle nous permet d’évaluer, elle nous permet de corriger les fautes. La République, pour dire l’Etat, n’a pas oublié. Au dernier Conseil des ministres, M. le Président de la République a souhaité que nous allions très vite dans l’érection de ce mémorial du Joola.»
Du temps est passé depuis cette tragédie maritime qui a coûté la vie à près de 2000 personnes. Mais il en faut davantage encore pour arriver à réaliser quelque chose de géant et d’inoubliable en honneur des victimes du Joola, martèle l’invité de Mamoudou Ibra Kane.
 Il y a des impératifs qui justifient, selon Amadou Lamine Sall, le temps mis pour concrétiser l’érection du mémorial du Joola : « C’est vrai que cela fait 18 ans. Mais quand on regarde de près, Il ne s’agissait pas seulement de mettre une stèle quelque part, mais il fallait savoir où la mettre, comment la mettre ? Avec quels moyens et avec qui ? …La problématique est complexe. L’Etat ne pouvait pas y aller rapidement et tout seul. »
Prenant à témoin son intervieweur, Mamadou Lamine Sall énonce : « Vous savez très bien que la place du souvenir (Africain) qui a été dressée sous le Président Wade, était l’emplacement du mémorial du Joola. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé pour que subitement tout ait été changé. Il ne s’agissait plus du Joola, il s’agissait d’autres choses. Avec l’arrivée du Président Macky Sall, je pense que ce projet a été vraiment pris en charge. J’ai participé à des réunions où M. Abdoulaye Diop,le ministre de la Culture et de la Communication a tout fait pour que très rapidement ce mémorial puisse enfin être érigé. En Casamance, bien sûr. C’est un lieu fondamental. »
Ce projet a été pris en charge dit-t-il, pourtant cela fait 8 ans que Macky Sall est au pouvoir et rien ne transparaît. Mais il donne des garanties. « Le mémorial va voir le jour. Avec la mémoire, il faut du temps parce que la mémoire c’est le temps. C’est un temps long, mais on y arrive toujours. Le plus important, c’est de se souvenir, parce que le premier mémorial du Joola, c’est nous. C’est notre histoire. Ce sont les familles des victimes. Ceux qui sont là. C’est la première mémoire. Ce qui sera érigé sera une mémoire également. Un mémorial qui va rester, mais il y déjà une première mémoire. »
Quant à la réclamation de justice faite par les parents des victimes, Amadou Lamine Sall fait savoir qu’elle est une demande légitime. Et l’Etat devrait se pencher sur cette affaire tout simplement pour situer les responsabilités. « Je pense que la justice est nécessaire pour faire le deuil. Puis, il ajoute : « je suis de ceux qui croient que la justice arrivera. Il nous faut simplement du temps. Dans ce pays, le temps nous manque toujours. »
Il appelle les familles des victimes, qui pensent à la nécessité d’enterrer leur mort, de recourir à la religion et de prier pour le repos de l’âme de leur mort : « nous sommes des musulmans, des chrétiens, je pense qu’en construisant ce mémorial, et le jour de son inauguration d’ailleurs, nous y verrons toutes les communautés religieuses. »
Amadou Lamine Sall, Poète 


Source : https://letemoin.sn/le-memorial-du-joola-verra-le-...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3i8IdTh
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours