Dans les prochains mois, le Sénégal va connaître un sacré bouleversement dans le transport urbain. Le Train express régional (TER) et le Bus Rapide de Transit (BRT) en seront à la base. Projet audacieux, Macky Sall voit à travers le TER, un facteur révolutionnant le secteur du transport dans le pays. Plus précisément, la liaison […]
Dans les prochains mois, le Sénégal va connaître un sacré bouleversement dans le transport urbain. Le Train express régional (TER) et le Bus Rapide de Transit (BRT) en seront à la base.
Projet audacieux, Macky Sall voit à travers le TER un facteur révolutionnant le secteur du transport dans le pays. Plus précisément, la liaison Dakar-AIBD (Aéroport international Blaise Diagne de Diamniadio) sera plus aisée. Avec ce train, il faudra moins de 45 minutes pour faire la rotation Dakar-Diamniadio.
Le Président SAll y a mis un accent particulier lors de son discours de clôture du conseil présidentiel, hier, mardi 29 septembre. « Notre pays va connaître, dans les prochains mois, un développement très moderne du transport urbain avec le démarrage du Train express régional, qui a fait couler beaucoup d’eau sous les ponts. Mais il va démarrer bientôt, s’il plait à Dieu, en 2021 » a fait savoir le Président de la République.
En ce qui concerne le BRT, il facilitera la liaison Dakar-Guediawaye. Macky Sall a rassuré son auditoire de la bonne évolution des travaux visant à mettre en service les 144 bus dédiés à ce projet. Ils transporteront jusqu’à 150 personnes et desserviront 14 communes.
 Cet ensemble va donner un nouveau visage au parc automobile du Sénégal et à la mobilité du pays. Avec ce duo : TER-BRT, le Sénégal évolue progressivement vers la modernisation de son système de transport en commun. Et le Chef de l’Etat apprécie : « Tout ça va créer une révolution dans le secteur des transports. Il faut continuer à réduire le caractère informel du secteur des transports interurbains et arrêter les cars rapides qui datent des années 1950-1960 »
Pour l’atteinte de cet objectif de modernisation, Macky Sall a aussi annoncé l’arrivée des minibus pour assurer la circulation Dakar-Tambacounda dans l’est du Sénégal. L’autre pan de cette révolution est la relance du transport ferroviaire pour laquelle, un budget de 10 milliards de francs CFA est prévu dans la loi de finances, exercice 2021.
Rappelons que le TER a suscité d’énormes controverses entre l’Etat et certains hommes politiques.
Africa Check s’est penché sur les montants avancés par les services étatiques et ceux du député Ousmane Sonko en 2018. En conclusion, le coût global des travaux dépasse les 568 milliards annoncés par l’Etat mais n’atteignent pas les 1200 milliards soutenus par le député.
Jugé trop coûteux, les travaux du TER, commencés depuis 2017, prendront certainement fin en 2021 au grand bonheur des voyageurs. Ils pourront économiser et en temps et en argent.


Source : https://letemoin.sn/le-ter-et-le-brt-pour-lamelior...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3l1kcQ8
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours