Les acteurs du tourisme se sont réunis, ce 22 septembre, pour passer en revue la situation actuelle du secteur lourdement affecté par la pandémie à coronavirus dès son apparition dans le pays.

En effet, la Fédération des Organisations Patronales de l’Industrie Touristique et Hôtelière du Sénégal (Fopits) a tenu une réunion d’échanges pour élaborer des solutions de sortie de crise. Selon le président de la Fopits, Mamadou Racine Sy, sans le crédit hôtelier mis en place par le chef de l’État, Macky Sall, la situation allait être beaucoup plus catastrophique.

« Ça a permis d’aider plus de 1300 entreprises, de financer les besoins en fonds de roulement et de supporter le coût des factures sur une période de 3 mois », a expliqué le PDG de l’établissement King Fahd Palace en précisant qu’il s’agit là d’un prêt à rembourser et non d’un don. D’ailleurs, Mamadou Racine Sy qui a présidé la rencontre d’échanges a profité de la tribune pour plaider en faveur des acteurs touristiques le report sur les impôts et les patentes qui sont arrivés à échéance.

« Les banques doivent jouer le jeu, tout le monde doit jouer le jeu. Quand quelqu’un meurt, quand vous lui tirez dessus ça devient une mutilation de cadavre, notre secteur a aujourd’hui, atteint un seuil critique il faut donc prendre des mesures à la hauteur de la gravité de cette pandémie », a confié le président de la Fopits qui invite notamment les banques à accepter les reports au moins jusqu’à l’année prochaine.
 

www.dakaractu.com


Source : https://www.dakaractu.com/Tourisme-Le-credit-hotel...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2RO5LSD
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours