TROISIEME MANDAT : UN VRAI FAUX DEBAT !
Le Président de la République, son Excellence, Macky SALL, a été réélu avec brio et dès le premier lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019 avec 58,26 % des voix.
 
Depuis la mise en place de son gouvernement en avril 2019, il ne cesse d’appeler à un dialogue ouvert et constructif pour bâtir un Sénégal émergent à l’horizons 2035.
 
C’est dans ce sens que s’inscrit sa vision déclinée à travers le Plan Sénégal émergent (PSE) et recontextualisée dans la deuxième phase de son Plan d’actions prioritaires qui couvre la période 2019-2024.
 
Ceci lui permet de prendre en charge les promesses tenues lors de la campagne électorale de février 2019 définies dans le cadre de son programme «  Liggéeyal ëllëk  ».
 
C’est alors l’avènement d’ « un temps nouveau», celui du 5-3-5 qui confirme son choix de « mettre l’homme au début et à la fin du développement ».
 
En effet, les cinq initiatives majeures, combinées aux trois programmes et aux cinq accès universels sont la panacée pour solutionner les problèmes majeurs auxquels sont confrontés les Sénégalais.
 
La pandémie à Coronavirus, COVID-19, n’est pas pour faciliter les efforts entrepris pour la marche vers l’émergence.
 
Au contraire, elle a eu de graves répercussions sur notre économie nationale dont le taux de croissance, qui avait fini de dépasser les 6% depuis 2015, risque de chuter à moins de 3%.
 
Pour faire face à cette situation difficile qui pointe à l’horizon, nous devons tous, conformément à la volonté du Chef de l’Etat, le Président Macky SALL, nous retrouver autour de l’essentiel pour trouver la force de vaincre cet ennemi invisible et dangereux parce que mortel.
 
C’est dans cette perspective, et pour atténuer les durs effets induits par la pandémie qu’il a pris des mesures fortes allant dans le sens soulager les populations les plus vulnérables de notre pays. 
Ainsi, l’Etat a mis en place un Programme de Résilience Economique et (PRES) afin de renforcer le système de santé et soutenir les ménages, la diaspora, les entreprises et leurs salariés.
 
C’est dans cette veine qu’un fonds de riposte et de solidarité contre les effets du COVID-19, « Fonds Force COVID-19 » a été créé et doté de mille (1000 ) milliards de F CFA.
 
Ce Fonds est alimenté par l’Etat, le secteur privé, les partenaires au développement et toutes les bonnes volontés.
 
Dans ce fonds, soixante- neuf (69) milliards ont été alloués à l’achat de vivres pour l’aide alimentaire d’urgence composés de riz, de sucre, d’huile, de savons et de pâte alimentaire pour un million cent mille (1.100.000) ménages soit environ huit millions (8.000.000) de Sénégalais disséminés sur toute l’étendue du territoire national.
 
Une opération d’une telle envergure jamais réalisée de mémoire de Sénégalais a mobilisé des moyens importants notamment plus de quatre mille (4.000) camions et d’importantes ressources humaines.
 
 
 
C’est  ce contexte de crise sanitaire et économique exacerbée par les tensions politiques liées à la question du troisièm...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2RnIQxk
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours