C’est la montée de l’adrénaline du côté des ministres sortants et de leurs collaborateurs. Le chef de l’Etat est en mode verrouillage systématique. Macky Sall s’est barricadé. Rien ne filtre. Il soumet ainsi tout le monde à la «torture» : la longue attente, avant la publication de la liste des membres du prochain gouvernement.
MACKY SALL «TORTURE» SES MINISTRES SORTANTS
Héritier politique d’Abdoulaye Wade, Macky Sall semble aujourd’hui dépasser son maître. Si le « pape du Sopi » faisait un signalement à gauche pour tourner à droite, le leader de l’Alliance pour la République (APR), lui, comme l’a si bien dit Habib Sy, signale à droite, puis à gauche et s’arrête. Autrement dit, non seulement Macky Sall est imprévisible, il est capable aussi de laisser dans la stupeur et l’incertitude la plus totale ses plus proches collaborateurs.

En un mot comme en mille, sa décision de ne pas sortir la liste des prochains ministres, soixante-douze heures après avoir dissous le gouvernement, installe de plus en plus le stress chez les ministres sortants, dont la seule mission maintenant est de s’occuper des affaires courantes. Tout en ignorant s’ils sont définitivement renvoyés ou pas. Le temps d’attente risque d’avoir des conséquences psychologiques sur les ministres, qui ne savent plus à quel Macky Sall se vouer.

Selon des confidences faites à L’As, Macky Sall est en mode verrouillage. Il ne répond à aucun appel et ne reçoit presque personne en dehors de sa garde rapprochée. Même si certains ministres font semblant de ne pas être affectés par l’attente de la publication de la liste des membres du prochain gouvernement, leurs nerfs sont plus que tendus depuis qu’il leur a demandé de préparer les dossiers de passation pour lundi. Ils subissent une pression énorme, avec leurs familles et leurs collaborateurs.

En d’autres termes, ils subissent une torture psychologique imposée et entretenue par le chef de l’Etat, qui n’a pas encore pris la décision de les libérer de cette situation. Laquelle peut même faire lâcher le cœur de certains ministres qui sont d’un âge avancé. D’ailleurs, les collaborateurs de plusieurs ministres ont été invités à se rendre au travail, vendredi 30 octobre, qui était pourtant un jour férié, pour préparer les passations de service et à faire leurs bagages, pour se préparer à toute éventualité.

Selon certaines indiscrétions, ce fait nouveau n’a fait qu’augmenter la montée de l’adrénaline dans les ministères et ceux qui les dirigent. Pour preuve, la plupart des ministres, qui au lendemain de leur nomination n’étaient plus joignables, ont subitement changé d’attitude depuis jeudi et guettent un appel du 33 880…, le numéro de téléphone de la présidence de la République. D’aucuns rapportent également que des ministres, qui tiennent à leur poste comme à la prunelle de leurs yeux, sont plus que jamais anxieux et ne dorment plus que d’un seul œil, car ils sont en train de faire l’impossible pour aller demander de l’aide à de hautes personnalités coutumières, religieuses ou politiques. On s’en souvient, lors du dernier remaniement, on avait annoncé une équipe de choc. Mais à l’arrivée, on a eu droit à un gouvernement méconnaissable, le plus limité de tous les gouvernements sous Macky Sall. Nul ne peut dire avec exactitude qui fera partie ou pas de l’équipe en gestation. Certains ministres ont déjà demandé à leurs directeurs de préparer les documents de passation de service, selon des sources contactées par L’As.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/321Rzen
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours