Me El Hadj Diouf, invité de l’édition spécial élection en Guinée dit ne pas être surpris du dénouement des élections dans ce pays. Etant avocat de Cellou Dallein Diallo, il se rappelle des pourcentages obtenus par le challenge d’Alpha Condé. El Hadj Diouf reste d’avis qu’Alpha Condé est la continuité de Sékou Touré. Et, dans le cas de la Guinée, relève-t-il, personne ne comprend la posture de la Cedeao qui autrefois, a forcé le départ de Yaya Jammeh de la Gambie. Pour El Hadj Diouf, Ouatara et Alpha Condé et tous les autres qui aspirent à un 3e mandat en Afrique sont des traitres.
L’opposant guinéen Cellou Dallein Diallo s’inspire de son passé pour contourner la stratégie et le forcing d’Alpha Condé. Ayant 52% au 1er tour à la suite de l’élection, le vote a été détourné avec des truchements pas du tout catholiques. En compagnie des avocats guinéens, ils ont demandé de prendre en compte les PV pour le décompte. Chose que la commission a refusé pour empêcher Cellou Dallein Diallo d’être élu.

Me El Hadj Diouf soutient qui l’Oif, dirigé à l’époque par l’ancien Président du Sénégal, Abdou Diouf a facilité en 2010, l’élection d’Alpha Condé. En 2015, sous la protection de la Cpi, Alpha Condé, tuant plusieurs militants de Cellou, avait continué à faire des exactions. Calmant le jeu et se basant sur la constitution, Cellou avait cru qu’Alpha Condé n’aura pas le droit de postuler pour 3e mandat. Finalement, Alpha a changé la constitution à moins de 6 mois de l’élection.

Présentement, ce qui étonne c’est le hold-up, dont Alpha est en train d’installer à nouveau. El Hadj Diouf reste d’avis qu’Alpha Condé est la continuité de Sékou Touré. Et dans le cas de la Guinée, relève-t-il, personne ne comprend la posture de la Cedeao qui autrefois, dans un passé récent, a forcé le départ de Yaya Jammeh de la Gambie. Pourquoi, la Cedeao continue à écouter ses mandataires corrompus, logés dans des hôtels de luxe. Pour El Hadj Diouf, Ouatara et Alpha Condé sont des traitres qui ne sont pas des références. La responsabilité de la Cedeao est pleinement engagée. « Elle ne joue pas le rôle qu’elle devrait jouer », avertit-il.

Les réactions des Guinéens restent normales, c’est une façon de refuser le forcing de 2010 et de 2015. Pour éviter une reprise de l’histoire ancienne, Cellou a plein droit de regroupe les Pv pour alerter afin d’éviter d’être orienté à nouveau vers la Cour Suprême qui ne va rien dire. « Tous ceux qui réclament un 3e mandat en Afrique sont des traitres. Si Macky Sall demande un 3e mandat, je ferai partie de ceux qui vont le combattre », dit Me El Hadj Diouf.

Le problème ethnique de la Guinée venait tout simplement du régime de Sékou Touré qui a tué plusieurs opposants, dont Diallo Telly, emprisonné et privé de nourriture. Alpha Condé qui a baptisé le Palais Sékou Touré, est en train de tuer plus que Sékou Touré. La solution dépendra de la volonté des populations.

Cette fois-ci, promet-il, le forcing ne passera pas. Personne ne peut combattre toute la volonté d'un peuple. La Cedeao si elle est juste, devra réagir pour éviter de perdre ce qui reste de sa crédibilité. La Guinée a compris et, a tourné le dos à Alpha Condé.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2HuRLvz
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours