Moustapha Absa Fall Thilala, membre de l'Alliance pour la République (APR), invite de Leral TV, a été très cohérent dans sa logique et ses lectures de la situation du pays. Macky Sall a pris les devants dès l’entrée du virus au Sénégal. Et, les résultats obtenus dans le cadre de la lutte pour l'éradication de la pandémie sont loin d’être une surprise pour sa personne. Sur le plan économique, le président Sall a réussi, ce pari de la résilience économique.
Moustapha Absa Fall Thilala, membre de la Coalition Benno Bokk Yakaar en vrai musulman et patriote a tenu à remercier les Mourides qui ont fini le Magal, ainsi que le mouvement islamique, devant célébrer le gamou dans les prochains jours. Analysant la gestion de la pandémie de la Covid 19, le militant du mouvement "Dolly Macky" a reconnu la détermination et la promptitude du Chef de l’Etat, Macky Sall qui définit la politique de la nation. D’après Thilala, Macky Sall a pris les devants dès l’entrée du virus au Sénégal. Et, les résultats obtenus dans le cadre de la lutte pour l'éradication de la pandémie sont loin d’être une surprise pour sa personne.

Sous ce registre, en sa qualité de politique, il félicite le Président Sall, son Ministre de la Santé et tout le personnel médical qui se sont donné corps et âmes pour sauver le pays d’un virus dramatique. Ces derniers, constate-t-il, ont aidé à faciliter la maîtrise de la pandémie au Sénégal.

Etant le Président de la République, Macky gouverne en toute responsabilité. Ce faisant, il indique que le Président Sall a pris des mesures salutaires, avec des programmes de résilience économique. Il a injecté 69 milliards de FCfa, dont 300 millions de FCfa, destinés au secteur privé. Suivant sa logique, il a relevé dans le domaine de la santé le plateau médical. Une décision prise avec intelligence, ayant permis de soutenir le coup devant les situations les plus critiques.

Ailleurs, le Sénégal qui dépendait beaucoup de l’étranger pour nourrir ses populations à trouver la pirouette pour garantir l'alimentation du pays. Le riz, venait de l'étranger et avec la pandémie, beaucoup d’activés, dont le fret ne marchait plus. Macky Sall, en bon leader a, à cet effet, subventionné le stock du pays, subventionné les factures 'électricité et d’eau. Dans d’autres domaines, l’Etat a mis les moyens pour avoir des résultats conséquents. Les dettes fiscales ont été subventionnées et même, pardonnées dans certains secteurs, tels l’hôtellerie et les médias. Sur le plan économique, le président a réussi, ce pari de la résilience économique.

Ne trouvant pas suffisant, l’ensemble des actes posés, l’Etat a fait une rallonge de 20 milliards de FCfa du budget agricole. Après son investissement, important pour le devenir économique du pays, les Sénégalais gardent espoir de la nouvelle campagne agricole. Concernant les troubadours qui critiquent la gestion des fonds de résilience, de l’aide alimentaire et de l’attribution des marchés du riz et du transport vers les destinataires, il faut retenir que c’est des aigris. Puisque, relève-t-il, tout le monde connaît l’existence du code des marchés publics. « Personne ne peut décider de manière unilatérale l'attribution d’un marché, En cas d’urgence, il y a une posture à adopter. Le bénéficiaire de ce marché avait le stock souhaité. Le président Sall ne connaît pas cette personne », tranche Moustapha Absa Fall, Thilala.

Revenant sur le rapport polémique, faisant état d’un taux de chômage des jeunes, estimé à 40%, il indique que n'importe qui peut avoir son cabinet et donner ses chiffres. Mais, le Sénégal a son Agence nationale des statistiques et de démographie (ANSD), dotée d’experts qui connaissent bien le métier des enquêtes. Après avoir observé le pays, il faut reconnaître qu'il y a moins de personnes consommateurs de thé dans la rue. Cela suffit seulement, pour contester ledit rapport. « C'est des ennemis du système actuel qui accusent de détournement. Des hommes politiques qui accusent gratuitement. Mais, il n'y a actuellement, aucun rapport qui accable un responsable ou membre du gouvernement », rejette-t-il.

Le membre du mouvement, « Dollé Macky », interpellé sur l’affaire Terme Sud, datant de 2008, considère que le terrain appartient à Comico. Il confirme que ce site faisait l’objet de litige et la justice a tranché. Donc, le Président Sall, à travers sa générosité a offert 800 millions de FCfa à ces familles de victimes. « J'apprécie sa décision du Chef de l'Etat. Il y a beaucoup de réalisations dans ce pays. Les routes, le renouvellement du parc automobile. Et, il n'y a presque plus de zones sans eau. Macky a réceptionné de nouvelles machines pour aider les femmes à pouvoir remplir leurs devoirs avec facilités », s’enorgueillit-il.

Abordant l’affaire du député, Dembérou Sow, il estime que sa position reste celle du parti qui a condamné sa sortie. « Il y a un leadership porté par le président Sall au niveau du continent. Macky Sall est une référence. Il participe à la résolution de toutes les crises en Afrique. Le témoignage de Serigne Mountakha sur Macky est assez équivoque », recadre-t-il.

Sur le plan économique, Moustapha Absa Fall Thilala, soutient qu’il y a des Ministres instruits pour matérialiser cette politique. Et, Abdoulaye Daouda Diallo, ainsi que d'autres directeurs de démembrements étatiques ont fait des résultats vérifiables et vérifiés, contribuant à rehausser l'économie du pays.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2T9aSxy
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours