Au moment où le Président Macky Sall est en train de se démener pour réduire le maximum d’opposants au silence, la demande sociale s’intensifie et ça gronde en souterrain. Si des mesures sont prises pour la résilience, force est de constater que la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 continue d’impacter sur les différents secteurs économiques.
Adversaire colossal de Macky Sall : La demande sociale ne faiblit pas, au contraire
Les graves répercussions de la crise sanitaire sur le monde du travail et la recrudescence de l’immigration clandestine sont autant de maux qui s’ajoutent à la demande sociale qui a enregistré la fermeture d’entreprises, entraînant des licenciements dans des domaines comme celui de l’hôtellerie, de la restauration, des agences de voyage et du tourisme.

Si le Président Sall a pris une mesure contre les licenciements, elle ne les a pas empêchés dans des établissements qui ont été obligés de fermer boutique, à cause de la pandémie. En clair, si le soutien aux entreprises en difficulté a été une forte promesse, au début de la pandémie, elle n’est pas assez consistante pour impacter sur la protection des travailleurs et de leurs emplois.

Sur le plan alimentaire, les prix des denrées connaissent une hausse. Un tour au marché suffit pour constater que même les prix des condiments flambent. Si des denrées comme le riz sont à leur prix d’avant pandémie, tous les accompagnants du repas se paient maintenant plus chers.

Les prix de l’électricité, du ciment, du sucre connaissent une hausse. La baisse qui était attendue sur le prix du carburant, avec la chute considérable du prix du baril du pétrole, ne s’est toujours pas opérée. Face au Président Macky Sall, la demande sociale qui ne peut être réduite au silence, demeure sa plus irréductible opposition.

Mais réunis par le sort, Khalifa et Karim sont poussés à l’union contre Macky. Des opposants comme Ousmane Sonko, Pape Diop, Mamadou Diop Decroix et tous ceux qui étaient dans la coalition Idy 2019 et qui l’ont quittée, grossissent les rangs de son opposition qui pourrait être coachée par Me Wade. Même vieux, le père de Karim a encore des tours dans son sac et des crocs qui, bien ajustés, peuvent atteindre son successeur.
Avec Tribune



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2IFUC5H
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours