«Oui, le départ de Pastef de la coalition Jotna/Les patriotes pour l’alternative est une onde de choc. Ce sont les répercussions de tout ce qui s’est passé ces derniers jours. Mais la vie politique n’est pas un long fleuve tranquille. Notre coalition a subi des soubresauts importants, mais nous tenons à rassurer les populations que Jotna est fondée sur un socle solide. Il est vrai que Pastef était le plus grand parti de la coalition. Mais les alliés sont aussi importants et déterminants », a-t-il.
Bruno D’Erneville, président Jotna, sur la démission de Pastef : «Oui, nous sommes à deux appuis, mais nous nous relèverons»
« Donc ce départ de Pastef est certes une surprise, mais en politique il faut s’attendre à tout. Sans doute il y a un rapport de cause à effet avec l’audience entre Boubacar Camara et le Président Macky Sall, mais aussi avec ma sortie et celle de Sonko sur le sujet. Je dois dire tout de même que j’ai beaucoup apprécié la lettre de démission de Pastef qui a ses arguments, même si chacun est libre de voir les choses différemment », a-t-il ajouté.

Selon lui, « La coalition Jotna regroupe une trentaine de partis. Si certains sont prêts à partir avec lui, d’autres préfèrent rester et je puis vous assurer qu’il y en a qui frappent déjà à nos portes. Je peux vous annoncer dès maintenant que dès la prochaine Assemblée générale, des mouvements qui avaient soutenu Idrissa Seck vont nous rejoindre.

Ce qui est sûr, c’est que nous allons revoir notre programme. Jotna était un slogan de Pastef et sans doute le nom de la coalition va certainement changer. Donc oui, nous sommes à deux appuis, mais nous nous relèverons.»
Le Quotidien



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3lm80Kj
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours