Ce sont les premiers dégâts collatéraux de la nouvelle alliance Macky Sall-Idrissa Seck. Malick Guèye révèle que le Grand parti voulait participer à la nouvelle équipe gouvernementale et réclame le divorce avec la coalition Idy2019. Malick Gakou et Cie informent que les sorties du député n’engagent que lui parce qu’il n’est pas le porte-parole du parti.
Dégâts collatéraux de la nouvelle alliance présidentielle : des divergences notées au sein du Grand parti
Ça grince déjà au Grand parti. La sortie de Malick Guèye sur la Rfm hier n’a pas plu au Bureau politique de son parti. «Dans le Grand parti, il y a des gens qui voulaient prendre le parti et aller dans le gouvernement de Macky. Mais j’ai refusé cela. Nous avons quitté Moustapha Niasse pour construire l’avenir, offrir une alternative politique, un nouveau projet de société. Aujourd’hui que Idrissa Seck est au crépuscule de sa carrière politique, il peut aller vendre son parti à l’Apr. Mais nous, nous avons un parti qui a de l’ambition pour le Sénégal», a-t-il indiqué.

Et l’ancien leader des jeunes du Grand parti ajoute : «C’est pour cela que je me suis battu avec la ligne du parti qui voulait aller au gouvernement. Heureusement, le président du parti a évalué les fissures qui pourraient en découler. Parce que si nous étions entrés dans le gouvernement, le parti serait divisé.» Mais la direction du parti n’a pas apprécié cette «échappée solitaire» de son secrétaire national chargé des Structures.

«Toute communication de Malick Guèye n’engage pas le Grand parti»

«Le député Malick Guèye n’est pas le porte-parole du Grand parti. Toute communication de sa part n’engage pas le Grand parti. La communication du parti est du ressort exclusif du porte-parole, le Professeur El Hadji Diawara, et du secrétaire national chargé de la Com¬munication El Hadji Abdou Wade», informe un communiqué.

Malick Guèye est allé d’ailleurs plus loin en annonçant que le Grand parti va mettre fin, «dans les prochains jours», à son alliance avec son allié Idrissa Seck qui a rejoint le pouvoir. «Le Grand parti travaille à construire une opposition forte et non à renforcer la coalition Benno bokk yaakaar. Si nous voulons être cohérents avec nous-mêmes, nous devons sortir de Idy2019», a-t-il ajouté.

Seulement, rappelle-t-on du côté du Grand parti, Malick Gakou lui-même avait annoncé lors du «Grand jury» du 12 mai 2019 que son parti n’était plus allié du leader de Rewmi. «L’élection étant terminée, il n’y a plus de Idy2019», avait-il déclaré.
Lequotidien.sn



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/34TzJMk
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours