La pandémie du troisième mandat sévit actuellement en Afrique de l’ouest. Atteindra-t-elle le Sénégal ? Le président Macky Sall, seul, détient la réponse. Mais il n’a toujours fait part clairement de sa position, de son choix à son peuple. Ousmane Khouma, juriste, Maître de conférences de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar,se basant sur les […]

La pandémie du troisième mandat sévit actuellement en Afrique de l’ouest. Atteindra-t-elle le Sénégal ? Le président Macky Sall, seul, détient la réponse. Mais il n’a toujours fait part clairement de sa position, de son choix à son peuple.
Ousmane Khouma, juriste, Maître de conférences de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar,se basant sur les précisions apportées par la loi fondamentale de la République trouve que « Juridiquement tournure rédactionnelle ne saurait être plus claire » sur la question du troisième mandat au Sénégal. Mais il ne s’arrête pas en si bon chemin. Pour l’Enseignant de l’Ucad, « il se trouvera des juristes qui vont argumenter le contraire et un conseil constitutionnel qui va valider. Donc, je dis que la décision est politique et revient à Macky Sall. Ce qui le fera décider,c’est l’évaluation qu’il fera des risques ».
Ce sera au Président de choisir de suivre ses pairs : Ouattara ou Alpha Condé ou de choisir la voie constitutionnelle pour ne pas se représenter.



Source : https://letemoin.sn/lanalyse-forte-dousmane-khouma...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35a8Y6P
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours