Le chef de l’Etat Macky Sall a présidé hier, jeudi 26 novembre 2020, le deuxième Forum du Numérique à Diamniadio. Il en a profité pour déplorer les messages de haine et les fake news notés sur les réseaux sociaux.
Macky Sall déplore les messages de haine et les fake news sur les réseaux sociaux
La deuxième édition du Forum du Numérique placée sous le thème « Le Digital au service de la gestion de la pandémie et de la relance de l’économie», co-organisé par le ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications et la présidence de la République, a démarré hier au CICAD et prendra fin ce vendredi 27 novembre 2020.

Venu présider la cérémonie d’ouverture, le président de la République a fait savoir qu’« au sein et entre les nations, le numérique est au cœur des dynamiques qui catalysent les mutations ambivalentes du 21e siècle, où le meilleur côtoie le pire». « Il y a aussi le côté sombre du numérique, avec sa nébuleuse qui répond à la haine et à la vengeance. Il alimente la cybercriminalité et multiplie les fake news », a déploré Macky Sall lors de son discours.

Le président de la République a aussi salué l’ingéniosité des jeunes Sénégalais, qui ont beaucoup contribué à la lutte contre la propagation du virus dans notre pays. A l’en croire, « le meilleur du numérique s’est manifesté en soutenant la santé, l’éducation et bien d’autres activités productives ».

Poursuivant, Macky Sall s’est réjoui du fait que « des talents se sont révélés pendant cette pandémie, dans la fabrique de robots, de respirateurs artificiels, de machines à laver des mains, créés par des jeunes de la banlieue ainsi que la conception de plateformes de commerce électronique ». Soulignant qu’aujourd’hui, le numérique est l’avenir du monde, le président estime que nos peuples se doivent d’apprivoiser la science, les nouvelles technologies du numérique et tout ce qui est intelligence artificielle et l’internet des objets.

« Ce sont des choses à apprivoiser. L’Africain doit pouvoir être tout à fait à l’aise dans ces nouvelles matières. Puisque là au moins nous partons, à peu près, dans les mêmes conditions que les autres. Nous sommes tous sur le même starting-block pour cette génération. L’intelligence artificielle ne connat pas de frontière et nous pouvons et devons réussir la révolution numérique, parce que c’est elle qui définit aujourd’hui, et encore plus dans le futur, les lignes de démarcation dans le processus de développement des nations », a encore exhorté le chef de l’État. ¨

Après avoir déploré le côté obscur, il a mis en exergue la face lumineuse du numérique, « celle qui éclaire l’humanité par le savoir et le savoir-faire. Qui rapproche les individus, facilite les échanges, le commerce et le développement, la santé… ».

Clin d’œil à la jeunesse…

Selon le président de la République, le rôle de nos pouvoirs publics, c’est de préparer la jeunesse à relever le défi de la révolution numérique. « Je vous invite à poursuivre résolument votre légende personnelle et à croire à la chance du débutant. S’agissant du numérique, vous avez une chance que nous n’avions pas à votre âge. Parce que votre légende personnelle a fait de vous une génération du digital », lancera-t-il à l’endroit de la jeunesse.

En remettant le prix qu’il parraine, le chef de l’Etat a décidé de porter la récompense à 30 millions FCfa et d’ouvrir la prochaine édition aux 15 -17 ans. Mamadou Lamine Kébé, un jeune Sénégalais qui a travaillé sur l’e-agriculture, est lauréat de l’édition 2020. Il a empoché 20 millions FCfa. Le président de la République a également récompensé deux autres dames, à l’occasion de la cérémonie de lancement de la deuxième édition du Forum du Numérique, tenue hier au CICAD de Diamniadio.




Le Témoin



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3l68aVa
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours