A peine dix-huit mois, après avoir prétendu gagner une présidentielle parrainée, Macky Sall fait appel à ses copains du Front de Résistance Nationale (FRN) pour donner souffle à son régime en chute libre. En vérité, il s’est piégé lui -même dès le départ en abandonnant la trajectoire de la gouvernance démocratique, contenue dans les Assises Nationales.
Mamadou Lamine Diallo, Tekki: « Macky Sall et la culture du wax waxeet, un briseur d’espoir des jeunes »
D’après l’économiste, leader du mouvement Tekki, il est bon de rappeler que c’est la confiance qui gouverne la société des hommes. Elle s’incarne dans les institutions, dans le capital social. C’est le manque de confiance qui pousse les jeunes valeureux à prendre les embarcations barsakh.

Ainsi, il reste d’avis dans sa Questekki que Macky Sall et sa culture du wax waxeet est un briseur d’espoir des jeunes. « Macky Sall n’aurait jamais dû renoncer à son mandat de 5 ans promis et juré partout dans le monde. En le faisant, il a brisé la confiance en un renouvellement du capital social, socle indispensable à la transformation structurelle de l’économie pour créer les dizaines de milliers d’emplois par an afin d’équilibrer le marché du travail », soutient-il.

L’opposant indique qu’il a beau falsifié les statistiques et inventé une croissance, le fait est que l’économie sénégalaise ne crée pas d’emplois et n’offre pas de perspectives aux jeunes. « Les prédateurs se servent dans les offres spontanées, le pillage du foncier, du gaz etc.

Cela va continuer avec le nouvel attelage présidentialiste « dealé » dans une culture de wax waxeet. Voilà le régime de Macky Sall tel qu’il est, tel qu’il se nomme, un briseur d’espoir », avertit-il.











from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2TQliCC
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours