Les musulmans de la petite Côte ont tenu une marche de protestation contre les caricatures sur le prophète Mahomet (pSL). Le week-end dernier, les manifestants ont mis le feu sur Macron en le traitant de fidèle de Satan et ont mis en garde le président Macky Sall.
Marche contre l'islamophobie : Thiadiaye aussi s’était mobilisée contre Macron, mettant en garde Macky Sall
Les musulmans de la Petite Côte sont très remontés contre le président de la France, Emmanuel Macron qu’ils accusent de mener une guerre contre l'Islam. Pour avertir ce "fidèle de Satan", les populations ont battu le macadam ce samedi dans la ville de Thiadiaye (Mbour).

Selon l'imam Mohamed Moustapha Diop, aujourd'hui, les personnes du nouvel ordre mondial sont remontées du fait que beaucoup de jeunes sont ancrés dans la religion. Ainsi, note l'imam, les jeunes sont devenus très méfiants par rapport aux prises de position de certains théoriciens qui ont pour objectif de pervertir la population. C’est ce qui a poussé les disciples de Satan à franchir le Rubicon.

"En France, c'est le comble. C'est le pays où on a vu un imam célébrer un mariage entre homosexuels et qui, à la fin de la cérémonie, a soutenu que lui aussi est un homosexuel et que son conjoint est de même sexe. En Europe, c'est la perversion dans la mesure où dans certains lieux, on a autorisé des naturistes qui ne portent pas d'habits. Pire, l'épouse de Macron demande qu'on applique une loi interdisant le voile sous prétexte qu'elle effraie les enfants. Aujourd'hui, ces hommes sont devenus des animaux", fustige l'imam.
Pour ces manifestants, certaines personnes malintentionnées veulent donner une autre image de l'Islam. Pourtant dans le Coran, la religion est pacifique et exige une tolérance. Mieux, le Prophète conseille aux musulmans, quand ils se trouvent en face d’animistes, de ne pas les insulter ou de les malmener.

Ils doivent utiliser leur savoir pour les convaincre afin d'éviter que ces païens n’insultent Dieu. À l'endroit du président Macky Sall que les manifestants accusent d'être de connivence avec la France, l'imam soutient que la meilleure manière de réfuter les accusations était de se présenter à la Place de Nation (ex-place de l’Obélisque), puisqu'il y était invité. Malheureusement, Macky a tout simplement conforté ses pourfendeurs.
« L’As »



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Ii2qd9
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours