L’enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Moussa Diaw estime que le leader de Rewmi, drissa Seck est fin politiquement. Il a des expériences et généralement il fait des calculs politiques. Il peut se tromper. Pour lui, maintenant, la question est de savoir si cette alliance va être durable. C’est ça la grande question. Est-ce qu’il pourra avoir une marge de manœuvre pour adopter sa stratégie. Parce que ce qui est visé actuellement, c’est la présidentielle de 2024.
Moussa Diaw sur l'entrée d'Idrissa Seck dans le gouvernement:
“Compte tenu de la situation, la question du troisième mandat est tournée. Il n’est plus question de parler de troisième mandat. Et donc les logiques politiques voudraient que les rapports de force changent au niveau de la majorité”, affirme Moussa Diaw.

D’après l’enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Idrissa Seck veut se positionner pour remplacer Macky Sall si jamais il quitte le pouvoir en 2024. Et c’est ça son calcul politique. On verra plus tard comment cela va se passer.

Selon ce dernier, Idrissa Seck est gagnant sur ce coup. Mais comme on est dans une alliance machiavélique, de fins stratèges politiques, on verra qui va gagner et qui va perdre dans ces rapports de force



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/34YTPVB
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours