​NOUVEAU GOUVERNEMENT: DECEPTION TOTALE
Rebelote, c’est maintenant officiel, le président après avoir dissous son gouvernement de manière surprenante 18 mois après sa formation suite à sa réélection de 2019 vient de donner la liste de la nouvelle équipe qui devra conduire les changements qui s’imposent comme il l’a dit à son adresse  lors du dernier conseil des ministres.
« Un changement s'impose. Je vais faire des changements en profondeur dans le gouvernement et les Institutions" nous avait dit le PR et ajoutait "A un moment donné, le changement est dicté par la volonté politique et les nouvelles missions à confier au gouvernement".
Le résultat est là visible comme le nez au visage, palpable, la méthode du « fast track » est à vau-l’eau, elle n’a rien donné de concret. Les changements qu’elle devait induire n’ont pas été au rendez-vous comme promis par le chef de l’état.
Les hommes qui avaient été choisis  n’ont pas été pour la plus part à la hauteur des enjeux et des préoccupations des sénégalais et manquent de vision prospective tant ils sont tous englués dans la politique politicienne et dans la promotion de leurs propres carrières politiques futures en utilisant les deniers publics, s’enrichissant de manière exponentielle et indécente pour entretenir  des bases politiques. Ils sont connus de tous, mais « assurés » d’une totale impunité tant qu’ils travaillent pour le PARTI
S’il faut qualifier la méthode qui nous a été vendue, cet autre slogan parmi les nombreux autres, je dirais échec ECHEC SUR TOUTE LA LIGNE
Le décor, le jour de la formation de ce nouveau gouvernement est la vague terrible de candidats à l’émigration jeunes de tous âges, et même des hommes ayant atteint l’âge de la retraite, fuyant notre pays pour périr en mer et avec son lot de morts à la recherche d’un meilleur sort.
C’est dans ce cadre que l’on nous a servi ce nouveau gouvernement essentiellement politique qui ne correspond pas à l’attente de la majorité des sénégalais
La déception est  trop grande car on ne voit pas les changements en profondeurs promis le 28 octobre,  car 23 ministres et Secrétaire d’Etat de l’ancienne équipe n’ont pas changé de portefeuille, mais on a vu juste l’autre terme du choix du PR  à savoir la volonté politique et « les nouvelles missions » en vue de 2024.
Ma seule satisfaction est de voir pour la 1ère fois de l’histoire politique du pays une femme occuper un ministère de souveraineté car j’ai eu à déplorer cette anomalie politique que Senghor à Vade en passant par Diouf, aucune femme n’a géré les portefeuilles des Affaires Etrangères, Intérieur, Forces Armées, Sport, Education Nationale (Marie Lucienne Tissa M’bengue nommée n’a jamais occupé le poste)
Ce GMPE (Gouvernement de Majorité Présidentielle Elargi) ou GO (Gouvernement d’ouverture) pue à mille lieux des protocoles souterrains sur le dos du peuple.
Je crois que le président Macky  n’a pas pris conscience que la situation du pays est préoccupante pour en tirer toutes les conséquences malgré les assurances du ministre 
Ce qui a été décliné dans les choix opérés c’est la leçon bien sue de son mentor Wade qui nous disait en 2004 que les ruses et manœuvres sont indissociables en politique
Aujourd’hui,  le MAL est profond. C’est une véritable crise de confiance qui s’est installée au niveau de la « majorité sociologique ». Une majorité silencieuse qui sait faire entendre sa voix à l’occasion.
Ce n’est nullement un gouvernement de mission pour l’intérêt général. Le compte à rebours en vue de 2024 commence dès à présent
 
Salif N’diaye
Dieppeul 2
salifn@hotmail.com
 
 



Source : https://www.dakarposte.com/​NOUVEAU-GOUVERNEMENT...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/​NOUVEAU-GOUVERNEMENT-DECEPTION-TOTALE_a286975.html
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours