Oumar Sarr, nouveau ministre des Mines et de la Géologie, a pris le témoin des mains de Sophie Gladima, ce vendredi après-midi. Une passation de service que le leader du Parti des libéraux et démocrates/And Suqali (PLD/ASPLD) n’a pas ratée pour remettre les pendules à l’heure, suite à la polémique sur le choix de certains opposants de répondre à l’appel du chef de l’État, Macky Sall, dont Idrissa Seck nommé président du Conseil économique, social et environnemental (CESE).
Oumar Sarr sur sa venue dans le gouvernement:
"Le président de la République nous a appelés à le rejoindre dans un gouvernement élargi, pour servir le Sénégal, qui peut être menacé face à l’instabilité qu’il y a dans toute la sous-région. Il était important de regrouper toutes les énergies, toutes les forces, pour le Sénégal.


Nous avons répondu présent à son appel. Il y a d’autres partis comme Rewmi qui ont répondu présent. Il y a d’autres partis, sûrement, qui discutent, qui soit sont venus, soit viendront. C’est ainsi qu’un pays marche. Il faut chaque fois que les intelligences puissent se rencontrer", a tranché l’ex-numéro 2 du Parti démocratique sénégalais (PDS).

S’agissant de ses nouvelles charges ministérielles, il les présente en "un challenge" à relever.

De son côté, la sortante, Aïssatou Sophie Gladima, lui a souhaité plein succès.

Préciser que cette dernière, à la faveur du remaniement ministériel opéré dimanche dernier, 1 novembre, a migré au département du Pétrole et des Énergies, y remplaçant Mouhamadou Makhtar Cissé.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2JLkDk8
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours