Podor: La route de l’ile à Morfil ne serait pas bitumée. La population dénonce et menace...
Le collectif de l’axe Diattar-Halwar, dans le département de Podor, n’est pas content. Et pour cause, ses membres ont appris que cette piste d’où devait partir la route de l’ile à Morfil, ne serait pas bitumée, mais fera juste l’objet d’une réfection et d’un élargissement. Cette information a fait renaitre le collectif avec de nouvelles têtes qui comptent élever la voix pour se faire entendre des autorités.


La population s’est levée pour dénoncer le détournement de cette route promise depuis bientôt 8 ans. Or, le mauvais état de la piste mise en place sous l’ère Abdou Douf fait souffrir plus d’un. La zone compte prés 20 mille habitants.

En 2012, le président nouvellement élu, Macky Sall, avait déclaré à qui voulait l’entendre que les travaux de la route de l’Ile à Morphil devaient partir de Diattar jusqu’à Cas-cas. Il avait même soutenu que le financement était acquis. Grande a été la surprise de la population de la zone quand elle a constaté que les travaux ont été lancés à Demet.


Cet état de fait avait suscité un soulèvement populaire et des manifestations calmés par d’autres promesses. Jusqu’ici, pas un centimètre de route goudronnée a vu le jour sur ce tronçon long seulement de 42 km.


L’hivernage pluvieux de 2020 a failli raser des villages importants de cette zone nécessitant même l’intervention des agents de la brigade des sapeurs pompiers de Podor. La population est restée enclavée pendant presque toute la durée de l’hivernage. De Diattar à Mboyo, de Guédé Wuro à Halwar en passant Diama Alwaly, Korkadié, Moudnouwaye et Lahel.
Une  frange importante du département de Podor qui était coupée du reste du Sénégal.
L’hivernage est terminé mais les séquelles restent toujours visibles sur la piste de Diatar à Halwar. Et les populations attendent toujours un démarrage des travaux.


Récemment, les agents de l’Agéroute sont encore passés avec des matériaux topographiques, apaisant un peu la colère qui gronde. Là encore, une nouvelle déception : la piste sera tout réfectionnée, elle ne sera pas bitumée. Ce qui veut dire que le goudron attendra encore !
L’on soupçonne ici des manœuvres pour un détournement d’objectifs non encore dévoilé.
Cette information qui a réveillé la colère de la population, émane des chefs de villages de la zone qui ont rencontré récemment le préfet de Podor qui leur a signifié qu’il s’agit juste d’une réfection et d’un bitumage.

Voilà de quoi réveiller le Lion ! Se sentant abandonné, sans soutien, le collectif s’est recomposé en s’élargissant à d’autres personnalités et bonnes volontés à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Le collectif qui cherche où se faire entendre serait en discussion avec toutes les bonnes volontés .

Pour rappel ce collectif, né des premières manifestations, avait rencontré Thierno Bassirou Tall, le khalife général de la famille Oumarienne qui avait promis de prendre le dossier en main. Actuellement le Khalife est hors du Sénégal. Et le collectif prépare des rencontres et des manifestations pour encore amener l’Etat à respecter ses promesses. La visite du Président Macky Sall annoncée du 13 au 20 décembre dans la région du fleuve risque de connaître des difficultés avec des brassards rouges. Affaire à suivre...

Par Elimane Mboyo.



Source : https://www.exclusif.net/Podor-La-route-de-l-ile-a...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32L5dmK
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours