On en s’est un peu plus sur les raisons d’’une sortie ferme de l’ex présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental. Comme annoncé ce matin par leral.net, à l’opposé des autres personnalités virées par Macky Sall qui ont remercié le président et réaffirmé leur disponibilité, Aminata Mimi Touré a sortie un communiqué avec ces propos fermes : « A cette étape de ma vie, nul ne peut ternir ma réputation et mon intégrité », déclaration close par une menace d’ester en justice contre ses accusateurs.
Réaction vigoureuse de Mimi Touré : les raisons d’’une sortie ferme après son limogeage
En réalité, c’est une publication dans sa livraison du jour du journal libération qui l’a irrité. Revenant sur les raisons du « clash » supposé entre Mimy et le président de la République, « Libération », selon nos confrères de senegalactu a révélé que le départ d’Aminata Touré de la présidence du Conseil économique, social et environnemental (CESE) relèverait d’une mauvaise gestion.

Selon leurs informations elle a été limogée en même temps que l’agent comptable particulier (ACP) du CESE.

« Dans l’attente sereine de la passation de service avec le nouveau Président du CESE, je voudrais informer l’opinion nationale et internationale que j’ai eu à diriger le Conseil Économique, Social et Environnemental pendant 16 mois, en stricte conformité avec les règles et standards de bonne gestion. Les documents de vérification sont en ordre et disponibles au niveau de l’institution ainsi que ma déclaration de patrimoine déposée à l’OFNAC », a aussitôt réagi Mimi Touré.


« Nul ne saurait à cette étape de ma vie administrative et politique, ternir ma réputation et mon intégrité. Je me réserve le droit d’ester en justice contre toute tentative de diffamation ou d’intimidation », a-t-elle ajouté



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32abnwf
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours