Respectons les choix du Président, tout en veillant à ce que cette équipe fasse des résultats probants ! (Par Papa Malick Guisse)


Ce Dimanche 1er Novembre 2020, le Président Macky SALL procédait au second remaniement ministériel depuis sa réélection, un gouvernement pour faire face à l’après COVID qui s’annonce très difficile et sous le sceau de l’élargissement pour associer les compétences de tous bords à la gestion du Pays.
C’est dans cette même veine que la nomination de Idrissa SECK à la tête du CESE a soulevé beaucoup d’encre alors qu’elle devrait être saluée, en effet le fait que l’opposant qui est deuxième à la dernière élection présidentielle décide de s’allier avec le Président dans l’intérêt du Sénégal, et dans ce contexte de relance économique, est une attitude républicaine.
Idrissa SECK rejoint le Président Thierno LO en 2014 lorsqu’il répondait à l’invite du Président Macky SALL pour apporter sa pierre à l’édifice de construction d’un Sénégal émergent, au profit de l’intérêt général, car le Sénégal nous appartient tous. Pour le président Thierno LO, l’intérêt des sénégalais doit primer sur tout, et chaque sénégalais doit apporter son coefficient personnel pour bâtir le pays. Ceci Idrissa SECK l’a compris et comme il l’a dit dans son adresse à la presse après sa nomination il avait le choix entre une opposition radicale ou apporter sa contribution à la bonne marche du pays face aux défis de l’heure, et il a choisi d’être républicain.
On convoquera le « VAR » pour dire que Idrissa SECK avait fustigé le CESE ! Oui effectivement mais la leçon qu’il faut en tirer est qu’il était dans l’opposition radicale qui rime dans ce pays avec un certain nihilisme vis à vis des réalisations du Président, et ayant bien réfléchi il s’est rendu compte que ce n’était pas la bonne solution car on pouvait pas retenir la mer avec ses bras, une excellente leçon pour cette opposition qui confond radicalisme et nihilisme !
Aussi, Le président Macky SALL n’a fait qu’exécuter l’une de ses prérogatives : Nommer ou dégommer qui il veut et quand il veut, il a sa vision, ses baromètres et des informations que nous n’avons pas !
Donc le débat politique devrait cesser pour un débat économique comme le dit le Président Thierno LO, il urge de faire pression sur le nouveau gouvernement dans ce contexte de relance économique pour qu’il fasse des résultats et instaurer des débats plus opportun qui conduiront à une bonne relance économique gage d’une meilleure employabilité des jeunes pour endiguer ce phénomène d’émigration clandestine :
 Le paiement de la dette intérieure aux Entreprises,
permettre aux Entreprises sénégalaises d’avoir des références pour pouvoir soumissionner aux gros marchés,  veiller à ce que les entreprises payent les impôts ,assainissement du Port de Dakar, création d’une Banque de Développement pour financer tous les porteurs de projets et accompagner le secteur Privé  ,contrôle des exonérations pour éviter les détournements  ,des cadres pour permettre aux commerçants déguerpis de travailler,certains accords de pêche ayant conduit à la rareté du poisson ce qui favorise l’émigration clandestine,les éternels CDD et stages dans les entreprises etc…
Autant de questions pertinentes à débattre, il y’a un temps pour la politique et un temps pour le travail !
Respectons donc les choix du Président, tout en veillant à ce que cette équipe fasse des résultats probants pour permettre au Président Macky SALL de faire un merveilleux legs aux générations futures comme il aime le dire.

Papa Malick Guisse
Sociologue-RH
President des jeunes de la coalition ADIANA
guisse1981@gmail.com



Source : https://www.dakarposte.com/Respectons-les-choix-du...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3k0poCU
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours