Tenerife: Deux pirogues de migrants sénégalais débarquent hier, avec des morts à bord
Dans l’édition du «Témoin» de mardi 17 novembre 2020, Moustapha Sow, président de l’Association des Sénégalais des Iles-Canaries, avait alerté le gouvernement sénégalais afin qu’il prenne leurs responsabilités pour freiner les départs massifs et exagérés des pirogues vers les côtes espagnoles. Tapha Sow s’était dit convaincu que si les Espagnols se révoltent, tous les migrants sénégalais, voire africains, seront massacrés dans les Iles Canaries. Et aucun homme noir n’échappera à la vindicte populaire puisqu’ils seront coincés dans des territoires entourés d’eau et ne pourront donc fuir nulle part.

Un signal d’alerte qui ne semble pas avoir eu les effets escomptés. Pour preuve, ce mardi, deux pirogues ont réussi à tromper la vigilance des bateaux espagnols de surveillance maritime et les patrouilleurs de la Marine sénégalaise pour rejoindre clandestinement les Iles-Canaries. Malgré les consignes du président Macky Sall de boucler les frontières maritimes !

Selon certaines indiscrétions rapportées par nos confrères, les passagers clandestins se faisaient passer pour des pêcheurs en ralliant la pirogue (par groupe de dix) prépositionnée en haute mer. Une fois le nombre de passagers atteint, la barque a pris le large avant de faire cap vers les côtes espagnoles pour un voyage risqué de sept (07) jours. « Certains rescapés nous soufflent que plusieurs morts ont été enregistrées au cours du voyage avant que les corps soient jetés en mer pour éviter tout état de putréfaction à bord » s'est désolé A. Diop joint depuis Tenerife par « Le Témoin »



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/32XfsEp
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours