Le samedi 26 décembre 20, le chanteur Waly Seck a animé un concert live sur la plateforme Weeru Teraangay Orange de Orange diffusé par Trace. Cette dernière, étant un média étranger, n’a pas manqué de susciter un intérêt chez certains. Cela a alors motivé une lettre ouverte adressée au Président Macky Sall, écrite par l’acteur culturel Lord Alajiman, patron de la radio Urban Fm. Dans sa lettre, il dénonce un fait qu’il juge grave pour une chaîne de télévision étrangère « ne disposant d’aucune autorisation de diffusion en clair au Sénégal... ».
Diffusion de son concert sur Trace: Waly Seck fait encore parler de lui
Pourtant, cette lettre semble être très bien justifiée si on s’appuie sur le code de la presse comme cité dans la lettre : « L’autorisation de distribution de services de Télévision mobile personnelle à tout exploitant de réseau de Radiocommunication mobile terrestre ouvert au public est délivrée par l’Autorité compétente. Pour ce faire, le distributeur de services de Télévision mobile personnelle doit fournir un avis de non objection de l’Autorité en charge de la régulation des télécommunications ». Article 165 du code la presse.

Si la diffusion avait été faite par un média quelconque du pays, comme le fait Youssou Ndour sur la TFM avec « Fiitey », ceci n’aurait pas suscité cette indignation, estime l’ancien rappeur du groupe Daara J.

Et malgré que cette lettre soit adressée au Chef de l’Etat sous le nom d’un seul patron de presse, elle semble prendre en compte les inquiétudes de tous ceux qui travaillent dans ce secteur. Le CNRA, la Sodav, cités dans la lettre, devraient pouvoir fournir une explication à cet effet pour répondre aux différentes interrogations soulevées par le sieur Alajiman.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/34ZMyo9
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours