Accentué par la pandémie COVID-19, le chômage des jeunes et des femmes, est toujours présente au Sénégal. Malgré les efforts et les structures étatiques pour apporter des solutions, le phénomène de la migration clandestine, qui lourdement endeuillé la pays cette année 2020, pointe du doigt le manque d’emploi.
Emploi et l’auto emploi des femmes et des jeunes : Que nous dit le président Macky dans son discours ?
« L’emploi et l’auto emploi des femmes et des jeunes restent une priorité élevée du gouvernement, parce que les femmes et les jeunes sont les forces motrices et le coeur battant de la nation. C’est pourquoi je tiens particulièrement à ce que tous les programmes qui leur sont dédiés soient toujours mis en œuvre dans l’équité territoriale, suivant des modalités souples, allégées et adaptées à leurs besoins », a tenu à rassurer le chef de l’Etat

« C’est ainsi qu’après deux années de plein exercice, la Délégation à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER/FJ) a pu soutenir 105.000 jeunes et femmes porteurs de projets dans des domaines aussi divers que l’artisanat, la pêche, l’agriculture, l’élevage, la transformation de produits locaux et le numérique, entre autres », a-t-il dit
.
Ces acquis probants, financés par l’Etat sur un budget initial de 30 milliards de fcfa, nous ont valu la confiance des partenaires qui nous accompagnent désormais dans le cadre du Programme d’Appui et de Valorisation des Initiatives Entrepreneuriales (PAVIE), d’un montant de 74 milliards sur la période 2020-2022.

D’apr-s le président Macky, le PAVIE, logé à la DER/FJ, permettra, entre autres de :

- financer plus de 14 000 initiatives entrepreneuriales ;

- générer ou consolider environ 65 000 emplois directs et 89 000 emplois
indirects ;

- et former plus de 27 000 entrepreneurs.

En plus rassure-t-il, d’autres mécanismes sont aussi consacrés à l’entreprenariat, l’auto emploi et la formation ; comme le Fonds national de la Microfinance, le Programme Formation Ecole-Entreprise et les Centres de Formation professionnelle et technique, dont 15 nouveaux seront réceptionnés en 2021.

De même, pour soutenir l’employabilité des jeunes, l’intégralité des ressources tirées de la Contribution forfaitaire à la charge de l’employeur sert à financer la filière de la formation professionnelle et de l’apprentissage aux métiers.

En outre, le démarrage en 2021 des travaux de construction du 2e parc industriel de Diamniadio, sur 40 hectares, ouvre de nouvelles opportunités d’investissement et de création d’emplois directs et indirects.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3rKEEsE
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours