«Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément» disait Boileau. Si actuellement les communicants et communicateurs du gouvernement ont du mal à faire passer aisément leur message au sein des populations, c'est qu'ils n'ont pas les arguments requis pour convaincre.
Mise en Place de la Task Force Républicaine : Macky Sall est-il passé à côté du problème ?
Alors que la nouvelle trouvaille «Le gouvernement face à la presse» mise sur pied par le pouvoir pour mieux communiquer avec les populations n'a pas eu les résultats escomptés lors de son baptême de feu du 24 novembre dernier, voilà que le Président Macky Sall vient encore mettre sur les fonts baptismaux «la task force républicaine» pour défendre ses réalisations. Une task force qui risque de se muer en une "farce-force", simplement parce qu'on ne peut pas communiquer sur ce qui n'existe pas.

Malheureusement, le pouvoir semble croire que la communication c'est de la magie et qu'on peut tout faire avec ; transformer des mangues vertes en pommes mûres, transformer un chat en tigre etc.

Pour dire qu'aujourd'hui, c'est un exercice extrêmement difficile, pour ne pas dire périlleux, de défendre le régime APR, qui accumule des échecs répétitifs dans sa politique globale de gestion de l'État.

Aussi, cette taskforce – pardon, "farce-force" – de 30 politicards aura beau faire mais elle ne pourra jamais, par ses paroles, dorer les actes de leur mentor.

Parce qu’en fait, aujourd'hui, les réalisations de Macky Sall les plus visibles comme le nez sur la figure et qui éclipsent les autres sont le bradage de nos ressources pétrolières et gazières à Frank Timis, un homme à la réputation sulfureuse ; le bradage de nos ressources halieutiques à l'Union européenne et à d'autres caïmans pour des clopinettes ; la mort de centaines de jeunes migrants dans la Méditerranéenne ; le mal être du monde rural ; le désarroi des populations exténuées par la cherté de la vie ; l'impunité, la corruption, le recul démocratique, la vassalisation des institutions etc.

Sport favori : tirer sur Ousmane Sonko et les autres opposants
*
Aussi, ces commandos auront beau être des guerriers, investir tous les médias, il leur sera difficile de remporter la bataille de la communication. Entre autres objectifs que la Task force s'est fixée, il s'agira de «rehausser le débat politique, de mettre en lumière les réalisations du quinquennat et de se projeter dans le temps utile, le temps de l’action».

Des objectifs qu'ils auront du mal à atteindre, car après 8 ans de pouvoir, s'ils en sont encore à chercher les mots pour panser les maux des Sénégalais, c'est qu'il y a vraiment problème. Car, on ne peut pas donner des solutions politiciennes à des problèmes sociaux.

Et il ne fait l'ombre d'aucun doute qu'en lieu et place de rehausser le débat politique, faute d'argument, leur sport favori sera de tirer sur Ousmane Sonko et les autres opposants qui leur donnent du fil à retordre et refusent d'aller à la soupe.
Tribune



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3ovWv3S
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours