Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL a réuni, en visioconférence, le Conseil des Ministres ce mercredi 20 janvier 2021.
Conseil des Ministres de ce mercredi 20 janvier 2020
A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a présenté les condoléances de la Nation à la Oumah Islamique, à la communauté Khadrya en particulier, suite au rappel à Dieu du Khalife de Ngourane, Cheikh Nah Mamadou SECK.

Le Président de la République a, dans son intervention, rappelé au Gouvernement qu’il a promulgué le 19 janvier 2021, la loi numéro 2021-18 modifiant la loi 69-29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège.

A titre de rappel, " la modification applicable, consacre l’entrée en vigueur, d’un troisième régime juridique, qui gouverne désormais la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires".

En conséquence, le Chef de l’Etat signale que l’état d’urgence n’est plus de vigueur. Toutefois, il précise le déploiement de nouveaux dispositifs de gestion des catastrophes et crises sanitaires, avec la mise en œuvre par les membres du Gouvernement, les gouverneurs, les préfets, de mesures sécuritaires et sanitaires adaptées. Il s’agit notamment, du couvre-feu, de la réglementation des rassemblements, réunions et du port de masque, ainsi que l’organisation des déplacements et du fonctionnement des transports publics et des commerces.

Le Président de la République demande, à ce propos, aux membres du Gouvernement de veiller, chacun en ce qui le concerne, à l’exécution stricte des mesures de gestion de la catastrophe sanitaire, valables pour un mois renouvelable, sur l’étendue des régions de Dakar et Thiès, avec un maintien du couvre-feu, de 21 h à 05 h du matin.

Le Chef de l’Etat invite, dans ce contexte, les populations, à accentuer la mobilisation communautaire et le respect des mesures barrières en vue de freiner la propagation de la pandémie de Covid-19.

Le Président de la République demande, enfin, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, d’engager sans délai, les activités de sensibilisation et de préparation technique des opérations de vaccination contre la Covid-19, des populations cibles-prioritaires. Les forces de défense et de sécurité seront mises à contribution pour accompagner le déploiement rapide de la stratégie de vaccination.

Le Chef de l’Etat demande, à ce sujet, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, de poursuivre et finaliser les discussions et les partenariats entamés pour l’établissement d’une plateforme numérique de suivi de la vaccination et l’intégrer dans la stratégie de vaccination anti Covid-19.

Poursuivant sa communication, le Président de la République a rappelé au conseil, avoir mis en place la Couverture Maladie Universelle (CMU), en 2014, pour améliorer durablement la situation sanitaire des populations et assurer une performance globale de notre système de santé.

Au regard de l’engagement des communautés et des premiers résultats satisfaisants notés, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de renforcer l’organisation, le fonctionnement et le financement durable de la CMU, en accentuant le soutien et l’encadrement des mutuelles de santé fonctionnelles, dans tous les secteurs de la vie économique et sociale.

Le Président de la République se félicite, dans cette dynamique, de l’engagement du Gouvernement du Japon à contribuer au financement, à hauteur de quarante (40) milliards de francs CFA, de la deuxième phase du Programme Couverture Maladie Universelle, que l’Etat va lancer, en 2021, après validation finale de l’évaluation des activités de la phase initiale.

Abordant la question liée à la consolidation des dispositifs de promotion de la sécurité de proximité, le Chef de l’Etat invite le Ministre de l’intérieur, à consolider, avec les ministères, les collectivités territoriales et autres partenaires de l’Etat, les résultats notables de la politique de promotion de la sécurité de proximité et de formation citoyenne des jeunes.

Le Président de la République, dans cette perspective, informe le conseil avoir décidé de proroger pour un (01) an, la durée de service des Assistants à la Sécurité de Proximité (ASP), de la promotion 2014 en exercice.

Le Chef de l’Etat demande, enfin, au Ministre de l’Intérieur, d’engager la réflexion sur la pérennisation du modèle des assistants à la sécurité de proximité (ASP), en envisageant, la création d’un corps spécial pour ces personnels.

Sur la question liée à la recherche scientifique et au suivi de l’installation du supercalculateur, le Président de la République demande au Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de prendre les dispositions nécessaires, pour sécuriser les conditions d’installation et d’opérationnalisation du supercalculateur de Diamniadio, en mettant en place un mécanisme de gouvernance et d’utilisation, par les structures publiques et privées, de cet important outil de recherche de dernière génération.

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Chef de l’Etat demande aux Ministres en charge de l’Education et de la Formation professionnelle, d’accélérer la mise en œuvre d’un programme national de modernisation des établissements scolaires publics, en accordant une priorité aux anciennes écoles érigées avant l’indépendance et dans les années 60.

Le Président de la République demande également aux ministres concernés d’engager avec le ministère et les acteurs de l’artisanat, des partenariats opérationnels, en vue de relancer l’acquisition, par l’Etat et ses démembrements, des tables bancs, dans le cadre du Projet du Mobilier national et de la relance de l’économie.

Sur la stabilité sociale dans le secteur éducatif, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de réfléchir sur des dispositions pratiques permettant le paiement systématique des indemnités liées aux examens et concours.

Le Président de la République demande, notamment, aux ministres concernés de poursuivre le dialogue avec les syndicats d’enseignants et d’assurer le suivi effectif des engagements de l’Etat.

Le Chef de l’Etat invite, enfin, le Ministre des Finances et du Budget, à relancer les prêts DMC, qu’il convient d’intégrer dans un vaste programme de financement du logement pour les enseignants avec le soutien du système bancaire national.

Le Président de la République a clos sa communication avec son agenda diplomatique.

AU TITRE DES COMMUNICATIONS

- Le Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur le suivi des directives présidentielles ;

- Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur le démarrage de l’exécution budgétaire 2021;

- Le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur la situation internationale ;

- Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait une communication sur la stratégie nationale de vaccination contre la COVID-19 ;

- Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la campagne de commercialisation de l’arachide 2021 ;

- Le Ministre du Tourisme et des Transports aériens a fait une communication sur le plan de relance de la Compagnie nationale Air Sénégal et les réformes du secteur des transports aériens;

- Le Ministre de l’Elevage et des Productions animales a fait une communication sur le plan directeur d’investissements de l’levage en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD);

- Le Ministre auprès du Président de la République, en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent a fait une communication sur les projets phares du PSE.


AU TITRE DES TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

- L’Etablissement public de Santé de niveau 2 de Kédougou est dénommé « Centre hospitalier régional Amath DANSOKHO de Kédougou ».

- L’Etablissement public de Santé de niveau 2 de Sédhiou est dénommé « Centre hospitalier régional Amadou Tidiane BA de Sédhiou ».

- L’Etablissement public de Santé de niveau 2 de Kaffrine est dénommé « Centre hospitalier régional Thierno Birahim NDAO de Kaffrine ».


AU TITRES DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Président de la République a pris les décisions suivantes :

- Monsieur Abou LO, Actuaire-Informaticien, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Excellence Monsieur Denis Sassou NGUESSO, Président de la République du Congo avec résidence à Brazzaville, en remplacement de Madame Batoura KANE ;

- A compter du 1er octobre 2019, Monsieur Mouhamed Fadel NIANG, matricule de solde n° 110 035/B, est nommé Professeur titulaire de classe normale, indice 930/982, 1er échelon, spécialité : Mécanique appliquée à l’Université de Thiès ;

- Monsieur El Hadji Souleymane DIOUF, Economiste-planificateur, matricule de solde n° 618 841/H, précédemment Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement du Ministère de l’Elevage et des Productions animales, est nommé Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement du Ministère du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, en remplacement de Monsieur Aliou SOW appelé à d’autres fonctions ;

- Monsieur Samba Dieng LAKH, Professeur d’Enseignement secondaire, titulaire d’un diplôme d’Etudes spécialisées (DESS) en gestion des ressources humaines, matricule de solde n° 620 178/B, est nommé Inspecteur technique au Ministère de l’Eau et de l’Assainissement ;

- Monsieur Abdou Lahad LO, Inspecteur principal du Trésor, matricule de solde n° 611 515/C, précédemment percepteur de Pikine, est nommé Trésorier payeur régional de Ziguinchor, en remplacement de Monsieur El Hadji Bassirou GAYE appelé à d’autres fonctions ;

- Monsieur Mame Alassane DIAGNE, Inspecteur principal du Trésor, matricule de solde n° 611 503/I, précédemment Trésorier payeur régional de Kolda, est nommé Trésorier payeur régional de Diourbel, en remplacement de Monsieur Ibra Soulèy...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/361xerw
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours