Avec la nouvelle recomposition politique, le Président Macky Sall semble sonner le glas d’une opposition représentative. Il peut même se targuer d’avoir réussi à la réduire à ‘’sa plus simple expression‘’. Mais le patron de la coalition Benno Book yaakaar devra néanmoins faire face à une nouvelle artillerie lourde. une nouvelle génération d’hommes politiques aussi insatiables qu’Ousmane Sonko, Dr Babacar Diop, Guy Marius Sagna, Thierno Bocoum, Barthelemy Dias et Cheikh Tidiane Dièye qui donnent le tournis au régime.
La vieille garde politique phagocytée : voici la nouvelle force de l’opposition face à Macky Sall
Dès son élection à la tête du pays, le chef de l’Etat s’est employé à phagocyter le PS, l’AFP et beaucoup d’autres formations de la gauche historique. Avec les discussions officielles et officieuses du Dialogue national, il a fait une prouesse qui restera dans les annales en enrôlant l’un de ses plus farouches opposants en l’occurrence Idrissa Seck.

En plus de cette adhésion, s’ajoute le ralliement d’anciens responsables du PDS que sont Omar Sarr, Me Amadou Sall et Babacar Gaye.

Ousmane Sonko : une certaine idée du Sénégal

Ousmane Sonko ne laisse personne indifférent. Jouissant d’une bonne moralité et se dressant comme le candidat de l’antisystème, le candidat de la rupture, il est arrivé à bousculer la hiérarchie. Ses sorties sont commentées, parfois critiquées mais toujours écoutées.
Beaucoup d’observateurs s’accordent pour dire qu’avec lui, le débat politique dans le pays a franchi un nouveau palier. Tirant sur les hommes politiques, sur certains patrons du secteur privé, sur une certaine élite maraboutique, il s’est fixé comme ambition de réformer la manière de faire la politique au Sénégal.
En 6 ans, il est parvenu à redonner à la politique sénégalaise ses lettres de noblesse et à suscité de nouveau chez une partie de la jeunesse de l’intérêt pour la chose publique.
Agé de 46 ans, le ‘’patriote’’ qui est arrivé troisième à la dernière élection donne le tournis au régime et se présente comme l’opposant impitoyable, qui ne négocie pas avec ses convictions.
Son objectif est clair, c’est de remplacer le Président Macky Sall en 2024.

Dr Babacar Diop, l’intellectuel organique

Après avoir fait ses humanités dans le PS, Dr Babacar Diop a créé son parti politique. Ayant pris part à toutes les luttes depuis l’avènement du Président Macky Sall, l’enseignant en philosophie à l’Ucad est aussi un farouche opposant de ce dernier.
Emprisonné pendant plusieurs mois après sa légendaire marche avec Guy Marius Sagna jusqu’aux grilles du palais pour protester contre la cherté de l’électricité et l’interdiction du préfet de tenir une manifestation à la Place de l’indépendance, le philosophe est un pourfendeur attitré du régime en place.
Sa formation politique commence ainsi à avoir le vent en poupe et fait partie de celles qui feront la politique sénégalaise à coup sûr.

Guy Marius Sagna : la voix des sans-voix

Formé dans les partis de gauche, l’activiste Guy Marius Sagna est visiblement un éternel indigné. Valsant entre la politique et l’activisme, il est sans conteste le politique le plus proche des sans-voix, des indignés, des ouvriers, des laissés pour compte. Il a un seul travail : combattre l’injustice.
Et pour cela, il est prêt à braver l’interdit, à défier les autorités pour se faire entendre. Qui ne se souvient pas de sa manifestation devant les grilles du Palais ? Incarcéré à maintes reprises, le coordonnateur du Frapp France dégage ne rate aucune occasion pour tirer sur le régime et la France-Afrique.
Guy Marius Sagna est sur tous les fronts et le gouvernement garde une attention particulière sur ses publications et ses agissements

Y En A Marre : les vigiles

Ils ont participé activement à la chute du Président Abdoulaye Wade et ils continuent de mettre la pression sur son remplaçant Macky Sall pour qu’il respecte ses engagements vis-vis des Sénégalais.

Fadel Barro, Simon, Malal Talla, Thiat, Kilifeu, Aliou Sané qui est le nouveau coordonnateur du mouvement Y en a Marre ne sont pas contents de la gestion du pays. Après avoir offert un état de grâce au régime de Macky Sall, les activistes ont renoué depuis quelque temps avec la rue et les critiques virulentes.

Avant l’élection présidentielle de 2019, l’on se souvient que les rappeurs du groupe Keur Gui sous la bénédiction du mouvement citoyen avait fait une chanson pour tourner en bourrique Macky Sall et son régime. Et par la voix du coordonnateur Aliou Sané, les activistes ont averti le Président Macky Sall : d’une manière ou d’une autre, il quittera le pouvoir en 2024.

Barthélémy Dias : l’art d’être courageux

Le maire de Mermoz Sacré-Cœur est un homme politique pas comme les autres. Il se distingue principalement par son courage. Farouche opposant, l’ancien membre du Parti Socialiste pose d’énormes problèmes au régime en place.

Adepte de l’affrontement et de la lutte politique, Barthélémy Dias a tout le temps maille à partir avec la justice à cause de ses positions politiques.
Il avait fait plusieurs mois en prison pour avoir protesté contre l’incarcération de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall. Il fait partie sans conteste des opposants les plus craints du régime.

Dr Cheikh Tidiane Dièye : un cran supérieur

Le sociologue de formation et coordonnateur de la plateforme Avenir Sénégal Bi niou Beug est aussi en train de tisser sa toile dans le paysage politique sénégalais.
Et si son mouvement est moins connu que les autres, Dr Dièye se distingue par des interventions brillantes et remarquées sur les plateaux de télé. Méthodique, discipliné, il est connu pour sa participation citoyenne.

Pendant les inondations de septembre dernier, il s’est organisé pour sortir plusieurs familles des eaux. Et même s’il est d’une exquise courtoisie, une qualité reconnue même par ses adversaires, il reste néanmoins un théoricien de la rupture en politique. Dénonçant la corruption, le manque de transparence et la gabegie dans la gestion des ressources du pays, Dr Cheikh Tidiane Dièye fait partie aussi des opposants crédibles au régime de Macky Sall.

Thierno Bocoum : un engagement responsable

A l’image de Dr Cheikh Tidiane Dièye, l’ancien député de Rewmi, Thierno Bocoum, fait aussi partie des agitateurs du paysage politique sénégalais. Ancien inconditionnel de Idrissa Seck, M.Bocoum s’est positionné, avec son mouvement AGIR depuis sa séparation d’avec le nouveau président du CESE, comme une pièce maitresse de l’artillerie lourde de l’opposition.

Responsable mais ferme dans ses positions, il a fait déchanter tous ceux qui disaient qu’il avait quitté Idrissa Seck pour rejoindre la coalition qui gouverne. Dénonçant avec vigueur les velléités de troisième mandat agitées par les tenants du régime, il est lui aussi un farouche opposant du Président Macky Sall qu’il compte combattre pour qu’il ne se présente pas en 2024.
L’As



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35i3uqi
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours