Le discours du 31 décembre 2020 du président Macky Sall n’a pas convaincu les économistes. En tout cas pas Meïssa Babou, nous dit Wafnet
Meïssa Babou, sur la relance économique : « Le président se leurre… »
L’économiste et enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) estime qu’il est passé à côté de ce qui devrait constituer la base même de la relance économique. « Il n’a rien dit, sauf pour vanter les milliers de tonnes de céréales avec un chiffre que lui seul peut contrôler soit 95% de couverture de nos besoins pour la présente campagne agricole ».

Pour Meïssa Babou, « le président se leurre », en ce sens qu’il a occulté l’agriculture dans ses priorités.

« Au lieu d’en faire une vrai politique, de développement agricole articulé autour de 3 axes, à savoir la réforme agraire, un financement conséquent d’au moins 100 milliards par an pour régler la question dans une temporalité raisonnable de trois à quatre ans et une modernisation de l’agriculture, il s’est plutôt contenté de la santé avec les quatre hôpitaux à réceptionner en 2021. Si on continue sur cette lancée, l’économie qui n’est rien d’autre que du social, risque de pâtir encore. Manger et boire avec des factures d’électricité et d’eau qui sont chères, le chômage massif, ceci risque d’empoisonner la vie des Sénégalais », prévient-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/38faRkb
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours